Déchaussement des dents : Solution et traitement

Gingivite

Les maladies parodontales sont responsables des déchaussements dentaires

Toute l’équipe de Dentaly.org a l’habitude de vous parler régulièrement des maladies parodontales et nous allons aujourd’hui tout vous dire sur l’une d’entre elles : le déchaussement des dents. Vous faites d’ailleurs peut être partie des 80 % de français âgés de 35 à 44 ans qui souffrent de déchaussement dentaire.

Si c’est le cas, rassurez-vous, il existe des traitements efficaces et le plus souvent, quelques rendez-vous chez le dentiste suffisent à ce que tout rentre dans l’ordre.

Quel est le traitement adapté pour un déchaussement dentaire  ? Quelles sont les causes et les symptômes ? Comme le prévenir ? Peut-on le soigner naturellement ? Nous répondons à toutes ces questions dans ce guide complet consacré au déchaussement dentaire !

Déchaussement dentaire : définition

Le déchaussement des dents aussi appelé récession gingivale ou parodontite est la première phase d’une gingivite qui est une inflammation des gencives dues à la présence de tartre sur la surface des dents mais également dans les sillons gingivaux.

Lorsque l’on ne soigne pas une gingivite, elle va développer une parodontite qui est la destruction des ligaments qui ont pour rôle de maintenir votre dent dans son alvéole osseuse. La gencive se rétracte alors et l’on peut apercevoir une partie de la racine de la dent.

C’est ce que l’on appelle le déchaussement dentaire. Une poche parodontale va se créer et l’espace entre la gencive et la racine est propice à l’accumulation de bactéries. C’est pourquoi il est important de prendre un rendez-vous avec son dentiste.

Déchaussement des dents causes

Le tabac est l'une des déchaussements des dents causes

La tabac est un facteur de risque !

Il y a plusieurs causes qui expliquent le déchaussement d’une dent. Voici les principales :

  • L’hérédité et le facteur génétique
  • Une mauvaise hygiène bucco-dentaire
  • L’accumulation de la plaque dentaire
  • Une carie
  • Le bruxisme
  • Une maladie parodontale
  • Le mauvais alignement des dents
  • Un brossage des dents mal effectué
  • Le tabac à mâcher ou à inhaler
  • La mastication de chewing-gum
  • L’utilisation d’une brosse à dents à poils durs
  • Le fait de se ronger les dents
  • Les séquelles d’un traitement orthodontique
  • L’âge. En vieillissant, les gencives deviennent beaucoup moins irriguées, vont s’amincir et se rétracter, ce qui a pour effet de laisser apparaître la racine de la dent
  • Un déficit en vitamine C mais cela reste rare

Le diabète peut également être un facteur de risque tout comme le stress.

Les symptômes qui doivent vous alerter

Symptôme de la parodontose

Consultez un dentiste dès les premiers symptômes !

Les symptômes d’un déchaussement des dents sont surtout ceux de la gingivite. Les signes qui doivent vous pousser à consulter votre dentiste sont :

  • Une sensibilité des dents au contact du chaud ou du froid
  • Votre dent vous semble soudain plus longue
  • Si vous regardez votre gencive, vous commencez à apercevoir la racine au-dessus de celle-ci qui s’est rétractée
  • La dent va commencer à bouger
  • Le saignement des gencives au moment du brossage des dents

Dès que vous ressentez ou que vous apercevez de l’un de ces signes, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter rapidement un dentiste.

Déchaussement dentaire Traitement

Le détartrage est un déchaussement dentaire traitement

Un détartrage s’impose !

C’est sans doute la partie qui vous intéresse le plus : le traitement du déchaussement dentaire. La première chose à faire est bien sûr de prendre un rendez-vous chez votre dentiste. Il vous fera très certainement une radio panoramique de votre dentition.

La première étape du traitement pour un déchaussement dentaire va consister à éliminer l’inflammation. Pour cela une seule solution de départ : enlever la plaque de tartre et les bactéries. Votre dentiste va donc procéder à un détartrage complet en dessous du niveau de la gencive et au-dessus.

Il va également procéder à un surfaçage. Cette étape a pour but d’éliminer les bactéries mais également la plaque dentaire qui se trouve au niveau de la racine pour que la zone soit lisse et qu’elle permette à la gencive d’adhérer à votre dent.

Pour le surfaçage, le dentiste utilise des outils spécifiques pour nettoyer les poches parodontales. Grâce à ces étapes, il est possible de récupérer un peu d’os mais le but est surtout de stabiliser la maladie parodontale en veillant à ce qu’elle ne reprenne pas.

Le dentiste peut vous prescrire des antibiotiques en association au surfaçage. Il faut également savoir que le surfaçage n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Renseignez-vous donc auprès de votre mutuelle pour savoir si elle le prend en charge car son coût peut être élevé (environ 300 euros).

Nos conseils

Une fois ce traitement mis en place et terminé, il est primordial d’avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Il vous faudra brosser vos dents une fois de plus que d’habitude.

L’utilisation d’une brossette est conseillée car les espaces entre vos dents sont souvent plus importants lorsque l’on souffre d’un déchaussement des dents. Vous pouvez également faire des bains de bouche à raison de 3 fois par jour pendant une quinzaine de jours environ.

Si vous ne veillez pas à avoir une bonne hygiène dentaire, il y a un fort risque de récidive. Vous devez ensuite consulter votre dentiste tous les 3 mois au début puis tous les 6 mois. Il vérifiera qu’il n’y a pas d’inflammation au niveau de vos gencives.

S’il y a une récidive, il faudra renforcer votre brossage de dents et notamment sur les endroits qui sont les plus touchés par l’inflammation et votre dentiste vous parlera très certainement de chirurgie.

Et pour finir, sachez que si le déchaussement touche un implant, le parodontiste sera obligé de réaliser une fausse gencive afin de rétablir l’esthétique autour de la prothèse.

Récession gingivale et chirurgie

Chirurgie et déchaussement dentaire

Une opération simple mais efficace

Dans le cas d’une récidive ou lorsque le simple détartrage n’est pas suffisant, votre dentiste peut vous proposer de passer par la phase chirurgicale. Rassurez-vous, ce n’est pas une grosse opération chirurgicale bien au contraire. Il s’agit d’une solution minimaliste et peu invasive.

Elle se passe dans le cabinet de votre chirurgien-dentiste et sous anesthésie locale. Cette intervention consiste à décoller un peu la gencive afin d’accéder aux zones qui doivent être traitées. Le chirurgien-dentiste va ensuite désinfecter les tissus.

S’il y a des lésions, il va mettre en place des produits qui vont permettre à l’os de repousser et qui vont améliorer l’attache de la gencive contre la racine de la dent.

Une simple consultation de contrôle doit avoir ensuite lieu tous les 3 mois qui suivent l’intervention.

Quelques explications sur la greffe de gencive

Greffe de gencive : un déchaussement dentaire traitement

Les sutures après une greffe de gencive !

La greffe gingivale est envisagée lorsque vous ressentez une réelle gêne, lorsque la dent est menacée et lorsque vous ressentez une douleur importante liée à la rétractation de la gencive. Il faut cependant savoir que cette opération n’est pas remboursée par la Caisse d’Assurance Maladie.

La greffe gingivale se passe au cabinet dentaire et dure entre 1 à 2 heures. Elle se pratique bien sûr sous anesthésie locale.

La première étape consiste à un détartrage et un polissage des racines pour que l’opération se passe dans des conditions optimales d’asepsies. Afin de préparer la gencive à recevoir le greffon, le chirurgien-dentiste va désépaissir la gencive sur toute la zone à greffer.

Lorsque la racine de la dent est propre et que la gencive est prête, le chirurgien-dentiste va pouvoir prélever le greffon. Il va donc ôter un morceau important ou peu important au niveau du palais. La partie du palais prélevée se cicatrisera d’elle-même.

Une fois que le greffon est prélevé, il va être posé sur la zone à greffer de la gencive. Il sera cousu afin qu’il tienne correctement. Les fils sont auto-résorbables. La suture est une partie essentielle car il faut que le greffon soit complètement immobilisé.

Pour finir, un pansement sera mis en place afin de recouvrir le tout. La greffe gingivale est maintenant terminée.

Votre chirurgien-dentiste vous prescrira des antibiotiques et des antalgiques mais également des anti-inflammatoires. Vous aurez très certainement mal pendant plusieurs jours, il faut le reconnaître. Prenez donc bien le traitement prescrit par votre dentiste.

Une semaine après la greffe, vous allez devoir retourner voir le praticien qui vérifiera que tout est en ordre. La cicatrisation de la greffe prend en moyenne 3 à 4 mois.

Nos conseils

Après la greffe et dans les jours qui suivent, il faut :

  • Evitez le chaud et le froid. Vous devez donc consommer de préférence des aliments tièdes.
  • Evitez les aliments acides ou vinaigrés
  • Evitez de fumer car cela augmente le risque de rejet du greffon
  • Evitez de faire du sport ou une activité physique avec possibilité de chocs
  • Evitez de prendre des chewing-gums.
  • Evitez de mettre dans votre bouche des objets blessants tel que le capuchon de votre stylo par exemple.

Dans 80 % des cas, la greffe est efficace et vous permet de sauver vos dents qui sont menacées d’être déchaussées. Si la greffe échoue, elle peut être tentée à nouveau mais pas plus de deux fois.

La greffe n’étant pas prise en charge par la Sécurité Sociale, vérifiez que votre mutuelle santé prend ce type de soin car son coût est important (entre 400 et 1 000 euros).

Déchaussement dentaire : que faire pour l’éviter ?

Même si dans la majorité des cas votre dentiste pourra traiter le déchaussement de vos dents, il vaut mieux soit le stopper soit le prévenir. Voici donc nos conseils :

Brosse à dents électrique

Optez pour une brosse à dents électrique pour lutter contre la plaque dentaire !

Un brossage de dents optimal

C’est par là que tout commence. Le brossage de dents doit être bien réalisé pour ne pas que la plaque dentaire s’installe. Brossez-vous les dents 2 à 3 fois par jour et pendant 2 minutes. Il est important de ne pas les agresser. Nous vous conseillons donc d’utiliser soit une brosse à dents à poils souples soit encore mieux, une brosse à dents électrique qui élimine plus de plaque dentaire.

Préférez ensuite utiliser une brossette interdentaire plutôt que du fil dentaire. Le jet dentaire peut également être une solution surtout pour vos gencives.

Choisissez bien votre dentifrice. Achetez de préférence un dentifrice spécial pour gencives sensibles si l’infection est déjà présente. Optez pour un dentifrice Bio ou 100 % naturel car ils sont moins agressifs pour vos dents comme pour vos gencives.

Le bain de bouche

Vous pouvez compléter le brossage des dents par un bain de bouche antiseptique afin d’éliminer les bactéries mais également anti-inflammatoire si vous souffrez de gingivite.

Le détartrage

Même si vous n’avez pas de déchaussement des dents, le détartrage chez le dentiste est essentiel pour le prévenir. Consultez donc régulièrement et plusieurs par an votre dentiste pour qu’il effectue un détartrage complet.

Déchaussement des dents : Existe-t-il un traitement naturel ?

Rien ne remplacera jamais la visite chez un dentiste, ses soins et les traitements qu’il peut mettre en place. Mais toute la procédure qui concerne le traitement d’un déchaussement dentaire est coûteuse et très mal remboursée.

Pour soulager la parodontite et les autres maladies parodontales, voici quelques traitements naturels :

  • La coenzyme Q10 : c’est le traitement naturel qui a le plus de succès pour son efficacité. Efficacité qui a été démontré lors de nombreuses études. Il est très utilisé par les Japonais depuis des décennies si ce n’est plus !
  • L’extrait de thé vert : sa richesse en antioxydants lui permet de lutter efficacement contre la plaque dentaire
  • Le bicarbonate de soude : il permet de réduire l’inflammation des gencives mais attention à ne pas en abuser car sinon il pourrait être néfaste pour l’émail de vos dents

Vous pouvez aussi utiliser des dentifrices, des gels dentaires ou encore des bains de bouche pour s’attaquer au déchaussement de dents :

  • L’huile d’avocat : c’est un excellent anti-inflammatoire qui va protéger les tissus conjonctifs
  • L’huile de manuka : cette huile est particulièrement efficace pour lutter contre les bactéries mais également les bactéries, les champignons ou encore les virus.
  • L’extrait de pépins de pamplemousse : nous vous recommandons d’utiliser des bains de bouche qui contiennent cet extrait pour ses propriétés anti-bactériennes et anti-parasitaires sans parler de ses bienfaits anti-inflammatoires !
  • Le gel d’aloe vera : très connu et donc très utilisé, il est un excellent allié pour une meilleure cicatrisation et pour ses bienfaits anti-inflammatoires.

Ces traitements ont prouvé leur efficacité c’est certain et peuvent même être conseillés par certains dentistes. Mais nous vous le répétons, ils ne doivent pas remplacer un rendez-vous chez votre chirurgien-dentiste !

Le traitement au laser : un nouveau traitement ?

Le laser est de plus en plus utilisé par les praticiens pour le traitement des infections localisées au niveau de la gencive. Il a une action bactéricide et bio stimulante qui favorise la cicatrisation. Il est donc devenu possible de traiter un déchaussement dentaire grâce au laser.

Les avantages sont le fait de ne pas avoir de douleurs post-opératoires, pas de saignement, pas de contre-indications mais les inconvénients sont financiers car le coût d’un traitement est de 2 000 euros en moyenne. Et comme vous pouvez vous en douter, il n’est pas remboursé par l’assurance maladie.

Comment se passe un traitement au laser ? La gencive est anesthésiée localement et le laser, associé ou pas à de l’eau oxygénée va être appliqué sur la gencive. Le faisceau de lumière généré va favoriser la cicatrisation et la fermeture des poches entre la dent et les gencives.

Les résultats d’un traitement laser sont visibles au bout d’une semaine.

Conclusion

Dents soignées

Retrouvez des dents en pleine forme !

Le déchaussement dentaire est une affection courante mais qui ne doit pas être prise à la légère puisqu’elle peut avoir pour conséquence la perte d’une ou plusieurs dents. Il est donc important de mieux la prévenir et de la traiter si besoin.

La prévention commence par une hygiène dentaire irréprochable au quotidien. Elle passe aussi par le fait d’éviter d’avoir un brossage des dents trop vigoureux. Il faut également se faire soigner une gingivite ou autres maladies des gencives le plus rapidement possible et donc dès l’apparition des symptômes.

Traiter ce type de maladie est au final simple mais surtout efficace. Que ce soit via le détartrage, le surfaçage ou encore la greffe de gencive. Le seul problème sont les soins qui sont peu ou pas remboursés. Mais si vous choisissez une bonne mutuelle santé, elle pourra prendre ces frais dentaires en charge.

Voici une vidéo qui vous explique toutes les étapes des maladies parodontales jusqu’au déchaussement des dents !

 

2 Partages
Partagez2
Tweetez
+1
WhatsApp