Dentaly.org est financé par ses lecteurs. Lorsque vous achetez en cliquant sur les liens de notre site, nous gagnons parfois des commissions d’affiliation qui n’entraînent aucun frais pour vous. Lire la suite.

Leucoplasie buccale : définition, symptômes et traitements

Par 
taches blanches sur la langue
Tongue disease or oral thrush and candidiasis infectious disease of the inner mouth as the fungal illness shaped as a death skull as a medical concept for allergy or poison risk in a 3D illustration style.

Comme beaucoup, vous pensez qu’il s’agit d’un cancer de la bouche. Pourtant, la leucoplasie, qui se caractérise par des plaques blanches au niveau des muqueuses buccales, observe, dans la grande majorité des cas, un caractère bénin.

Afin d’y faire face, de simples mesures de prévention existent. Si le problème persiste et s’amplifie, il est recommandé de prendre rendez-vous avec votre praticien afin de prendre connaissance des traitements possibles.

Dentaly.org fait le point sur cette pathologie qui peut effrayer au premier abord.

Qu’est-ce que la leucoplasie ?

La leucoplasie est une maladie qui se manifeste par l’apparition de taches, plaques ou de lésions blanches et grisâtres dans la zone buccale. Ces signes peuvent se former sur différents endroits de la bouche :

  • Les gencives
  • Le palais
  • La langue
  • Les joues
  • Au fond de la bouche
  • Les lèvres

Les types de leucoplasie

Deux catégories de leucoplasies existent.

Leucoplasies homogènes

Les marques d’infections buccales sont lisses et blanchâtres. Totalement indolores, ni leur couleur, ni leur grosseur n’évoluent. En outre, elles sont dans la grande majorité des cas complètement bégnines.

Leucoplasies inhomogènes

Cette catégorie de leucoplasie est la plus alarmante. Elle doit se surveiller de près car peut se transformer en état cancéreux. La forme et la grosseur des plaques sont différentes. Par ailleurs, ces taches sont susceptibles de s’accompagner de plaques rouges et d’ulcérations. Enfin, dans le cas d’une leucoplasie inhomogène, il n’est pas rare d’observer, en plus, des douleurs, un gonflement du ganglion ou une dégradation rapide des lésions.

Une maladie principalement bégnine

Dans seulement 10% des cas, la leucoplasie se transforme en cancer dans les 10 ans qui suivent l’apparition des premières taches. Depuis Dentaly, nous insistons sur cette donnée car il est souvent dit que toutes les leucoplasies révèlent un caractère précancéreux. C’est faux. Cette pathologie est bégnine chez la grande majorité des personnes qui en souffrent. En outre, elle est non contagieuse. Enfin sa durée est, quant à elle, imprévisible. Elle peut s’estomper spontanément ou s’étendre sur le long terme.

Symptômes

Le symptôme classique de la leucoplasie est l’apparition de taches blanches au niveau de la zone buccale. Ces taches ou ces plaques sont indolores mais ne disparaissent pas, même en les grattant. Ces lésions présentent des formes de macule, plage, papule ou excroissance.

Causes de la leucoplasie

Le tabagisme, principal facteur de risque

Le développement de la leucoplasie buccodentaire est principalement causé par la consommation de tabac et d’alcool.
Les facteurs de risques les plus connus sont :

tabagisme et cancer de la bouche
  • Consommation excessive de tabac
  • Utilisation de tabac à mâcher et à chiquer
  • Consommation excessive d’alcool

Plus la consommation de ces produits est élevée, plus les risques de leucoplasies buccales augmentent.

Qui est touché par la leucoplasie ?

La victime type : fumeur de plus de 50 ans

Dans le monde, on estime qu’entre 1 et 11% de la population observent des signes de leucoplasie. Dans les détails, cette pathologie est plus fréquente chez les hommes et les personnes de plus de 50 ans. Consommateurs et consommatrices réguliers de tabac et d’alcool sont les sujets les plus favorables au développement de la leucoplasie. Selon les études, une personne fumeuse aurait 6 fois plus de risque de voir apparaître des signes de leucoplasie au niveau de la bouche.

Victimes de VIH : symboles de la leucoplasie chevelue

La leucoplasie orale chevelue est aussi une forme de leucoplasie buccale. Cette infection rare est liée à l’Epstein Barr Virus (EBV) et se manifeste chez les personnes touchées par le VIH. Il s’agit d’une forme d’immunodépression visible chez le patient. Selon les études, il est estimé que 50% des personnes atteintes par le virus génèrent une leucoplasie. Ce chiffre croît lorsque les personnes séropositives ne suivent aucun traitement.

Diverses causes plus secondaires

En plus du tabac, d’autres origines secondaires ont pu être définies au fil des années telles qu’une mauvaise hygiène de vie, une carence en vitamines ou une infection à la candidose.

Leucoplasie idiopathique

On parle de leucoplasie idiopathique lorsque l’origine de la pathologie est inconnue et qu’aucune cause n’a pu être identifiée.

Quel diagnostic pour la leucoplasie ?

En cas de leucoplasie inhomogène, le caractère d’affection maligne est élevé. Dans ces situations, il est recommandé aux personnes de prendre rendez-vous avec son praticien afin d’analyser les lésions et de prononcer un diagnostic.

Analyser les lésions pour éliminer d’autres pathologies

L’apparition de taches blanches n’est pas seulement l’apanage de la leucoplasie. Le médecin va donc, en premier lieu, se charger d’évaluer la zone buccale pour être certain que ces lésions n’ont pas été provoquées par une irritation chronique, une brûlure, un muguet ou qu’elles soient la conséquence d’un appareil dentaire mal positionné. Le diagnostic du spécialiste se basera sur :

diagnostic leucoplasie
Taking a smear for a disease in the tongue of a woman. Glossitis and gingivitis tongue disease research concept
  • La topographie des taches
  • La morphologie des taches
  • La répartition des taches
  • Le caractère inhomogène des taches
  • Le durcissement ou non de la muqueuse

Traitements

Comme évoqué à plusieurs reprises, les leucoplasies sont le plus souvent bégnines. Cependant, ce type d’infection de la bouche est celle qui se convertit le plus fréquemment en état cancéreux. Une bonne raison pour prendre rendez-vous avec votre praticien.

Leucoplasie causée par le tabagisme et l’alcool

Dans ces cas-là, l’arrêt de la consommation ou, du moins, la réduction de consommation d’alcool et de tabac est préconisée de manière immédiate. C’est la meilleure possibilité de ne pas voir les lésions s’aggraver et se transformer en lésions malignes.

Leucoplasie causée par une candidose

En présence d’affection à Candida Albicans, les traitements reposent sur des bains alcalins de bicarbonate de soude et la prescription d’antifongiques locaux. Une méthode très commune pour éradiquer les mycoses.

Suivi médical

Une consultation est le premier pas. Mais dans le cadre d’une leucoplasie buccale, ce n’est pas suffisant. D’autres consultations sont obligatoires pour surveiller l’évolution des lésions. Si, entre deux visites, des doutes persistent chez le médecin, ce dernier peut être amené à réaliser une biopsie pour obtenir une analyse détaillée des taches et des plaques présentes dans la bouche du patient. Le suivi est indéniable pour éliminer toute forme de cancer. Si, malheureusement, l’état cancéreux prenait place dans le futur, les méthodes de radiothérapie et de chimiothérapies peuvent être mises en place.

Comment prévenir la leucoplasie ?

En plus de l’arrêt pur et net du tabac, les spécialistes recommandent une alimentation saine, insistent sur le fait d’observer une bonne hygiène dentaire, et rappellent les bénéfices des vitamines.

Leucoplasie buccale : définition, symptômes et traitements
5 (100%) 1 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert on LinkedinAnaïs Gibert on Website
Rédactrice spécialisée dans les secteurs du dentaire et du bien être, Anaïs est également une experte en communication digitale.
Sa Mission pour Dentaly.org ? Aider à améliorer la santé bucco-dentaire de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources
Société Française de Chirurgie Orale (SFCO). Lésions blanches linguales. https://societechirorale.com/diagnostic/voir-cas/36 Consulté le 8 mars 2021. Canadian Dental Association. Prise en charge des patients présentant des lésions buccales rouges ou rouges et blanches. https://jcda.ca/fr/article/d95 Consulté le 8 mars 2021. Mathieu Bergeron et Nathalie Audet. Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. L’érythroplasie vous fait-elle pâlir ? https://fmoq-legacy.s3.amazonaws.com/fr/Le%20Medecin%20du%20Quebec/Archives/2010%20-%202019/2013/Fevrier%202013/033-040DrBergeron0213.pdf Consulté le 8 mars 2021.