Prothèses sur implants : la solution la plus satisfaisante ?

0 Partages
Par 
dentier ou prothèses sur implants
Retrouver le sourire ET la force masticatoire ET une stabilité pérenne: c’est possible avec une prothèse complète sur implants!

Vous avez peut-être perdu beaucoup de vos dents à la suite d’un accident ou d’une maladie, mais vous faites des cauchemars à la seule idée de porter un  dentier ? Ou bien, au contraire, vous ne connaissez que trop bien les prothèses dentaires amovibles classiques et les rituels complexes qu’elles nécessitent, et aimeriez bien vous renseigner sur les autres options. Heureusement, la technique des prothèses sur implants a lancé une vraie révolution pour quiconque souffre d’édentement partiel ou total.

Dentaly.org a étudié pour vous les prothèses sur implants, leurs caractéristiques ainsi que les étapes de leur pose et de leur entretien, et vous renseigne sur le bât qui blesse : leur prix !

Caractéristiques des prothèses sur implants

Bien entendu, rien ne vaut la dent naturelle d’origine, même un peu abîmée (on peut toujours la réparer, la « re-habiller »), mais quand on n’a plus le choix, l’implantologie représente la solution la plus solide et la plus proche de la dentition d’origine.

Comment ça marche ?

Une prothèse sur implant résulte de l’insertion dans l’os de la mâchoire d’une « vis » en titane. La forme et le matériau de cette vis vont favoriser l’intégration osseuse : l’os va « coloniser » l’implant et finir par être complètement et définitivement soudé à lui.

La vidéo ci-dessous explique cette technique révolutionnaire qu’est l’implant dentaire :

Une fois que l’ostéointégration est complète, une prothèse, imitant parfaitement la dent naturelle manquante, est attachée à cette « nouvelle racine » faite de titane et d’os. Plusieurs « dents » peuvent en fait être soutenues par une seule nouvelle racine :

  • Soit avec un système de relais de force qui peut ressembler au bridge, en cas d’édentement partiel;
  • Soit sous forme de prothèse complète (le fameux dentier avec fausses gencives) fixée sur quelques implants bien répartis dans la mâchoire, en cas d’édentement complet.

Avantages des prothèses sur implants par rapport aux prothèses amovibles classiques

Pour mieux vous faire une idée de l’intérêt des prothèses sur implants, voici un tableau récapitulatif reprenant les avantages et les inconvénients des prothèses sur implants par rapport aux prothèses classiques :

Prothèses sur implants Prothèses classiques
Confort La permanence du système est ce qui rapproche le plus fidèlement cette « fausse » dentition d’une dentition naturelle. Comme les nouvelles racines sont profondément et complètement implantées dans la mâchoire, les patients retrouvent une réelle force masticatoire, et n’ont aucun problème d’élocution. Les problèmes de mastication et d’élocution sont bien connus; la prothèse bouge et est fragilisée par certains aliments un peu durs.
Effets sur la santé de la mâchoire Les prothèses sur implants préservent l’os de la mâchoire par stimulation, à la fois de l’ostéointégration et de la force masticatoire naturelle qu’elles permettent. En plus, les dents ou racines saines qui restent dans la mâchoire sont préservées, du fait que les forces sont réparties de façon égale. On observe une résorption de l’os de la mâchoire, par non-stimulation, mais aussi une résorption des gencives, par le frottement et la succion imposés par la prothèse.
Effets sur le vieillissement du visage Les prothèses sur implants, en gardant une dentition complète soutenue par des os stimulés, préservent l’apparence du visage. On observe une perte des volumes du visage par manque de stimulation des os et des muscles naturels.
Douleurs Après cicatrisation des implants, la prothèse sur implant ne procure aucune douleur. On observe des douleurs chroniques dues à l’inflammation et à l’irritation de plusieurs zones buccales en contact avec la prothèse.
Entretien Entretien plus délicat que la prothèse amovible. L’entretien d’une prothèse fixe sur implants demande une grande vigilance, et l’utilisation quotidienne des brossettes, pour limiter au maximum le risque d’infection près des implants. L’entretien doit être accompagné et vérifié une fois par an par un dentiste spécialisé. Entretien facilité par le fait de pouvoir retirer la prothèse et la nettoyer à la main.
Temps de mise en place Entre la mise en place des implants et la mise en place de la prothèse définitive, il faut compter de 3 à 6 mois. Simples et rapides à mettre en place.
Coût Les prothèses sur implants sont très coûteuses à court terme, mais leur prix équivaut à l’entretien de dentiers classiques successifs à long terme. Economiques à court terme, mais équivalent à long terme au prix d’une prothèse sur implants, si on calcule sur 20 ans, du fait des réajustements et renouvellements normaux des dentiers dus au vieillissement de la mâchoire (tous les 5 ans normalement).

Les différents types de prothèses sur implants

Prothèses fixes sur implants

bridge trois dents, trois implants ou deux implants
Pour une édentation partielle, le bridge sur implants permet de retrouver une dentition très naturelle et surtout très solide, qui de plus préserve l’os de la mâchoire.

Partielle, en bridge

Une prothèse qui imite une dent naturelle est fixée sur un pilier qui est lui-même vissé dans l’implant; le système donne une grande stabilité et une grande intégration à la mâchoire naturelle. L’implant peut soutenir une seule dent ou bien peut soutenir plusieurs dents, en « pont » (entre deux implants, ou bien entre un implant et une dent naturelle).

Prothèses complètes sur implants

De 6 à 10 implants par mâchoire

Pour une méthode pérenne et confortable, les dentistes recommandent la pose d’environ 6 à 8 implants dans la mâchoire du bas, et de 8 à 10 implants dans la mâchoire du haut. Le nombre d’implants et leur positionnement sont décidés en fonction de :

  • La qualité de l’os de votre mâchoire : tel que l’os est naturellement ou bien à la suite d’une maladie ou du vieillissement;
  • La qualité de l’os visée par l’implantologie : en effet, cette technique est aussi un traitement, dans le sens où l’os se trouve stimulé à la fois par l’ostéointégration en elle-même, qui crée de la matière, et par les forces masticatoires naturelles préservées qui continuent à produire de l’os.

Bien entendu, du nombre d’implants nécessaires dépendent le coût final ainsi que la durée de la cicatrisation.

All-on-four: la plus rapide des prothèses sur implants

Coût et durée de cicatrisation : ces deux points de la technique classique à 6-10 implants démotivent souvent les patients… Les professionnels ont alors développé une autre approche, en essayant de recourir au moins d’implants possible pour soutenir une prothèse complète. Pour cela, on insère deux implants au niveau des molaires dans un angle penché (à 45 degrés), pour plus de stabilité, et deux implants frontaux.

Avec moins d’implants, on a besoin de moins de convalescence et le coût est moins élevé. Certains cabinets peuvent proposer la pose des implants et de l’appareil définitif en une seule session !

Mais nombre de dentistes ne recommandent pas cette pratique récente, qu’ils considèrent comme un « sous-équipement », bien trop différent de la dentition naturelle en termes de répartition des forces et des tensions. Normalement, 14 dents aux racines profondes et solides amortissent les chocs de la mâchoire et de ses puissants muscles et ligaments. Ils pensent donc que cette technique est effectivement plus rapide, mais moins solide et pérenne.

Prothèses amovibles sur implants

La prothèse amovible sur implants est accrochée aux implants par le patient afin d’être plus stable lors de la mastication et de l’élocution (par rapport à un dentier classique). Bi-quotidiennement, le patient pose la prothèse amovible pour la nettoyer ; alors que la prothèse fixe sur implants ne peut être enlevée que par un professionnel de la santé dentaire. Cette technique nécessite beaucoup moins d’implants (4 en haut, et 2 en bas), donc est moins coûteuse et moins longue.

Mais psychologiquement, elle peut être moins bien acceptée par les patients, qui n’aiment pas « enlever leurs dents ». Les professionnels la recommandent pourtant, selon l’âge du patient, car l’entretien est beaucoup plus facile par le fait que le patient peut en prendre soin en l’enlevant et en la brossant. Il y a moins de risque d’infection autour des implants et moins de risque de complication.

Comment sont posées les prothèses sur implants ?

Première étape : l’étude et la préparation

Radio dentaire
Le dentiste procédera à des moulages et l’étude de radiographies pour proposer la solution optimale.

Le dentiste procède à la prise d’empreintes et de radios, afin de bien étudier la forme de la mâchoire, l’état des os et des gencives, et afin de savoir quelles dents il faut extraire (pour une prothèse complète notamment), et quels implants il faut privilégier, leur forme et leur degré d’implantation.

Le dentiste verra également s’il y a besoin d’une greffe osseuse en cas d’une densité osseuse insuffisante, ce qui rajoutera du temps chirurgical et du temps de cicatrisation à l’ensemble de la procédure (d’environ 6 mois). Plus rarement, il peut vous être proposé une greffe de gencives.

Deuxième étape : extraction et implants

Cette étape nécessite de 3 à 5 heures en une session, pour extraire les dents restantes, si besoin, et pour poser plusieurs implants. En quelques heures, qui suivent la chirurgie d’implantologie, la prothèse provisoire est prête et peut être posée sur les implants.

Les patients sont généralement très contents de cette prothèse provisoire qui a déjà un effet naturel et qui va permettre de laisser les implants « se souder » à l’os de la mâchoire. Cette prothèse est en effet étudiée pour répartir les forces de manière à laisser au repos les endroits de la mâchoire où ont été implantées les nouvelles « racines ».

Troisième étape : la cicatrisation

Pendant cette phase de cicatrisation, il faut laisser la mâchoire au repos, environ 4 mois pour la mâchoire du bas, et 6 mois pour celle du haut. Dans les suites immédiates, il ne faut pas hésiter à utiliser des compresses froides et de l’arnica en homéopathie, ainsi que tout autre produit conseillé par votre dentiste.

Il faut attendre ensuite plusieurs semaines avant de mâcher réellement : à vous les soupes, yaourts, purées et compotes… Les patients disent manger normalement au bout de trois mois en moyenne, et au bout de 6 mois ils n’hésitent plus à mordre dans un vrai sandwich !

Quatrième étape : installation de la prothèse définitive

Une fois que les implants sont « soudés » à l’os, une seconde chirurgie est planifiée. Le dentiste va vérifier que c’est le bon moment avec une radio. Cette seconde chirurgie est simple et rapide, il suffit d’inciser la gencive à l’endroit des implants afin d’exposer leurs « têtes » et d’y fixer les piliers pour les prothèses. Une courte cicatrisation sera encore nécessaire pour que les gencives entourent ces piliers comme il faut (environ 10 jours).

Prothèse sur implants
Le prothésiste préparera ensuite la prothèse définitive qui viendra se fixer sur les implants.

Ensuite, viendra le moment des nouvelles empreintes et de l’étude de la prothèse définitive optimale avec votre dentiste et votre prothésiste. Vous allez décider de la teinte et de la forme de vos dents. Une fois la prothèse construite, il faudra l’essayer et la modifier si nécessaire. Quand elle est posée, vous pouvez entamer une « vie dentaire » complètement normale. Les patients disent qu’il n’y a aucune période d’adaptation à la prothèse définitive: elle est parfaitement naturelle, esthétiquement et pratiquement (au niveau masticatoire et élocutoire).

Notez que certains cabinets, notamment à l’étranger, peuvent proposer une mise en charge immédiate, c’est-à-dire que la prothèse définitive est fixée sur les implants dès qu’ils sont posés dans l’os. Le tout est fait en une seule journée donc. Mais les dentistes ne recommandent généralement pas cette pratique; le moins risqué étant de respecter le temps de cicatrisation et d’ostéointégration avant de mettre en charge les implants.

brosser sa prothèse sur implants
Vous devrez consacrer du temps et de l’attention au nettoyage de votre nouvelle dentition: les prothèses sur implants doivent être entretenues de façon irréprochable afin de minimiser les risques d’infection autour des précieux implants.

Cinquième étape : comment s’entretient une prothèse sur implants dans le temps

Il faut une hygiène irréprochable, dont les détails vous seront parfaitement expliqués par votre dentiste. Et une fois par an, il faut prévoir une visite hygiéniste chez un dentiste spécialisé, pour vérifier l’état des gencives, des implants, et vous accompagner dans vos rituels de nettoyage.

Vous n’aurez pas à changer ou faire modifier votre prothèse sur implants, elle est définitivement vôtre, sauf en cas de casse accidentelle (en cas de chute par exemple). Dans ce cas, seule la céramique devra être réparée.

Prothèses complètes sur implants : combien ça coûte?

Les prix varient en fonction du chirurgien et en fonction de la région où les soins sont prodigués. En moyenne, il faut compter entre 15 000 et 25 000€ par mâchoire, pour couvrir les frais des implants, des prothèses provisoires et définitives, et de l’ensemble des soins préparatoires et d’essayage.

En comparaison, les prothèses amovibles classiques (dentiers) coûtent environ 1 800-2 500€ par mâchoire, et les prothèses amovibles sur implants (que les dentistes conseillent souvent) coûtent environ 8 000 à 11 000€ par mâchoire.

Prix des prothèses sur implants
Les prothèses sur implants sont très coûteuses mais elles ont également de nombreux avantages.

Le prix élevé s’explique par le nombre de séances et d’heures nécessaires à la réalisation totale de la prothèse sur implants, ainsi que par le nombre d’intervenants; en général, un implantologue (dentiste formé à la technique des implants) assistera votre dentiste régulier qui s’occupera des préparations et des prothèses, en faisant appel à un prothésiste spécialisé.

Les prothèses en résine ou en céramique coûtent cher, et ne sont que très peu ou pas du tout remboursées par la sécurité sociale quand elles sont sur implants (notamment dans la nouvelle disposition bientôt en place en 2020); et les implants eux-mêmes ne sont pas remboursés. Certaines mutuelles prennent en charge les frais dentaires non couverts par la sécurité sociale; n’hésitez pas à comparer différentes mutuelles et à changer de mutuelle si nécessaire en préparation d’une intervention comme celle-là.

Vous pouvez utiliser notre comparateur de mutuelles gratuit pour trouver celle qui s’adapte le mieux à vos besoins. Pour cela, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous :

Conclusion

Beaucoup de porteurs de prothèses classiques comme les dentiers sont gênés par leur appareil; ils n’aiment pas manger ou rire en public, et ont peur de perdre leur dentier à des moments embarrassants. Ces difficultés devraient appartenir au passé, et les espoirs apportés par la chirurgie d’implantologie vont dans ce sens.

Les prothèses en céramique, totales ou partielles, sont fixées sur des implants « soudés » organiquement dans l’os de la mâchoire. Très stable et pérenne, ce système apporte un confort vraiment naturel aux patients. Cela semble donc être un investissement sage et satisfaisant dans le temps.

Mais le mot est posé: « investissement ». Cette technique est chère parce que nécessitant plusieurs étapes et plusieurs intervenants, et n’est pas couverte par la sécurité sociale, ou très peu. Mais il faut savoir que certaines mutuelles aident à financer ces soins, et que certains cabinets offrent un échéancier de paiement. Enfin vous pouvez aussi vous renseigner pour adopter une technique mixte en cas d’édentement complet, en choisissant une prothèse sur implants, fixe ou amovible, pour votre mâchoire du bas, et une prothèse amovible plus classique pour votre mâchoire du haut.

Prothèses sur implants : la solution la plus satisfaisante ?
5 (100%) 3 participants

Auteur(s) de l'article
Armelle Cassanas
Armelle Cassanas
Armelle est spécialisée dans la linguistique médicale, via l'analyse des concepts attachés aux maladies et aux médicaments. Pour Dentaly, elle condense ses recherches autour de l'expérience des patients et des soignants, ainsi que son étude des recommandations santé et bien-être.
Sources

Site de l’Assurance Maladie : Ameli.fr. Soins et prothèses dentaires : vos remboursements. [en ligne]<https://www.ameli.fr/assure/remboursements/rembourse/soins-protheses-dentaires/soins-protheses-dentaires> Consulté le 29 avril 2019.

Ordre des dentistes du Québec. Ponts, prothèses et implants dentaires. [en ligne] <https://www.maboucheensante.com/article/ponts-protheses-implants-dentaires/> Consulté le 29 avril 2019.

0 Partages