Dents de lapin : que faire quand on a les dents en avant ?

Ceux qui ont déjà entendu le quolibet « dents de lapin » à leur égard savent à quel point il est gênant, voire difficile d’arborer des dents en avant… Mais au-delà des inconvénients esthétiques, avoir les dents avancées peut également entraîner divers problèmes fonctionnels et participer à une usure prématurée des dents.

Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs traitements mêlant différentes spécialités telles que l’orthodontie, la chirurgie et l’orthophonie, pour traiter ce décalage disgracieux des mâchoires et retrouver à la fois un sourire harmonieux et la pleine fonctionnalité des ses dents.

Pour vous aider à mieux comprendre ce qui est à l’origine de ce que l’on appelle également la rétrognathie et connaître ses traitements, l’équipe de Dentaly vous propose un article dédié à cette malposition des dents du haut.

Dents de lapin : les causes principales

Les dents en avant traduisent un décalage entre les dents des deux mâchoires, celles du haut étant avancées par rapport à celles du bas. On parle également de rétrognathie pour désigner ce phénomène de malocclusion qui trouve sa cause dans un mauvais alignement des mâchoires.

Dents en avant
Avoir les dents en avant peut avoir différentes causes : hérédité, mauvaises habitudes…

Les causes de ce décalage peuvent être diverses mais les principales restent néanmoins :

  • La succion du pouce ou d’une tétine entraînant une déformation de l’arcade alvéolaire
  • Un mauvais positionnement de la langue qui vient pousser les dents
  • L’hérédité, lorsque d’autres membres de la famille ont le même problème

Quelle que soit l’origine du problème, il est essentiel de poser un diagnostic assez tôt et de lancer rapidement un traitement afin d’obtenir les meilleurs résultats et d’éviter d’abîmer davantage les dents et les mâchoires. Dans le cas de dents en avant causées par une mauvaise habitude orale, chez l’enfant notamment, il conviendra de modifier ces comportements avant de commencer le traitement à proprement parler.

Les conséquences de la rétrognathie

Si la rétrognathie a des conséquences esthétiques évidentes, ce ne sont pourtant pas les plus importantes. Avoir un menton en arrière peut en effet entraîner différents problèmes fonctionnels et notamment :

  • Des difficultés d’élocution
  • Des douleurs ou des craquements lors de la mastication ou du bâillement
  • Des troubles dentaires et parodontaux

S’il est corrigé suffisamment tôt, le décalage des mâchoires n’entraîne pas de séquelle particulière. En revanche, en l’absence de traitement adéquat, il peut être à l’origine de différents troubles comme :

  • Une usure prématurée des dents
  • Des caries plus fréquentes
  • Des déchaussements dentaires
  • Lorsque les incisives supérieures viennent buter contre le collet des incisives inférieures il peut y avoir un risque de blessure de la muqueuse
  • Un risque de fracture et d’expulsion dentaire accru en cas de chute sur les dents car les lèvres ne sont plus capables de protéger les dents de devant

Il est donc très important de consulter dès l’apparition des premiers signes de rétrognathie ou de prognathie (menton en avant).

Comment corriger les dents en avant ?

En fonction de l’âge du patient et de la sévérité du décalage, le dentiste pourra proposer plusieurs solutions.

L’orthodontie pour redresser des dents avancées

Très efficace chez les enfants, l’orthodontie permet d’un côté de freiner la mâchoire trop importante, tout en stimulant l’autre. Les résultats sont particulièrement prometteurs lorsque le traitement est commencé avant que la croissance des os de la face ne soit totalement terminée.

Il est intéressant de noter que l’orthodontie précoce peut être proposée aux enfants dès l’âge de 5 ans voire même avant s’ils sont capables de gérer les contraintes liées au port d’un appareil, notamment en matière d’hygiène.

Le traitement othodontique des mâchoires décalées peut prendre plusieurs formes :

Appareil dentaire
Différents types d’appareils dentaires peuvent être utilisés pour traiter la rétrognathie

Dans les cas les moins sévères, ce traitement orthodontique sera suffisant à régler le décalage mais il est assez courant qu’un deuxième traitement soit mis en place au cours de l’adolescence, une fois que toutes les dents définitives sont en place, pour consolider la position des dents et des mâchoires.

La chirurgie orthognatique pour traiter la rétrognatie

Chez l’adulte, ou lorsque le décalage est principalement dû à un problème squelettique (et non à de mauvaises habitudes), un protocole associant orthodontie et chirurgie est généralement préférable pour corriger les dents en avant.

L’orthodontie va ainsi venir aligner les dents et permettre de retrouver un engrènement stable entre les dents du haut et du bas. La chirurgie des mâchoires permettra, quant à elle, de modifier la position des mâchoires de redonner de l’harmonie au visage.

La chirurgie othognatique
La chirurgie othognatique donne de très bons résultats sur les mâchoires rétrognathes

Généralement, la chirurgie orthognatique n’intervient qu’à partir de 17-18 ans, lorsque la croissance des mandibules est terminée, afin d’éviter les risques de récidive liés à une croissance tardive. Elle est pratiquée sous anesthésie générale et ne laisse aucune cicatrice, les incisions étant pratiquées dans la bouche. Des plaques métalliques servant à maintenir l’os sont par ailleurs placées pendant l’intervention et resteront dans la mâchoire à vie, sans que le patient n’en ressentent aucune gêne.

Il faut également savoir que certains orthodontiste préfèrent que la pose d’un appareil dentaire n’intervienne qu’après la chirurgie.

Voici un exemple de traitement du menton fuyant par un appareil dentaire suivi d’une opération chirurgicale :

L’orthophonie pour régler les problèmes musculaires de la langue et des lèvres

Avant le début d’un traitement pour traiter les dents avancées, un bilan orthophonique est généralement nécessaire pour évaluer les besoins en matière de rééducation fonctionnelle. L’orthophoniste pourra ainsi définir les comportements à modifier, notamment dans le cas d’un mauvais positionnement de la langue ou de mauvaises habitudes péri-orales (sucer son pouce ou une tétine, se ronger les ongles, grincer des dents, etc).

fillette
L’orthophonie permet de maximiser les résultats du traitement des dents en avant

Il est en effet crucial de mettre en place un suivi rapidement après l’opération afin d’assurer la stabilité du traitement chirurgico-orthodontique.

Ce traitement d’othophonie est par ailleurs assez rapide, il suffit généralement de 3 à 5 séances de rééducation de 30 minutes pour assurer la complétion des objectifs. Un travail rigoureux à la maison sera néanmoins nécessaire en plus des séances.

Sachez que la kinésithérapie peut également être nécessaire, notamment lorsque l’articulation temporo-mandibulaire fonctionne mal.

Conclusion

Si vous ou votre enfant a les dents très en avant, ne vous inquiétez pas outre mesure. En fonction de la situation, votre dentiste pourra vous orienter vers une solution adaptée à base d’un traitement orthodontique, d’une intervention chirurgicale ou les deux.

Notez par ailleurs qu’il est important de traiter ce problème de manière précoce afin d’éviter les complications (blessure des muqueuses, usure prématurée des dents, déchaussements, etc) et d’optimiser les résultats du traitement.

Enfin, veillez à supprimer tout comportement qui pourrait être à l’origine du décalage de vos mâchoires ou qui pourrait l’aggraver (sucer son pouce, se ronger les dents, placer la langue derrière les dents, respirer uniquement par la bouche, etc).

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
Dents de lapin : que faire quand on a les dents en avant ?
3.5 (70%) 2 participants