Amalgame dentaire : utilité et risques pour la santé

Si vous avez déjà eu des caries importantes, il se peut que l’on vous ait posé un amalgame dentaire, ce fameux plombage argenté qu’on retrouve surtout sur les dents du fond de la bouche. Ou peut-être l’avez-vous déjà vu dans la bouche de vos parents ou grands parents…

Quoi qu’il en soit, sachez que le plombage fait aujourd’hui l’objet d’une importante controverse au niveau mondial, en raison de sa teneur en mercure, métal dont on connaît bien la toxicité pour l’être humain.

Si certains pays en ont d’ailleurs banni l’utilisation, les autorités françaises compétentes en la matière affirment qu’il n’existe aucun risque pour les patients portant des amalgames.

Face à cette polémique, l’équipe de Dentaly.org a décidé de rassembler toutes les informations utiles sur le plombage afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion sur la question.

Découvrez donc dès maintenant notre article dédié aux amalgames, où vous découvrirez en détail leur utilité mais également les risques qu’ils peuvent avoir sur la santé des patients, ainsi que les alternatives possibles pour traiter les caries.

Qu’est-ce qu’un amalgame dentaire ?

Lorsqu’une dent est touchée par une carie, le dentiste va procéder à son élimination puis devra ensuite obturer la cavité afin de reconstituer la forme de la dent et de diminuer les risques de récidive. Pour boucher le trou laissé par la carie, le dentiste aura le choix entre différents matériaux :

plombage dentaire

Un plombage est un amalgame d’obturation composé de mercure et d’autres métaux en poudre

  • Les amalgames, autrefois appelés plombages
  • Les ciments composites à base de résine
  • Les verres ionomères
  • Les matériaux hybrides

Composé d’un mélange de mercure et d’autres métaux en poudre comme par exemple de l’argent, du cuivre, de l’étain ou encore du zinc, l’amalgame dentaire est utilisé en dentisterie depuis plus de 150 ans. Suffisamment souple pour s’adapter à la taille et à la forme des cavités dentaires mais également très résistant, il répond très bien aux exigences de l’obturation.

Son coût très faible et sa durabilité en font par ailleurs un matériau de choix, particulièrement dans le traitement des dents situées à l’arrière de la bouche où sa couleur argentée dérange moins.

Cependant, le recours aux amalgames fait polémique depuis plusieurs années en raison des risques liés à la présence de mercure dans sa composition.

Pour en savoir plus sur le plombage dentaire, découvrez la vidéo ci-dessous :

Amalgame au mercure : quels sont les risques pour la santé ?

mercure

L’inhalation de fortes concentrations de vapeurs de mercure a des effets nocifs sur la santé

Naturellement présent dans l’environnement, le mercure considéré par l’OMS comme « l’un des dix produits chimiques ou groupes de produits chimiques extrêmement préoccupants pour la santé publique ».

Chez l’Homme, l’inhalation de très fortes concentrations de mercure peut en effet entraîner des bronchites et des pneumonies et porter atteinte au système nerveux central mais également avoir des effets néfastes sur les reins, l’intérieur de la bouche et les gencives.

Si la toxicité du mercure est donc bien établie, celle des plombages au mercure reste controversée.

De nombreux travaux de recherche ont en effet été menés sur les amalgames dentaires afin d’établir le rapport bénéfice/risque de leur utilisation et l’Agence française de sécurité sanitaire est claire : la dose de mercure absorbée quotidiennement par l’organisme en raison de la présence d’un plombage est très faible et n’entraîne pas de risque pour la santé.

En 2007, le Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN) de la Commission européenne remettait également un rapport sur la question, affirmant alors que les amalgames dentaires au mercure ne représentaient pas de risque pour la santé du patient.

Le Ministère de la Santé français est également du même avis : l’amalgame dentaire est un matériau d’obturation de bonne qualité et rien ne justifie leur remplacement par d’autres matériaux.

Il est cependant déconseillé de poser des amalgames à des patient(e)s :

  • Allergiques au mercure
  • Qui souffrent d’insuffisance rénale
  • Ayant un déficit immunitaire
  • Enceintes ou allaitantes

Par ailleurs, certaines précautions s’imposent pour les porteurs de plombages au mercure :

  • Le blanchiment au peroxyde est déconseillé sur les dents porteuses d’amalgames car il pourrait entraîner la libération de vapeurs de mercure
  • Sauf problème de santé avéré, il vaut mieux ne pas déposer (retirer) d’amalgame car cette intervention augmenterait la libération de mercure dans l’organisme
  • Il est conseillé d’éviter la mastication fréquente de chewing-gum car la mastication favoriserait la libération de mercure
  • Le recours aux plombages au mercure doit être évité s’il existe un risque de contact direct ou indirect avec des ancrages dentaires en laiton, des éléments en alliage de métaux précieux ou d’autres restaurations métalliques

Sachez par ailleurs que d’autres pays comme la Norvège et le Danemark ont interdit l’utilisation du mercure pour toutes applications (y compris en dentisterie) depuis déjà une dizaine d’années.

Avantages et inconvénients des amalgames dentaires

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un récapitulatif des avantages et inconvénients des amalgames dentaires au mercure.

Avantages :

Plombage

Les plombages au mercure ont longtemps été utilisé en raison de leurs nombreux avantages

  • Coût très faible
  • Bonne résistance à l’abrasion
  • Durabilité
  • Étanchéité

Inconvénients :

  • Nécessité de retirer beaucoup de tissus dentaires
  • Peu esthétique (couleur grise)
  • Risque d’allergies (faible mais existant)
  • Libération de faibles quantités de mercure dans l’organisme

Si vous souffrez d’une carie mais que vous ne souhaitez pas vous faire poser un amalgame, sachez qu’il existe d’autres matériaux disponibles. N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste en lui demandant de bien vous informer sur l’ensemble des risques liés à l’utilisation des différentes techniques d’obturation.

Existe-t-il des amalgames dentaires sans mercure ?

On l’a vu plus haut, les plombages au mercure ne sont pas les seuls matériaux disponibles pour traiter les caries. Il existe d’autres alternatives ne contenant pas de produits toxiques. Généralement, le choix du type d’obturation dépend de l’étendue de la cavité à obturer et de l’endroit où la carie se trouve.

matériaux composites

Aujourd’hui les dentistes utilisent de plus en plus de ciments composites à base de résine pour soigner les caries

Voici un comparatif des principaux avantages et inconvénients des autres matériaux d’obturation :

Type d'obturationAvantagesInconvénients
Résine composite Aspect et couleur naturels Solidité du joint avec la dent Destruction de matière dentaire réduite Le matériau a tendance à se contracter lors de son durcissement Moins durable Tendance à se tacher sous l'effet du thé, café, etc
Restauration céramique Restauration simple et rapide Bonne durabilité Renforcement de la dent Teinte peu naturelle Risque de fragiliser les dents antagonistes Traitement de la surface de la dent uniquement
Verres ionomères Adhésion naturelle à la dent Excellente étanchéité Restauration simple et rapide Peu de sensibilité post opératoire Résistance limitée

Faut-il se faire enlever un amalgame dentaire ?

dépose amalgame

La dépose d’un amalgame est une opération controversée en raison de la possible intoxication aux vapeurs de mercure

Si vous vous inquiétez de la toxicité du mercure et que vous pensez à vous faire retirer vos plombages, sachez que ce n’est pas une intervention sans danger.

En effet, le fraisage du plombage va entraîner une libération importante de vapeurs de mercure et les débris risquent par ailleurs d’être inhalés et avalés par le patient. Il est donc capital que votre dentiste prenne toutes les mesures possibles pour éviter une intoxication au moment de la dépose.

Il est par ailleurs déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de se faire enlever un amalgame en raison d’une possible intoxication du foetus ou bébé.

Par ailleurs, suite à une dépose, il est fréquent de constater des reprises de carie et même des nécroses au niveau des dents qui portaient le plombage.

Enfin, si l’on choisit de se faire retirer son plombage, il conviendra de choisir une solution de remplacement adaptée. Or on l’a vu plus haut, aucun des matériaux d’obturation n’est totalement parfait. Il faudra donc bien prendre son temps et discuter avec son dentiste afin d’opter pour la meilleure solution et éventuellement envisager la pose d’une dent sur pivot ou d’une couronne dentaire.

Le choix de retirer ou non un amalgame dentaire appartient au patient et la seule recommandation que nous pouvons vous donner ici c’est de ne pas prendre de décision dans la précipitation mais au contraire de bien peser le pour et le contre de chaque situation.

Conclusion

Le plombage a longtemps été le type d’obturation privilégié pour traiter les caries dentaires. Aujourd’hui, de plus en plus de dentistes lui préfèrent d’autres matériaux comme les verres ionomères ou les résines composites en raison de la controverse liée à sa teneur en mercure et ses effets sur la santé du patient.

En France, les autorités compétentes en la matière affirment que les amalgames dentaires ne présentent aucun danger et alertent davantage sur les risques liés à leur dépose. Si vous devez vous faire soigner une carie ou que vous songez à vous faire retirer votre plombage, prenez le temps de bien réfléchir aux différentes solutions ainsi qu’aux risques liés à chaque situation.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
WhatsApp