Le crédit dentaire pour financer vos soins et implants dentaires

Selon une enquête mandatée par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie39 % des assurés ont renoncé à se faire poser des prothèses dentaires et 34 % à des soins dentaires conservateurs en 2016.

En cause ? L’insuffisance du remboursement par la Sécurité Sociale et l’impossibilité d’avancer les frais pour un grand nombre de patients.

Vous vous reconnaissez dans ce triste constat ? Sachez qu’il est désormais possible de demander un crédit dentaire pour financer des soins coûteux.

L’équipe de Dentaly.org a décidé de vous présenter dans ce dossier spécial tout ce que vous devez savoir sur le prêt pour soins dentaires : son fonctionnement, ses risques, mais aussi des conseils pour trouver le meilleur taux du marché.

Qu’est-ce qu’un crédit dentaire ?

Si vous avez besoin de vous faire soigner les dents mais ne pouvez pas assumer le financement de soins dentaires coûteux tels que des implants dentaires ou l’orthodontie pour adultes, sachez qu’il est possible d’emprunter de l’argent à cet effet. C’est ce qu’on appelle le crédit dentaire.

Toutefois, il est bon de noter qu’à l’heure actuelle en France il n’existe aucun crédit spécifique pour les soins dentaires comme c’est notamment le cas en Suisse. Seule le Crédit Municipal de Paris avait créé une offre dédiée aux frais dentaires il y a quelques années mais la banque a finalement cessé ses activités en 2015.

Alors comment obtenir un prêt pour ses soins dentaires ?

prêt dentaire

Contrairement à d’autres pays, il n’existe actuellement pas de prêt spécifique aux soins dentaires en France

Plusieurs options sont généralement disponibles aux patients :

  • De plus en plus de dentistes proposent à leurs patients de régler leurs soins en plusieurs fois sous la forme d’un échéancier.
  • Il est également possible de souscrire un crédit à la consommation « non affecté » afin de pouvoir utiliser la somme empruntée comme bon vous semble.

Il existe par ailleurs deux types de crédit à la consommation que vous pourrez utiliser pour payer vos soins dentaires :

  • Le prêt personnel (possibilité d’emprunter jusqu’à 75 000 € en une fois et remboursable sur une période de 3 mois à 7 ans)
  • Le crédit renouvelable (réserve d’argent utilisable en plusieurs fois sur une durée limitée à 3 ou 5 ans)

Pour comprendre la différence entre un prêt personnel et un crédit renouvelable, découvrez cette courte vidéo :

Sachez par ailleurs que certains cabinets dentaires ont des accords avec des banques, nous vous conseillons de bien vous renseigner auprès de votre dentiste si vous souhaitez faire appel à un prêt.

Le crédit pour les implants dentaires

implants dentaires

Les implants dentaires font partie des soins les plus coûteux et les moins bien remboursés par l’Assurance Maladie

Les implants et prothèses dentaires font partie des soins les plus coûteux mais aussi les moins bien remboursés par la Sécurité Sociale… Un soin complet nécessitant le remplacement d’une ou de plusieurs dents coûtera donc plusieurs milliers d’euros au patient.

Pour vous montrer un peu plus en détails les tarifs et remboursements prévus par la Sécurité Sociale, nous vous avons préparé un tableau présentant les principaux soins dentaires en prothétique et implantologie :

ProthèsePrix moyenBase de remboursementTaux de remboursementMontant du remboursement
Couronne (métallique ou céramo-métallique) Entre 350 € et 1200 € 107,50 € 70% 107,50 €
Couronne céramique Entre 600 € et 1500 € / / /
Inlay-core Entre 125 € et 300 € 122,55 € 70% 85,78 €
Inlay-core à clavette Entre 125 € et 300 € 144,05 € 70% 100,83 €
Appareil dentaire complet Entre 1230 € et 2500 € 182,50 € 70% 127,75 €
Appareil dentaire sur 1 à 3 dents Entre 380 € et 550 € 64,50 € 70% 45,15 €
Bridge sur 2 dents piliers + 1 élément intermédiaire pour remplacer une dent absente Entre 1300 € et 2000 € 279,50 € 70% 195,65 €
Implant dentaire Entre 1250 € et 2350 € 107,50 € (seule la couronne est remboursée) 70% 107,50 €
Peu de patients peuvent se permettre de financer ce genre de traitements, particulièrement lorsque plusieurs dents sont touchées. On comprend donc mieux pourquoi de plus en plus de personnes se tournent vers un crédit pour implants dentaires.

Comment trouver un prêt pour soins dentaires au meilleur taux ?

En matière de prêt personnel, il existe presque autant de tarifs différents qu’il existe d’organisme. Sachez par ailleurs que même au sein d’un même organisme, les taux diffèrent selon le type de prêt choisi, mais aussi selon le montant emprunté et la durée du crédit.

Il est donc essentiel de bien comparer les offres avant de faire son choix et de « jouer » un peu avec les conditions du crédit : en diminuant ou en augmentant légèrement le montant emprunté, en allongeant ou en réduisant la durée de remboursement, vous pourrez en effet bénéficier d’un meilleur taux !

comparaison internet

Les comparateurs en ligne vous permettront de trouver le meilleur taux pour votre prêt personnel

Pour cela, nous vous recommandons de faire des simulations auprès de plusieurs organismes et d’utiliser les comparateurs en ligne. Gratuits, ils permettent en effet de mettre en parallèle les offres de nombreux organismes de crédits afin de trouver celles qui s’adaptent le mieux à vos besoins.

Pour comparer les différentes offres de crédits dentaires, nous vous conseillons de vous référer au taux annuel effectif global (TAEG) incluant à la fois les frais de dossier et les frais de garantie et pas uniquement au taux d’intérêt. Vous aurez ainsi une meilleure idée de ce que vous coûtera réellement le prêt.

Comment faire une demande de crédit pour soins dentaires ?

Une fois que vous avez trouvé une offre de prêt aux modalités satisfaisantes, vous devrez contacter l’organisme de crédit ou la banque en question pour formuler votre demande de financement. Afin de constituer votre dossier, vous devrez généralement fournir :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Des justificatifs de revenus
  • Un relevé d’identité bancaire
  •  D’autres documents complémentaires en fonction des organismes

L’organisme prêteur étudiera ensuite votre demande et en cas d’accord, vous fournira le contrat de prêt. Sachez qu’il pourra également vous imposer la souscription d’une assurance bien que celle-ci soit normalement facultative.

Vous bénéficierez ensuite d’un délai de rétraction d’entre 7 et 14 jours pour changer d’avis.

Les risques liés aux crédits pour soins dentaires

Bien qu’ils soient très pratiques, les crédits à la consommation et autres prêts pour soins dentaires sont également souvent critiqués par les observateurs. On leur reproche en effet :

  • Leur coût : généralement plus élevé que celui d’autres types d’emprunts comme les prêts immobiliers notamment
  • Leur rôle dans le surendettement
  • Leur manque de transparence au niveau des taux d’intérêt : de nombreuses publicités jouent sur l’utilisation du taux d’intérêt effectif au lieu du taux réel pour attirer des clients

Par ailleurs, que vous choisissiez l’option de paiement en plusieurs fois proposée par votre dentiste ou que vous fassiez appel à un prêt personnel ou à un crédit renouvelable, nous souhaitons attirer votre attention sur les dangers liés à un non remboursement du crédit.

banque de france

En cas de non remboursement de votre crédit vous serez inscrit dans le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers

Dès les premiers jours de retard de paiement, vous recevrez généralement une lettre de rappel de la part de l’organisme prêteur.

Cependant, si vous ne réglez pas vos dettes rapidement, la banque pourra vous mettra en demeure. Vous serez ainsi ajouté au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) de la Banque de France et votre dette sera portée devant la justice. Vous serez condamné à régler votre dû et devrez également payer des indemnités de retard.

L’inscription au FICP aura également pour conséquence directe de rendre plus difficile l’obtention d’un emprunt dans le futur.

Les autres aides financières pour soins dentaires

Nous venons de le voir, le recours au crédit dentaire n’est pas sans risque. Si vous avez tout de même besoin d’une aide pour financer vos travaux dentaires, nous vous rappelons qu’il existe plusieurs solutions disponibles sans avoir à passer par un organisme de prêt :

  • Les aides financières individuelles de la CPAM
  • La CMU-C
  • L’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS)

Nous vous recommandons de vous rapprocher de votre Caisse d’Assurance Maladie pour en savoir plus sur ces aides financières pour soins dentaires.

Conclusion

Le crédit dentaire peut être un outil utile en cas de difficultés financières. Toutefois, n’oubliez pas que comme tous les crédits, il comporte des risques importants, notamment en cas de non remboursement.

Si vous souhaitez tout de même en souscrire un, nous vous recommandons d’opter pour une durée de crédit courte afin de payer moins d’agios et de ne signer le devis dentaire qu’après avoir obtenu l’accord de crédit.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
WhatsApp