votre portail d'information sur les soins bucco-dentaires.

Remboursement de prothèse dentaire : tout ce qu’il faut savoir

0 Partages
Mis à jour le 06 novembre 2018
Remboursement prothèses dentaires

Les prothèses dentaires sont à l’heure actuelle très peu remboursées par la Sécurité Sociale. Lisez la suite pour en savoir plus !

Vous avez des dents manquantes et vous craignez de ne pas pouvoir retrouver le sourire en raison du faible remboursement des prothèses dentaires par la Sécurité Sociale? Aujourd’hui en France, près de 4,7 millions de personnes renoncent en effet chaque année à se faire poser une prothèse pour des raisons financières.

Pourtant, au-delà du remboursement de l’Assurance Maladie, il est également possible d’obtenir un remboursement de la part de sa mutuelle.

Vous voulez en savoir plus ? Aujourd’hui, l’équipe de Dentaly.org vous propose de découvrir en détail les tarifs et remboursements des soins dentaires coûteux, et plus précisément des prothèses dentaires.

Prothèses dentaires : combien ça coûte ?

Contrairement aux soins conservateurs, les tarifs des prothèses dentaires sont fixés librement par les chirurgiens-dentistes. Il peut donc y avoir une grande variation en fonction du type de prothèse et du matériau utilisé bien sûr, mais également d’autres facteurs comme la localisation du cabinet dentaire ou encore la réputation du praticien.

Pour vous donner une idée, nous avons tout de même rassemblé les tarifs moyens pratiqués en France sur les prothèses dentaires les plus courantes :

  • Couronne (métallique ou céramo-métallique) : entre 350€ et 1200€
    Dentier dentition du haut tenu entre des mains

    Les prix prothèses dentaires sont fixés librement par les dentistes et sont très faiblement remboursés

  • Couronne céramique : entre 600€ et 1500€
  • Inlay-core : entre 125€ et 300€
  • Inlay-core à clavette : entre 125€ et 300€
  • Appareil dentaire complet : entre 1230€ et 2500€
  • Appareil dentaire sur 1 à 3 dents : entre 380€ et 550€
  • Bridge sur 2 dents piliers + 1 élément intermédiaire pour remplacer une dent absente : entre 1300€ et 2000€

Quoi qu’il en soit, avant de passer aux soins, les dentistes sont tenus d’informer au préalable sur les tarifs qu’il vont appliquer pour ses prothèses au moyen d’un devis. Ce devis doit inclure les informations suivantes :

  • Une description précise et détaillée du traitement envisagé et/ou des matériaux utilisés
  • Le lieu de fabrication de la prothèse
  • Le montant des honoraires correspondant au traitement
  • Le montant remboursé par l’Assurance Maladie

Une fois en votre possession, vous pourrez choisir d’accepter ou de refuser ce devis. Si vous l’acceptez, vous devrez le signer avant le début des soins, et il sera transmis à votre organisme d’assurance maladie complémentaire.

Prothèses dentaires : le remboursement par la sécurité sociale

Le tarif de convention d’une prothèse dentaire

Nous l’avons vu plus haut, le tarif des prothèses dentaires est libre. Pourtant, la Sécurité Sociale définit des tarifs conventionnels qui servent de base au calcul du remboursement des frais dentaires. Ces tarifs de convention sont généralement très inférieurs aux tarifs réellement pratiqués par les dentistes :

Prothèse Tarif de convention Taux de remboursement Montant du remboursement
Couronne (métallique ou céramo-métallique) 107,50 € 70% 107,50 €
Couronne céramique / / /
Inlay-core 122,55 € 70% 85,78 €
Inlay-core à clavette 144,05 € 70% 100,83 €
Appareil dentaire complet 182,50 € 70% 127,75 €
Appareil dentaire sur 1 à 3 dents 64,50 € 70% 45,15 €
Bridge sur 2 dents piliers + 1 élément intermédiaire pour remplacer une dent absente 279,50 € 70% 195,65 €
Implant dentaire 107,50 € (seule la couronne est remboursée) 70% 107,50 €

Le remboursement par la mutuelle

La différence entre le prix réellement payé et le remboursement par la Sécurité Sociale peut éventuellement être pris en charge par la mutuelle en fonction des contrats.

Comment calculer la base de remboursement ?

calculatrice sur un téléphone mobile

Connaître le tarif de convention de la Sécurité Sociale est essentiel pour pouvoir calculer le montant du remboursement de la mutuelle

Les mutuelles proposent aujourd’hui plusieurs types de remboursement :

En ce qui concerne le pourcentage du tarif de convention de la Sécurité Sociale, il convient d’ajouter quelques précisions. Pour définir le montant de votre remboursement, la mutuelle prendra en effet dans ce cas le tarif de convention ce tarif comme base de calcul auquel elle appliquera un pourcentage : tarif de convention x pourcentage de votre garantie = remboursement de votre mutuelle.

Plus concrètement, lorsqu’une complémentaire santé propose des garanties à des taux de 200% ou de 300%, cela signifie que l’assuré est couvert jusqu’à 2 ou 3 fois le tarif de convention prévu par le régime de base. Attention toutefois, il faut savoir que le montant du remboursement ne pourra jamais dépasser le montant des frais réellement payés.

Exemple d’un calcul de remboursement mutuelle pour une prothèse dentaire

Pour y voir plus clair, nous vous proposons un exemple de remboursement pour une couronne qui coûte 500€ et une mutuelle proposant une couverture de 200% :

Prix de la couronne Remboursement par la Sécurité Sociale Remboursement par la mutuelle Reste à charge pour le patient
500€ 70% du tarif de convention (107,50€) = 75,25€ 200% du tarif de convention (107,50€) = 215€ Prix total - remboursement de la SS et de la mutuelle = 209,75€

Après le remboursement par la Sécurité Sociale et par la mutuelle, il reste tout de même 209,75€ à payer par le patient.

Les changements à attendre en 2019

Portrait d'Emmanuel Macron

Promesse de campagne, le « reste à charge zéro » devrait voir le jour d’ici à 2021

Lors de sa campagne pour les présidentielles en 2017, le candidat Emmanuel Macron avait promis de mettre en place une prise en charge des prothèses dentaires à 100% s’il était élu.

Cette promesse est sur le point d’être réalisée puisque l’Assurance Maladie et plusieurs représentants des travailleurs du secteur dentaire ont récemment trouvé un accord au sujet du plafonnement du prix de certaines prothèses dentaires.

Ce plafonnement signifierait la fin du « reste à charge », c’est à dire que les patient n’auraient plus rien à débourser une fois les remboursements de la Sécurité sociale et de leur mutuelle effectués. A partir du 1er janvier 2019, les assurés vont en effet pouvoir bénéficier de paniers d’offres de mieux en mieux remboursés jusqu’au remboursement total à l’horizon 2021.

Il convient néanmoins de préciser que la réforme du « reste à charge zéro » ne concerne que certains types de prothèses dentaires (couronnes, bridges et prothèse amovible) et prévoit trois niveaux de prise en charge :

  • Le panier du « reste à charge zéro » comprenant les soins de base ainsi que des prothèses de qualité « standard » dont le prix sera plafonné à 500€
  • Un panier intermédiaire comprenant des couronnes, bridges et dentiers de qualité supérieure aux prix plafonnés à 550€
  • Un panier à tarif libre comprenant les prothèses haut de gamme et les implants

Ce « reste à charge zéro » est donc une option pour le patient mais il n’est en aucun cas obligé de choisir la prothèse remboursée. Il peut en effet très bien refuser la prothèse en métal pour les molaires et opter plutôt pour une prothèse haut de gamme mais il devra, dans ce cas, la payer.

Enfin, il faut également noter que cette réforme prévoit aussi des contrôles bucco-dentaires gratuits de 3 à 24 ans ainsi que du vernis fluoré chez les 6 à 9 ans en prévention des caries.

Pour en savoir plus sur cette réforme, n’hésitez pas à visionner la vidéo ci-dessous :

Remboursement d’une prothèse dentaire provisoire : quelles sont les différences ?

On parle généralement de prothèse dentaire provisoire pour désigner la prothèse complète qui est effectuée et posée avant la prothèse définitive. Elle est donc provisoire puisqu’elle sera, à terme, remplacée par la prothèse définitive.

Les prothèses provisoires ont plusieurs utilités :

  • Elles permettent de dissimuler la bouche édentée après les extractions en attendant que la prothèse définitive soit réalisée
  • Elles permettent de retrouver la pleine fonctionnalité de la bouche, notamment en matière de mastication, en attendant la prothèse définitive
  • Elles permettent à l’ostéointégration de se faire correctement en attendant la pose d’implants dentaires

Au niveau des tarifs des prothèses dentaires provisoires, il faut compter environ 450€ pour une dent et en moyenne 1800 € pour une dizaine de dents. La Sécurité Sociale prend en charge 70% du tarif de convention d’une prothèse provisoire. Ce tarif est fixé par exemple à 64,50€ pour une prothèse amovible transitoire en résine pour de 1 à 3 dents et à 118,25€ pour 8 dents.

Le remboursement d’autres soins dentaires coûteux

Le remboursement d’un implant dentaire

Implant dentaire sans la couronne dans une bouche

Les implants dentaires sont également coûteux et très faiblement remboursés par la Sécurité Sociale

Les implants dentaires sont considérés comme des actes hors nomenclature, c’est à dire que leurs tarifs sont fixés librement par les praticiens et qu’aucune prise en charge n’est prévue par la Sécurité Sociale. Seule la couronne qui est posée sur l’implant bénéficie d’un remboursement à hauteur de 70% du tarif de convention de la Sécurité Sociale.

Il faut par ailleurs savoir qu’un implant revient généralement entre 1500 et 4000€ en fonction de la marque et du type de l’implant, mais aussi du niveau de soin exigé, de la localisation du cabinet dentaire et de la réputation du praticien.

La complémentaire santé est donc la seule option pour obtenir un remboursement d’implant dentaire. Certaines proposent des forfaits annuels, tandis que d’autres permettent des remboursements supérieurs à 150% du tarif conventionné.

Dans tous les cas, il est nécessaire de bien se renseigner sur les conditions de prise en charge de l’implant par sa mutuelle et de demander un ou plusieurs devis avant de se lancer.

Le remboursement d’un appareil dentaire

L’orthodontie est prise en charge par l’Assurance Maladie sous réserve d’obtenir l’accord préalable de votre caisse d’Assurance Maladie et si le traitement est commencé avant le 16e anniversaire. L’orthodontie adulte n’est donc pas prise charge par la Sécurité Sociale.

Pour obtenir un remboursement dans le cadre de la pose d’un appareil dentaire pour adulte, il faut donc compter sur sa mutuelle. Certains contrats proposent en effet des forfaits annuels pour l’orthodontie adulte.

remboursement appareil dentaire sécurité sociale

La sécurité sociale ne rembourse l’orthodontie que pour les moins de 16 ans

Conclusion

Le remboursement par la Sécurité Sociale des prothèses dentaires mais aussi d’autres soins comme les implants ou l’orthodontie est très insuffisant. Même si la situation semble être sur le point de s’améliorer avec la réforme « reste à charge zéro » qui devrait voir le jour d’ici à 2020, avoir une bonne mutuelle est indispensable lorsque l’on a d’importants travaux dentaires à effectuer.

Si vous n’êtes pas satisfait de votre mutuelle ou si vous souhaitez simplement vous informer sur les différentes couvertures disponibles, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur gratuit qui vous permettra en quelques clics d’identifier les contrats les plus adaptés à votre situation :

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
Remboursement de prothèse dentaire : tout ce qu’il faut savoir
5 (100%) 5 participants

0 Partages