Tout ce qu’il faut savoir sur les dents de sagesse

0 Partages

Les dents de sagesse sont un héritage de nos ancêtres les singes. Autrefois, elles servaient à la mastication des aliments non cuits. Aujourd’hui, pour l’homme moderne, elles n’ont plus dans la majorité des cas assez d’espace pour pousser régulièrement et plusieurs problèmes peuvent découler de ce manque de place. Nous vous disons tout aujourd’hui sur ces dents qui peuvent faire très mal.

Ce que vous allez apprendre aujourd’hui

  • Ce que sont les dents de sagesse en détails
  • Tout sur l’extraction des dents

Les dents de sagesse en détails

Elles sont également appelées troisièmes molaires. Elles sont les dernières dents à se développer. Elles ont une taille et une forme différentes selon les personnes. On les trouve complètement à l’arrière de notre dentition et de nos jours, l’absence de dents de sagesse est de plus en plus fréquent. Ceci serait expliqué par l’évolution de notre alimentation.

Elles font généralement leur apparition à la fin de l’adolescence. Mais il n’est pas rare d’avoir toujours des dents de sagesse à 30,40 ou 50 ans. En effet, chez la plupart des personnes, il n’y a pas assez d’espace pour les dents de sagesse mais pour d’autres oui.

Pourquoi extraire les dents de sagesse ?

L’extraction des dents de sagesse est un acte fréquent. Les raisons de cette extraction sont nombreuses :

– On peut avoir besoin d’extraire les dents de sage en orthodontie pour permettre un alignement des autres dents

– Elles sont difficilement accessibles pour les nettoyer et les bactéries qui s’y trouvent peuvent causer des problèmes et notamment des caries

– Elles peuvent faire très mal dans certains cas

– Elles peuvent augmenter les chances de développer un kyste ou une tumeur bénigne

– Elles peuvent être responsables de maladies de la gencive et de l’os entourant ces dents

Un rendez-vous chez votre dentiste vous permettra de mieux comprendre cette acte.

Comment se passe l’extraction des dents de sagesse ?

Grâce aux radios, le chirurgien va planifier l’extraction. La procédure peut être modifiée selon l’inclinaison de la dent, son degré d’inclusion et sa proximité avec le nerf alvéolaire inférieur.

Si la dent est présente, le chirurgien optera pour une extraction simple. Dans le cas d’une extraction complexe aussi appelée extraction chirurgicale, le chirurgien devra inciser la gencive, tailler l’os de la mâchoire pour libérer la dent et refermer l’incision à l’aide de points de suture.

Dans un cas comme dans l’autre, le patient a le choix de l’anesthésie. La plupart des personnes préfèrent dormir pendant l’extraction des dents de sagesse. Dns ce cas-là, l’anesthésiste utilise des neurolepts. Le chirurgien peut retirer 4 dents de sagesse d’un coup assez rapidement. Cette anesthésie permet au patient de se réveiller aussitôt et de repartir chez lui assez vite.

Dans le cas d’une anesthésie locale, le spécialiste retire 2 dents de sagesse du même côté puis les deux suivantes lors d’une deuxième intervention. Cela permet d’avoir un geste opératoire moins lourd et cela permet aux patients de mastiquer de l’un ou l’autre côté.

Quelles sont les risques possibles d’une extraction de dents de sagesse ?

Le risque le plus grand est l’infection qui peut se manifester de quelques jours à quelques semaines après l’intervention et de plusieurs manières :

– L’alvéolite : lorsque l’on extrait une dent, on laisse un trou appelé alvéole. Quand le caillot de sang est délogé de l’alvéole, il peut s’en suivre une infection avec ou sans présence de pue

– La cellulite : c’est une infection qui commence au niveau de l’extraction et qui se propage aux tissus mous du visage

– L’ostéite est une infection de l’os et très rare

Après une extraction, il peut y avoir des lésions nerveuses, une complication sinusienne, des dommages dentaires, des bris de la dent, des dommages osseux et une douleur temporo-mandibulaire.

Tout ce qu’il faut savoir sur les dents de sagesse
4.5 (90%) 2 participant[s]

0 Partages