Dentaly.org est financé par ses lecteurs. Lorsque vous achetez en cliquant sur les liens de notre site, nous gagnons parfois des commissions d’affiliation qui n’entraînent aucun frais pour vous. Lire la suite.

Implant dentaire et douleur : quelles solutions ?

Contributeurs:  

douleur implant dentaire
La pose d'un implant dentaire n'est généralement pas douloureuse et la gêne post-opératoire peut être soulagée grâce à des antalgiques.

La perspective de la pose d’un implant dentaire donne des sueurs froides aux patients qui redoutent le siège du dentiste. Pourtant, grâce aux anesthésies modernes d’une grande précision, l’intervention relève d’une formalité. Elle génère plus de peur que de mal et vous avez l’assurance de retrouver une dentition parfaite lorsque vous bénéficierez de votre nouvelle prothèse.

Aujourd'hui, l'équipe de Dentaly.org vous propose de découvrir les solutions pour minimiser la douleur lors de la pose d'un implant.

L’anesthésie locale pour la pose de l’implant

Pour poser votre implant dentaire, le dentiste doit inciser la partie supérieure de la gencive, afin d’atteindre l’os. Il procède ensuite au forage de l’os à l’aide d’une minuscule perceuse. Enfin, il visse l’implant dans l’os, puis place un embout de cicatrisation empêchant la gencive de se refermer au-dessus de l’implant, en attendant le délai de 4 à 6 mois nécessaire pour l’ostéointégration.

Une anesthésie locale suffit pour cette intervention. Les produits actuels permettent l’endormissement total d’une zone très précise. Vous ne ressentez ainsi aucune douleur.

Les personnes les plus émotives peuvent recourir à un sédatif léger, prescrit par le dentiste, à prendre juste avant l’opération. En revanche, vous ne devez prendre ni aspirine ni anti-inflammatoires avant l’intervention et les jours qui précèdent.

La période post-opératoire

Lorsque votre bouche se réveille, vous pouvez constater divers symptômes, plus ou moins inconfortables, selon votre constitution personnelle.

Les précautions pour faciliter la cicatrisation

Implant dentaire douleur
Pour éviter les douleurs post-opératoires il est conseillé de privilégier une alimentation molle et d'éviter les efforts physiques.
  • Suivez la prescription de votre dentiste qui peut vous proposer des antidouleurs préventifs. Ne prenez aucun autre médicament sans l’avis de votre dentiste.
  • Reposez-vous et évitez toute activité physique et sportive.
  • Lorsque vous vous reposez et vous couchez pour la nuit, prévoyez un oreiller supplémentaire pour vous assurer de conserver la tête surélevée et éviter les afflux sanguins dans les gencives.
  • Ne consommez pas de boissons trop chaudes.
  • Ne fumez pas.

Œdème post-opératoire

Si votre joue ou vos lèvres apparaissent enflées, appliquez une poche de glace. Le froid aide l’œdème à se résorber et réduit la douleur en anesthésiant les tissus sensibles.  

Saignements légers

Il est possible que se produisent de légers saignements. Ne crachez pas pour ne pas déloger le reste du caillot de sang en formation, mais avalez votre salive. Ne touchez jamais la plaie, même avec la langue, car vous empêcheriez le sang de former une carapace qui protège les tissus en cours de cicatrisation.

Si le saignement perdure dans les heures qui suivent l’intervention, appliquez des compresses que vous maintenez en gardant les dents serrées.

Si votre sang coagule difficilement, vous devez prendre garde de ne pas manger du côté de la plaie pendant plusieurs jours pour éviter de déloger le caillot et rouvrir la plaie.

Les précautions à prendre pour limiter les douleurs

Brossez-vous les dents après chaque repas, avec une brosse à dents chirurgicale que peut vous fournir votre dentiste ou une brosse à poils souples.

Attendez au moins trois jours avant de procéder à un bain de bouche pour ne pas déloger le caillot de sang qui permet à la plaie de cicatriser.

Dans les jours qui suivent la pose de l’implant, privilégiez les aliments mous. Si votre alimentation contient des éléments durs, prédécoupez-les et broyez-les avec la partie de la mâchoire opposée à celle de votre implant.

Consommez idéalement des repas et des boissons tièdes. Évitez le chaud et le froid.

Ne fumez pas. La cigarette freine la cicatrisation et augmente les risques d’infection.

Quand appeler le dentiste ?

Urgence dentaire
Une infection liée à un implant dentaire peut constituer une urgence dentaire. Prenez rapidement contact avec votre dentiste.

S’il apparaît normal que les symptômes évoqués plus haut apparaissent, vous devez vous inquiéter de certaines manifestations qui peuvent trahir une infection dentaire.  

  • Saignement des gencives.
  • Inflammation des gencives au-delà de la zone traitée.
  • Écoulement de pus.
  • Douleurs intenses.
  • Déplacement de l’implant qui semble sortir de l’os.

Appelez dans ce cas votre dentiste pour fixer un rendez-vous en urgence.

Pour vous aider à trouver un dentiste ouvert près de chez vous, nous mettons à disposition ce numéro de téléphone accessible 7j/7 et 24h/24 :

Trouvez un dentiste de garde près dechez vous
Appelez maintenant
0891150482Service 0,80 € - min + prix appel

Douleur implant dentaire : FAQ

Quelle douleur après la pose d'un implant dentaire ?

À la suite de la pose des implants dentaires, il est possible de ressentir de légères douleurs pendant 24 à 72 heures après la chirurgie. Les patients peuvent alors prendre un analgésique sans prescription pour calmer l'inconfort.

Que manger après la pose d'un implant dentaire ?

Pendant les deux premières semaines après la pose d'un implant, il est conseillé de privilégier des aliments mous et de préférence tièdes ou froids. Environ deux mois après la chirurgie, vous pourrez recommencer à mastiquer de façon modérée, mais en évitant le plus possible de le faire du côté de la zone opérée. 

Quels sont les symptômes du rejet d'un implant dentaire ?

C'est généralement la mobilité de l'implant qui indique un rejet. Cette mobilité peut aussi s'accompagner d'autres symptômes comme des saignements spontanés ou des douleurs.

Implant dentaire et douleur : quelles solutions ?
5 (100%) 1 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Rédactrice spécialisée dans les secteurs du dentaire et du bien être, Anaïs est également une experte en communication digitale.
Sa Mission pour Dentaly.org ? Aider à améliorer la santé bucco-dentaire de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources

Université de Lorraine. Johanna Gratet. Gestion des complications en implantologie [en ligne]. <http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_TD_2015_GRATET_JOHANNA.pdf> Consulté le 23 mai 2022

Université Lilles II. Thèse de chirurgie dentaire.  Les complications des anesthésies locales et loco-régionales au cabinet dentaire [En ligne].