Dentaly.org est financé par ses lecteurs. Lorsque vous achetez en cliquant sur les liens de notre site, nous gagnons parfois des commissions d’affiliation qui n’entraînent aucun frais pour vous. Lire la suite.

Greffe osseuse dentaire : tout savoir sur cette intervention

Par 

Greffe osseuse dentaire
La greffe osseuse dentaire est une intervention courante à la suite d'une extraction de dent.

La radiographie maxillaire ne laisse aucun doute : vous devez subir une greffe osseuse dentaire afin de supporter la pose de vos prochains implants dentaires.

Souvent effrayante au premier abord, cette intervention chirurgicale reste pourtant courante et efficace lorsqu’il s’agit de solidifier la structure osseuse de votre mâchoire.

Définition, déroulement, techniques, tarifs… Dentaly.org fait le point dans ce dossier complet consacré à la greffe osseuse dentaire.

La greffe osseuse dentaire, c’est quoi ?

Une greffe osseuse dentaire est une pratique chirurgicale visant à résorber un manque de volume osseux de l’os alvéolaire. Il s’agit de l’os de la mâchoire qui accueille les racines de la dent. La pratique la plus courante a pour objectif d’ajouter de l’os dans le trou qui fait suite à une extraction de dents, en vue d’une pose d’implants dentaires.

Cette intervention est pratiquée par des professionnels spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale.

Greffe osseuse dentaire : pour qui ?

La greffe osseuse dentaire s’adresse à de nombreux profils :

  • Personnes édentées : la perte de dents affaiblit l’os alvéolaire ;
  • Personnes souffrant de maladies parodontales : la gingivite, par exemple, endommage la masse osseuse ;
  • Personnes âgées : la densité et la solidité des os de la mâchoire s’affaiblissent avec le temps ;
  • Personnes victimes d’un accident grave ou d’une malformation : la reconstruction de la mâchoire peut nécessiter une greffe osseuse.

Autres causes de la greffe osseuse dentaire

Tabagisme, mauvaise hygiène bucco-dentaire, mauvaise alimentation sont d’autres facteurs endommageant les os de la mâchoire.

Dans quels cas effectuer une greffe osseuse dentaire ?

Accueillir des implants dentaires solides

Greffe osseuse dentaire pour des meilleurs implants dentaires
L'implant dentaire est la solution
idéale pour remplacer des dents absentes !

Avant de procéder à la pose d’implants dentaires, il convient au chirurgien-dentiste d’étudier au préalable la structure osseuse maxillaire à travers une radiographie. Cette analyse va permettre au spécialiste de s’assurer que l’os alvéolaire présente toutes les caractéristiques afin de supporter les implants dentaires dans les meilleures conditions.

L’implant dentaire a des airs de petite vis. Afin d’être ancré de manière efficace, l’os alvéolaire doit disposer d’un volume osseux suffisant.

Si l’os alvéolaire ne dispose pas d’une hauteur et/ou d’une épaisseur optimale, ou présente des défauts au niveau de l’axe d’insertion, la greffe osseuse dentaire est, dès lors, suggérée par le chirurgien dentaire pour solidifier ou reconstruire la structure osseuse.

Résorption de l’os alvéolaire 

Les dents sont indispensables. C’est un fait. En effectuant une analyse un peu plus profonde, nous nous rendons compte qu’elles exercent une pression stimulant naturellement l’os alvéolaire.

Lorsque la dent vient à manquer, cette stimulation disparaît, entraînant la dégradation de la structure osseuse et de l’os alvéolaire. La greffe dentaire osseuse s’impose donc afin de remédier à cette détérioration.

Les différents types de greffe osseuse dentaire

Il existe 3 grands types de greffe osseuse. Elles sont définies par l’origine de la matière qui sera ajoutée dans l’os alvéolaire.

Greffe d’os autogène

L'os du greffon est prélevé sur le patient. Dans le cadre d’une greffe d’os autogène, il est indispensable de préparer les sites donneur et receveur du patient. Cette intervention est plus longue et plus douloureuse. Le prélèvement de l’os s’effectue au niveau de trois zones.

  • La mandibule (au niveau de la mâchoire inférieure, du menton ou de l’angle des mâchoires) ;
  • La hanche est la zone indiquée si la quantité à prélever est importante
  • Le greffon provient aussi du crâne. Dans ce cas-là, il faut s’attendre à une opération lourde.

Greffe de biomatériaux osseux

Greffon biomatériau osseux pour greffe osseuse dentaire
Fixation de biomatériaux osseux afin de renforcer le volume osseux de l'os alvéolaire.

Les biomatériaux osseux sont considérés comme des matériaux remplaçant les greffons autologues. Ces substituts observent deux origines différentes :

  1. Biomatériaux allogènes : l’os du greffon appartient à un donneur externe. Généralement, il est prélevé sur le cadavre d’une autre personne ayant accepté de donner ses organes.
  2. Biomatériaux xénogènes : l’os du greffon est prélevé sur un animal (famille des bovidés)

De nombreux avantages expliquent l’utilisation des biomatériaux. En nécessitant un seul site chirurgical (celui du receveur), l’intervention s’avère plus simple et moins pénible. Par ailleurs, des traitements sanitaires stricts entourant leur prélèvement garantissent la sécurité du patient.

Greffe de matériel synthétique 

La greffe s’effectue à l’aide d’un matériau semblable à l’os. Cependant, ce substitut n’est pas accepté dans tous les pays.

Greffe osseuse dentaire : avant ou pendant la pose de l’implant dentaire ?

En fonction de l’importance de l’intervention, la greffe osseuse dentaire doit se réaliser avant la pose des implants ou pendant l’implantation dentaire.

Greffe osseuse pré implantaire (avant l’implant) : l’intervention est requise lorsque l’insuffisance osseuse est très importante. De fait, il faut attendre 4 à 6 mois avant la mise en place des implants.

Greffe osseuse perimplantaire (en même temps que l’installation de l’implant) : cette procédure chirurgicale est réalisée lorsque l’insuffisance osseuse est mineure.

Le plus du Plasma Riche en Plaquettes

Le sang est constitué de multiples composants dont les plaquettes. En réalisant un prélèvement de sang centrifugé, il est possible d’obtenir une plaquette riche en protéines de croissances (plasma riche en plaquettes) dont les vertus facilitent la cicatrisation, la formation de vaisseaux sanguins.

C’est pourquoi ces protéines peuvent être mélangées aux biomatériaux lors de la greffe dentaire osseuse.

Greffe osseuse dentaire : quelles procédures ?

En fonction de la hauteur et/ou épaisseur de l’os alvéolaire, du manque modéré ou important du volume osseux, de la localisation de l’os en question (mâchoire supérieure, inférieure, secteur antérieur ou postérieur), le chirurgien-dentiste a recours à une technique spécifique de greffe osseuse.

Préservation d’alvéole d’extraction

La procédure se réalise en même temps que l’extraction de la dent à remplacer par un implant. L’objectif est d’enlever la dent, tout en comblant l’alvéole (trou provoqué par l’extraction) à l’aide d’un biomatériau osseux.

Les avantages sont non négligeables. En préservant un certain volume osseux, la pose de l’implant peut se produire dans les trois mois suivant cette technique de greffe sans besoin de passer par une augmentation osseuse.

Cependant, cette technique ne s’avère pas fonctionnelle à tous les coups. En fonction du résultat, elle peut être accompagnée d’une reconstruction osseuse pré ou perimplantaire.

Élévation du plancher sinusal (technique du sinus lift)

sinus lift, technique de greffe osseuse dentaire
Le sinus lift permet de relever le plafond
du sinus maxillaire

Il convient d’abord d’expliquer ce qu’est le sinus. Il s’agit d’une cavité d’air que nous retrouvons au-dessus des prémolaires et des molaires maxillaires.

En cas de perte ou d’extraction de ces dents, le sinus fait perdre naturellement de la hauteur à l’os maxillaire. Atrophié, l’os n’est dès lors plus fonctionnel afin d’accueillir un implant dentaire.

L’idée est donc de procéder à l’élévation du plancher sinusal. Cette technique est aussi appelée sinus lift. Le plancher sinusal est élevé et soutenu à l’aide d’un biomatériau.

Ce comblement renforce l’os. Ce dernier retrouve de la hauteur, du volume et une position nécessaires à la future pose de l’implant dentaire.

Deux techniques de sinus lift existent :

  • La technique latérale est utilisée afin de combler de fortes pertes osseuses
  • La technique verticale est utilisée dans le cadre d’une perte osseuse modérée. Beaucoup moins invasive que la précédente, elle permet au patient de cicatriser plus vite. Non seulement les suites de l’opération sont moins délicates, mais, en plus, l’implant peut être posé au même moment.

Régénération osseuse guidée

À la suite d’une perte osseuse horizontale ou verticale modérée, le chirurgien peut décider de procéder à une régénération osseuse guidée. Le volume osseux est augmenté par l’ajout de copeaux de biomatériaux osseux ou d’os autologue. Le site receveur est aussi isolé de la gencive dont la prolifération empêche une régénération osseuse.

Conditions préopératoires de la greffe osseuse

Avant de subir l’intervention, certaines conditions de base sont requises :

  • Disposer d’une hygiène bucco-dentaire optimale en se brossant bien les dents, en passant du fil dentaire et en effectuant un détartrage, s’il est recommandé par votre dentiste ;
  • Nul besoin d’être à jeun. Cependant, veillez à manger léger et évitez le tabac.

Déroulement de la greffe osseuse dentaire

La greffe osseuse dentaire peut s’effectuer en milieu hospitalier ou dans un cabinet dentaire. Son déroulement varie en fonction du type de greffon utilisé pour l’intervention.

opération de greffe dentaire osseuse
Les greffes dentaires osseuses se
déroulent sous anesthésie locale

Ci-dessous, nous détaillons les étapes d’une greffe autogène :

  1. Anesthésie locale des zones à traiter ;
  2. Prélèvement du greffon sur la hanche, la mandibule ou sur le crâne du patient. Comme évoqué précédemment, le site d’origine du greffon dépend des besoins de l’intervention ;
  3. Incision à l’endroit de la greffe afin de recevoir le futur greffon ;
  4. Recours à l’extraction de dents pour les besoins de l’opération ;
  5. Fixation de l’os par petits blocs sur le site receveur par impaction ou en utilisant un matériel spécifique comme des vis d’ostéosynthèse. Afin d’éviter toute infection, le greffon est protégé par un substrat sanguin ;
  6. Suture de la zone opérée.

Si le greffon provient d’un donneur externe, le déroulement de la greffe osseuse est similaire, mais, cette fois, sans avoir besoin de préparer le site donneur du greffon.

Pour vous donner une idée du déroulement, voici une vidéo résumant le procédé de la greffe osseuse dentaire :

La greffe osseuse est une intervention parfois nécessaire lorsqu’on envisage la pose d’un ou plusieurs implants dentaires. Pour assurer sa solidité, le futur site de l’implant a besoin d’une épaisseur d’os de plus de six millimètres. Suite à l’extraction d’une dent, l’arrêt de stimulation osseuse crée une résorption. Cette résorption est souvent responsable d’une épaisseur d’os insuffisante. Parfois, les sinus maxillaires situés juste au dessus des racines des molaires supérieures descendent si bas que le positionnement des implants est impossible sans corriger la hauteur et la largeur osseuse. Alors, on aura recours à l’élévation sinusale et à la greffe osseuse. La provenance du greffon osseux peut varier. Il existe le greffon prélevé sur le patient même, le greffon provenant d’un autre individu de la même espèce et le greffon provenant d’une autre espèce, souvent d’origine bovine. Dans la majorité des cas, l’intervention se fait sous anesthésie locale. Il s’agit de faire une incision permettant l’accès au futur site où sera situé l’implant. Une fois les tissus mous déplacés, une porte d’entrée sera pratiquée dans l’os, permettant l’élévation du sinus et la pose du greffon osseux. Une fois l’os bien compacté, la fenêtre osseuse se refermera d’elle-même et les tissus mous seront refermés à l’aide de quelques points de suture. Dans le cas de la greffe osseuse ne nécessitant pas l’élévation sinusale, on peut choisir de visser des plaques osseuses sur le coté de la mâchoire. Avec le temps, le greffon se liera avec les tissus osseux déjà présents et formeront une plaque osseuse suffisamment solide pour permettre l’ajout de l’implant. Un protocole pharmacologique adapté au type d’intervention réduira l’inconfort post-opératoire. Pour plus d'informations, consultez un professionnel : centreslapointe.com 1-800-527-6468 Présenté par Centres dentaires Lapointe 17 centres au Québec L'information présentée dans cette capsule éducative est à des fins éducatives et de nature générale.

Soins postopératoires de la greffe osseuse dentaire

Il est extrêmement important de vous soumettre à des visites de contrôle afin de s’assurer d’une cicatrisation efficace.

Il est recommandé d’éviter les activités physiques et d’observer un temps de repos.

Veillez à utiliser un rince-bouche antiseptique.

Évitez de boire à la paille et de fumer durant les 24 heures qui suivent l’opération.

Appliquez de la glace sur les zones douloureuses.

Évitez les aliments trop chauds ou trop acides.

Enfin, il est recommandé de ne pas brosser les dents proches de la plaie durant quelques jours

Quel que soit le type de greffe, la technique ou l’origine du greffon, consultez votre dentiste afin de connaître toutes les recommandations postopératoires.

Risques de la greffe osseuse dentaire

En premier lieu, il incombe de rappeler que les contre-indications classiques d’une intervention chirurgicale comme les problèmes cardiovasculaires sont aussi valables pour une greffe osseuse.

En outre, la présence de kystes dentaires, d’une sinusite aigüe, de corps étrangers dans les zones maxillaires sont d’autres facteurs empêchant de procéder à une greffe osseuse dentaire.

Par ailleurs, et comme pour toute opération chirurgicale, les risques existent durant et après l’intervention. Ces complications minimes sont caractérisées par :

  • Un déplacement du greffon ;
  • Une infection au niveau de la zone donneuse ou receveuse du greffon ;
  • Un rejet du greffon. Cette complication est plus fréquente dans le cadre de greffes allogènes.

Enfin, vous pouvez être amené à souffrir de maux au niveau de la bouche et de la zone de prélèvement du greffon. C’est pourquoi le chirurgien vous prescrit des antidouleurs et des antibiotiques pendant la période de cicatrisation.

Greffe osseuse dentaire : tarifs

En France, une greffe osseuse dentaire coûte entre 600 et 1500 euros. Le prix varie en fonction de la technique utilisée, des matériaux sélectionnés, de la quantité du greffon à prélever et des honoraires du chirurgien.

Par ailleurs, sachez que cette opération est considérée comme un acte hors nomenclature. Il n’est donc pas pris en charge par la Sécurité sociale. Afin d’obtenir un éventuel remboursement, il faudra vous tourner vers les mutuelles.

Si vous n’avez pas de complémentaire santé, le moment est peut-être choisi d’en souscrire une qui couvre les frais dentaires. Pour cela, nous tenons à vous aider en mettant à votre disposition notre comparateur gratuit de mutuelles.

Conclusion

Si ces dernières années des alternatives se sont développées (expansion osseuse ou utilisation d’implants très courts et étroits sans passer par la greffe), la greffe osseuse reste une solution efficace afin de renforcer la structure osseuse maxillaire, de solidifier les dents en place et de créer un environnement buccal optimal afin d’accueillir des implants dentaires.

Médicales ou esthétiques, de nombreuses raisons expliquent le recours à une greffe osseuse dentaire. Comme toute opération, les risques existent. Cependant, ils sont vite compensés par l’apparition rapide de résultats positifs dès les premières semaines postopératoires.

FAQ

Combien coûte une greffe osseuse ?

En France, le prix d’une greffe osseuse dentaire est évalué entre 600 et 1500 euros. Le coût varie selon la technique employée, les matériaux utilisés, le type de greffe et les honoraires du chirurgien

Est-ce qu’une greffe osseuse fait mal ?

La greffe osseuse dentaire est une opération chirurgicale qui se réalise sous anesthésie locale. L’opération est indolore. Cependant, la période postopératoire peut s’avérer douloureuse et inconfortable selon les caractéristiques de la greffe.

Dans quels cas réaliser une greffe osseuse ?

Une greffe osseuse dentaire est généralement utilisée afin de renforcer et de solidifier le volume osseux de l’os alvéolaire dans lequel sont ancrés les implants dentaires.

Cette raison est la plus courante, mais la réparation d’un défaut dentaire, la stabilisation d’une prothèse dentaire, le comblement d’espaces édentés sont aussi des motifs pouvant expliquer cette intervention chirurgicale.

Greffe osseuse dentaire : tout savoir sur cette intervention
5 (100%) 1 participant[s]

Sources

Université de Nice Sophia Antipolis, Greffes osseuses en chirurgie orale, nouvelles perspectives, https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01016817/document

Congrès de l’Association Dentaire Française https://www.adfcongres.com/quintessence2018/134/

Le courrier du dentiste, Le plasma riche en plaquettes (RPR) accélère le processus de réparation alvéolaire, https://www.lecourrierdudentiste.com/abstract/le-plasma-riche-en-plaquettes-prp-accelere-le-processus-de-reparation-alveolaire.html

Parodontologie – implantologie, Greffe osseuse dentaire – Reconstruction osseuse https://parodontologie-implantologie.paris/implant-dentaire/greffe-osseuse-dentaire/