Tout savoir sur le remboursement des implants dentaires

Si vous avez perdu une dent ou qu’elle est très abîmée, votre chirurgien dentiste peut vous proposer de vous faire poser un implant dentaire pour la remplacer. C’est une technique très efficace qui donne des résultats durables et offre un confort proche de celui de la dent naturelle.

L’implant dentaire a cependant un inconvénient : son coût. En effet, en fonction des matériaux choisis, de la technique utilisée, de la notoriété et de l’expérience du praticien et de la localisation du cabinet dentaire, on peut estimer qu’un implant coûte entre 1250€ et jusqu’à 2500€. C’est une somme non négligeable qui n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses.

Vous souhaitez connaître les options de remboursement d’un implant dentaire ?

Alors, vous êtes au bon endroit ! Dentaly vous présente aujourd’hui un dossier spécial sur le remboursement des implants par la sécurité sociale et sur les mutuelles qui remboursent les implants dentaires.

Le remboursement d’un implant dentaire par la sécurité sociale

Les prothèses dentaires ne sont remboursées par la sécurité sociale que si elles apparaissent sur la liste des actes et prestations remboursables. Dans ce cas, elles sont remboursées à 70 % sur la base du « tarif sécu », qui ne correspond pas toujours à la réalité des tarifs affichés par la cabinets dentaires. Les chirurgiens dentistes sont en effet libres de fixer le prix des prothèses dentaires et bien qu’ils doivent le faire avec « tact et mesure », certains devis sont particulièrement élevés.

Sur la vidéo ci-dessous, des professionnels de l’odontologie et de la stomatologie parlent du prix des implants dentaires :

Considérée comme un acte «hors nomenclature» car non vital, la pose d’implant dentaire n’est donc pas remboursée par la sécurité sociale.

Il faut tout de même nuancer cette affirmation et rappeler que la pose d’un implant comporte plusieurs éléments :

Implant dentaire couronne

La couronne bénéficie d’un remboursement partiel par la sécurité sociale

Cette dernière est remboursée par la sécurité sociale à hauteur de 70% sur un tarif de base de 107,50€, c’est à dire à hauteur de 75,25€. Le remboursement est toutefois lié à deux conditions :

  • La ou les dents piliers doivent être délabrées
  • La couronne doit comporter une base métallique

Les couronnes 100% céramique ne sont donc pas remboursées par la sécurité sociale.

Si vous optez pour une couronne métallique et que vous pouvez bénéficier du remboursement de l’assurance maladie, une bonne mutuelle pourra éventuellement compléter le remboursement de la couronne sur implant.

Le remboursement d’un implant dentaire par la mutuelle

Mutuelle dentaire

Il est essentiel de vérifier toutes les conditions de votre contrat de mutuelle

Aujourd’hui, de plus en plus de mutuelles proposent une couverture dentaire prenant en charge la pose d’implants. Parmi elles, certaines fonctionnent sur la base d’un forfait annuel, tandis que d’autres préfèrent couvrir un pourcentage de remboursement par rapport au tarif de convention de la sécurité sociale. Enfin, c’est moins fréquent mais il arrive également que les mutuelles proposent des remboursement en pourcentage + forfait annuel.

Exemple : Remboursement à 300% + 150€ par an.

Chaque mutuelle a un fonctionnement et des conditions bien particulières en matière de remboursement d’implants dentaires. Nous vous conseillons de prendre le temps de bien les comparer avant de faire votre choix (nous pouvons vous aider dans votre choix avec notre comparateur).

Parmi les éléments à prendre en compte lors de la sélection d’une mutuelle dentaire pour un implant, n’oubliez pas de vérifier :

  • Le montant des couvertures : c’est évidemment l’élément le plus important dans le choix d’une mutuelle dentaire. Assurez-vous que la pose d’un implant est bien prise en charge et vérifiez le plafond de remboursement (de 200€ à plus de 1200€ par an). Par ailleurs, certaines mutuelles proposent des options additionnelles de couverture que vous pouvez choisir d’ajouter au contrat de base, renseignez-vous auprès de l’assureur.
  • Le délai de carence : certaines mutuelles exigent que l’assuré ait cotisé pendant plusieurs moins (généralement de 3 à 6 mois) avant de pouvoir avoir droit à un remboursement pour un implant dentaire. Assurez-vous que vous êtes bien couvert avant de vous lancer dans ce traitement.
  • Les cotisations mensuelles/annuelles : les complémentaires santé peuvent être coûteuses. Il est important que vous calculiez vos cotisations annuelles et que vous les compariez avec vos dépenses dentaires pour voir ce qui est le plus intéressant pour vous.
  • Le délai de remboursement : c’est un point important car dans le cadre de la pose d’un implant dentaire, vous devrez avancer des sommes d’argent importantes. Mieux vaut que le remboursement ne tarde pas trop.
  • La durée d’engagement : généralement on s’engage avec une mutuelle pour un an. Vérifiez tout de même ce point pour ne pas avoir de soucis au moment où vous souhaiterez résilier votre contrat.

Enfin, certaines mutuelles proposent des avantages « fidélité » à leurs clients à partir d’une certaine période de cotisation. N’hésitez pas à vous renseigner à ce sujet afin de savoir si vous n’avez pas le droit à une couverture supplémentaire au bout de plusieurs années. Dans ce cas, repousser votre traitement de quelques mois peut valoir le coût.

Exemple de remboursement d’un implant dentaire par la mutuelle

Pour vous donner une idées des remboursements auxquels vous pourrez avoir droit en fonction de votre situation (sans mutuelle, avec une mutuelle milieu de gamme et avec une mutuelle haut de gamme), voici un tableau comparatif pour un implant dentaire coûtant 1300€ au total :

Couverture (mutuelle/sécurité sociale)Montant du remboursementRestant à votre charge
Sans mutuelle (remboursement de la couronne par la sécurité sociale) 75,25€ 1224,75€
Forfait annuel de 800€ 800€ 500€
400% du tarif de convention de la sécurité sociale + forfait annuel de 500€ (pour l'implant dentaire) 430€ (couronne) + 500€ (implant) = 930€ 370€

Nos conseils pour faire baisser le prix d’un implant dentaire et obtenir un meilleur remboursement

parlez a votre dentiste

Il est essentiel de demander plusieurs devis afin de comparer les tarifs

On l’a dit, les tarifs des implants dentaires sont fixés librement par le praticien. Il est donc essentiel de faire jouer la concurrence et de demander plusieurs devis dans différents cabinets (c’est encore mieux s’ils sont situés dans des villes différentes) afin de trouver celui qui s’ajuste le mieux à votre budget. Ces devis devront être suffisamment détaillés et présenter l’ensemble des soins et de leurs tarifs, aussi bien sur les phases chirurgicales que prothétiques.

Ensuite, il est également important de bien comparer les offres des mutuelles dentaires afin de trouver le meilleur rapport coût/couverture pour votre implant dentaire. N’oubliez pas de vérifier tous les éléments mentionnés plus haut (couverture, délai de carence, plafonds, délais de remboursement, etc).

Certaines mutuelles ont des accords avec des cabinets dentaires, n’hésitez pas à leur demander s’ils ont des professionnels à recommander et s’il est possible d’obtenir des réductions en choisissant des praticiens de leur réseau.

Enfin, sachez qu’il est aujourd’hui possible de partir à l’étranger pour bénéficier de meilleurs tarifs sur les implants dentaires. Bien choisir sa destination et sa clinique est évidemment essentiel mais il est également important de vérifier que votre mutuelle prend en charge ces traitements à l’étranger. Si cette option vous tente, vous devrez envoyer le devis dentaire à votre assureur avant de vous lancer dans le traitement.

Conclusion

Si les implants dentaires sont coûteux, il existe aujourd’hui plusieurs moyens pour faire baisser leurs tarifs et obtenir de meilleurs remboursements grâce aux mutuelles dentaires. En prenant le temps de bien la choisir, vous pourrez faire d’importantes économies !

Le tourisme dentaire est également une option de plus en plus sérieuse, permettant de bénéficier de soins de grande qualité pour des tarifs inférieurs à ce qui est pratiqué en France.

Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il existe également d’autres soins alternatifs à l’implant dentaire comme le bridge ou la prothèse amovible. Ces options sont moins coûteuses et offrent également des résultats satisfaisants.

Dans tous les cas, parlez-en d’abord avec votre dentiste, il pourra vous conseiller sur le traitement le mieux adapté à votre situation.