Refaire ses dents : comment se décider enfin ?

190 Partages
Par 
Sourire belles dents
Tout le monde peut avoir un sourire de star avec une réhabilitation dentaire de qualité.

Cela fait peut-être longtemps que vous avez des complexes en souriant : dents abîmées, fissurées, tâchées, sourire gingival ? Vous avez peut-être eu une maladie ou un accident qui a beaucoup endommagé vos dents, et cela vous cause des soucis de mastication ou d’élocution ? Vous rêvez d’une solution permanente et spectaculaire, qui serait une renaissance de votre visage et réglerait vos soucis. Eh bien c’est un rêve à portée de mains ! Les progrès en esthétique et réhabilitation dentaires sont phénoménaux, et il est bien loin le temps du dentier. Maintenant on peut refaire ses dents, partiellement ou globalement, de façon rapide et permanente, avec un résultat très naturel !

Dentaly.org a étudié pour vous les solutions actuelles, selon chaque cas. Nous vous renseignons sur les techniques, les étapes de la prise en charge, ainsi que les différents coûts de la reconstruction dentaire.

Refaire ses dents : pour qui, pourquoi?

Plusieurs causes peuvent vous avoir amené à envisager une reconstruction dentaire :

  • Des dents absentes dès la naissance, ou des écarts trop importants;

    Sourire édenté
    Lorsque l’on a perdu plusieurs dents suite à un accident ou une maladie, se refaire les dents devient une nécessité.
  • Une malocclusion qui cause des problèmes pratiques quotidiens;
  • Une dentition trop endommagée après des séries de caries mal soignées ou un accident maxillo-facial;
  • Une maladie parodontale et/ou une résorption osseuse qui conduit au déchaussement de vos dents.

Il est tout à fait possible de nos jours d’envisager de remplacer tout ou partie de sa dentition, mais avant toute décision il faut s’assurer que la cause a été prise en charge, s’il y a lieu. Soigner ses caries et l’inflammation de ses gencives, par des visites chez le dentiste et l’apprentissage d’une nouvelle hygiène dentaire quotidienne, sera l’étape indispensable et première de votre décision.

Quelles sont les solutions pour se faire refaire les dents ?

Tout dépend de la cause et de l’ampleur de la reconstruction à prévoir. Plusieurs cas peuvent être envisagés.

Reconstruction esthétique de surface

S’il s’agit de chevauchements, de tâches, de fissures ou encore d’écarts trop importants, on peut vous proposer une reconstruction de surface. On utilise alors des composites ou des facettes, placés sur vos dents naturelles, comme un « masque » à visée esthétique.

L’avantage est de garder ses racines et ses dents, et de n’être pas trop invasif ni dans les matériaux ni dans les techniques.

Du composite pour refaire ses dents

Cette solution peut être préférée pour les problèmes de moindre ampleur, comme des « cicatrices » dues aux caries et à leurs traitements, des fissures ou des tâches rebelles. De la même teinte que vos dents, le composite (autrement appelé « résine ») est directement « moulé » et durci sur la dent par le dentiste, pour « maquiller » les problèmes de façon quasi-permanente.

On parle de « onlay » quand un morceau de composite vient recréer une surface ou un coin de dent. On parle de « inlay » quand on utilise le composite pour boucher une cavité.

Au bout de quelques années, le matériau sera normalement à remplacer, parce qu’il a tendance à changer de couleur avec le temps et selon l’alimentation.

Coût: Une réhabilitation en composite demande une à deux séances de soin et coûte environ 200 à 600 euros par dent (selon le cabinet et la taille du problème à restaurer). Le remboursement est de 70% du tarif de convention qui varie entre 16 et 150 euros environ (selon la restauration nécessaire).

Des facettes en céramique pour refaire sa dentition

Nouveau sourire grâce aux facettes.
Les défauts sont cachés par les facettes en céramique simplement collées sur la dent.

La facette n’est pas façonnée directement sur la dent par le dentiste, mais est construite par le prothésiste en fonction du problème à régler, et de la couleur de vos dents. Elle a la forme d’une petite coquille que le dentiste va coller sur votre dent/vos dents, pour corriger une dimension, une teinte, une forme. On peut réellement « facetter » toute une rangée de dents.

La solution est plus englobante et donc plus esthétique que le composite, sur l’ensemble de la dentition. Elle sera préférée pour les problèmes touchant plus de dents, ou une plus grande surface. L’émail est mieux imité par la céramique, avec les reflets et la brillance. Les facettes résistent également bien mieux aux tâches alimentaires. Mais il faut préparer la dent à recevoir une facette et cela implique de la limer ce qui entraîne une agression tissulaire irréversible de 10 à 20%. On ne pourra plus retrouver sa dent naturelle.

Coût: Une réhabilitation par facettes de céramique demande généralement trois séances de soin et coûte de 800 à 1300 euros par dent (selon le cabinet dentaire et le prothésiste). Considérées comme ayant un but purement esthétique, les facettes ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale, mais peuvent l’être par certaines mutuelles sous forme de forfait.

Cliquez ici pour découvrir notre dossier spécial facettes.

Reconstruction des dents manquantes

Il arrive que des dents soient profondément abîmées, qu’elles soient tombées, que la racine soit morte. Dans ces cas de réhabilitation totale de la dent, l’implant dentaire est la solution la plus avancée et la plus pérenne. Quand il faut traiter plusieurs dents d’une même rangée, ou des deux rangées, plus la peine de penser « dentier »: grâce aux implants en coopération avec des bridges, c’est un rajeunissement naturel et permanent de votre sourire que vous créez.

L’implant dentaire : une révolution qui a fait ses preuves

Réhabilitation dentaire
L’implant dentaire remplace une racine morte ou endommagée et permet la pose d’une couronne esthétique et confortable.

L’implant est une « fausse racine » qui vient remplacer la racine endommagée ou morte. Cette racine artificielle en titane est placée dans l’os de la mâchoire, et sa constitution et sa mise en place stimulent la cicatrisation osseuse. L’os vient cicatriser tout autour de la nouvelle racine si bien qu’elle peut rester en place éternellement, une fois que la « greffe » a pris.

Il suffit ensuite, après le temps de cicatrisation, d’y visser une couronne en céramique, et vous avez une nouvelle dent, parfaitement ancrée, solide et très naturelle. N’ayez pas peur, vous ne restez pas « sans dent » pendant la cicatrisation (qui peut prendre de 6 à 10 semaines): une prothèse provisoire est fixée à l’implant dès le premier jour.

Pour pouvoir profiter de la technologie implantaire, il faut avoir une bonne condition osseuse de la mâchoire, et une gencive saine. Si la racine est en bon état, le dentiste ne proposera pas un implant, mais directement la pose d’une couronne dentaire sur votre racine naturelle.

Coût: La pose d’un implant nécessite une séance, mais il faut compter les séances de préparation, et les séances ultérieures de pose de la couronne. Le prix d’un implant est d’environ 800 à 1300 euros, auquel il faut rajouter le prix d’une couronne (entre 500 et 1000 euros sur un implant). Ces prix varient en fonction des matériaux, des techniques et des cabinets dentaires et des laboratoires prothésistes. Le coût de l’implant n’est pas remboursé par la sécurité sociale mais la couronne métallique ou céramo-métallique peut être remboursée à hauteur de 107.50 euros. Certaines mutuelles peuvent couvrir les frais dentaires esthétiques sous forme de forfait.

Pour en savoir plus sur les implants dentaires, découvrez notre dossier spécial en cliquant ici.

Les prothèses dentaires : couronnes et bridges

Sur dents saines, c’est-à-dire sur des dents dont la racine est intacte et le restera, on peut vous proposer une couronne ou un bridge pour venir réparer des dommages esthétiques et/ou de confort.

Les couronnes dentaires

Comme son nom l’indique, la couronne est placée à la manière d’une coiffe sur la dent naturelle limée à cet effet. Elle y est collée de façon permanente à l’aide d’un ciment dentaire. Elle est de forme optimale, travaillée par le prothésiste pour remplir parfaitement ses fonctions esthétiques et masticatoires.

Sa durée de vie est de 8 à 20 ans car une couronne peut être fragilisée par des aliments durs ou des accidents de la vie quotidienne.

Coût: Il faut compter de 800 à 1200 euros pour la pose d’une couronne en céramique, en fonction des cabinets dentaires et laboratoires prothésistes. Et il faut s’attendre à environ 3 séances de travail pour la prise d’empreinte, la préparation de la dent, les essais.  La sécurité sociale prend en charge une petite partie: 75 euros. Certaines mutuelles peuvent couvrir les frais dentaires à visée esthétique ou de confort non couverts par la sécurité sociale, sous forme de forfaits.

Découvrez notre dossier spécial sur les couronnes en cliquant ici.

Les bridges dentaires
Bridge dentaire pour refaire des dents.
Le bridge dentaire permet de remplacer une dent manquante sans poser d’implant, en se servant des dents saines qui l’entourent comme de piliers, pour fixer une prothèse en céramique.

Comme son nom l’indique, en anglais cette fois, le bridge est « un pont » qui repose sur des dents saines transformées en piliers de soutien pour prothèse en céramique. La prothèse remplace une ou des dents manquantes ou trop abîmées pour être gardées. Les dents artificielles ne reposent donc pas sur des racines naturelles ou artificielles, mais utilisent le soutien des dents piliers et reposent sur la gencive.

Le résultat est très esthétique et naturel. A long terme, il est possible que l’os des dents manquantes se rétracte par manque de stimulation, ce qui empêcherait la pose d’un implant dans le futur. Il faudra donc recourir à un nouveau bridge si la prothèse s’abîme. Comme on doit travailler les dents piliers, généralement parfaitement saines, en les limant et en les dévitalisant, cela représente un sacrifice. Mais le résultat en vaut la peine.

Coût: Plus abordable que les implants, surtout si plusieurs dents côte à côte sont à remplacer. Il faut compter 3 rendez-vous pour soigner et préparer la zone, faire les empreintes et poser le bridge après sa constitution par le prothésiste. Et il faut s’attendre à un coût variant entre 800 et 2000 euros par « pont » simple de trois dents, selon les matériaux, le cabinet dentaire et le laboratoire prothésiste. La sécurité sociale prend en charge 195 euros du prix total (via le tarif de convention). Certaines mutuelles peuvent couvrir entièrement les prothèses dentaires.

Pour en savoir plus sur le bridge, découvrez notre dossier spécial dès maintenant.

Quand il faut refaire toutes ses dents

Quand il faut envisager un traitement global parce qu’une majorité de dents sont manquantes, endommagées ou bien en danger, ce n’est heureusement plus la peine d’avoir peur du dentier de nos arrières-grands-mères! Il existe des solutions très esthétiques, fixes et pérennes, grâce aux bridges de plusieurs dents sur implants et aux prothèses complètes sur implants.

Bridge de plusieurs unités sur implants

Il s’agit de poser plusieurs implants dans la mâchoire (de 6 à 10) et d’y « visser » une prothèse totale. On crée ainsi un véritable pont entre plusieurs piliers implantés dans la mâchoire. Cette solution permet de conserver un capital osseux, par la stimulation apportée par l’implantation des racines artificielles. Elle remplace toutes les dents d’une arcade de façon très confortable, durable et esthétique.

Dans la vidéo ci-dessous, on suit la schématisation du principe du bridge sur implant :

Coût: C’est un traitement long, de par la préparation aux implants multiples et à leur cicatrisation notamment. Il faut compter entre 5 et 8 rendez-vous au total, dont la chirurgie implantaire. Parce qu’il faut plusieurs implants et une prothèse totale en bridge, le traitement global est cher: entre 15 000 et 20 000 euros.

Prothèse amovible sur implants

Refaire toutes ces dents d'un coup avec la prothèse sur implants.
La prothèse amovible sur implants révolutionne le « dentier » tel qu’on le concevait: très bonne tenue, grand confort, et préservation du capital osseux.

Cette solution est celle qui se rapproche le plus du dentier tel qu’on se le représente. Il s’agit d’une prothèse en une pièce avec une fausse gencive. Sauf que de nos jours, non seulement les critères esthétiques sont réellement atteints, mais en plus des solutions ont été développées pour une vraie tenue en bouche.

Ici, il s’agit de poser environ de 3 à 5 implants dans la mâchoire et d’y fixer la prothèse complète. La prothèse peut alors être enlevée et remise par le patient, avec des sortes de boutons pressions. Une fois mise en place la prothèse ne bouge pas dans la bouche; on a un vrai confort masticatoire et élocutoire.

Le fait de pouvoir l’enlever permet une très bonne hygiène bucco-dentaire. Et, comme dans le cas du bridge complet, l’apport implantaire permet une stimulation osseuse, alors que le simple dentier conduisait au contraire à l’affaiblissement osseux (avec affaissement du derme et douleurs associées).

On voit dans la vidéo ci-dessous, une explication schématisée de la technique de la prothèse amovible sur implants :

Lorsqu’une bouche est complètement édentée, la solution est de faire une prothèse complète. Elle est esthétique, mais présente quelques inconvénients. Si aucun ancrage n’existe pour solidifier la prothèse, elle risque d’être mobile. Cette mobilité entraine souvent un frottement sur les tissus pouvant créer des lésions buccales comme l’ulcère qui est trop souvent douloureux. À long terme, les lésions entretenues se transforment en tissus fibreux ce qui diminue l’adaptation de la prothèse en bouche. Si on choisit de poser une prothèse complète sans implants, l’affaissement des structures osseuses mène également au vieillissement prématuré du visage. De plus, l’os en mouvement destructif continuel engendre l’inconfort et une mauvaise adaptation de la prothèse en peu de temps. La solution idéale est de créer un ancrage solide pour la prothèse. Les implants ont la capacité de solidifier la prothèse en bouche. Ils ont également l’avantage de stimuler l’os autour, ce qui évite l’affaissement normalement produit lorsqu’aucune n’est présente pour remplir ce rôle. La méthode la plus utilisée pour les prothèses complètes est de placer quelques implants aux endroits stratégiques. Le nombre d’implants varie selon le cas. Ces implants seront reliés par une barre. La prothèse faite sur mesure s’adaptera parfaitement à la barre. Ce qui a pour effet d’offrir une prothèse des plus solides et des plus stables. Pour plus d'informations, consultez un professionnel : centreslapointe.com 1-800-527-6468 Présenté par Centres dentaires Lapointe 17 centres au Québec L'information présentée dans cette capsule éducative est à des fins éducatives et de nature générale.

Coût: Véritable choix économique dans le domaine de la reconstitution globale, il faut quand même compter 9000 euros environ, par rapport à la pose des implants. La sécurité sociale prend en charge une petite partie de l’appareil complet (la partie « dentier ») soit 182 euros environ. Les mutuelles peuvent couvrir une plus grande partie des reconstructions dentaires esthétiques et/ou de confort, grâce à des forfaits annuels. La durée du traitement est assez longue du fait de la chirurgie et de la cicatrisation implantaires; il faut s’attendre à 5 rendez-vous environ, assez espacés dans le temps pour la cicatrisation.

Conclusion

Pour beaucoup de « complexés du sourire », se refaire les dents, partiellement ou totalement, reste un rêve inaccessible: pas possible, trop de dégâts, trop cher…

A l’heure actuelle, seule la dernière raison reste un vrai problème. Pour les deux premières, les possibilités pour remplacer les dents abîmées, mal placées ou manquantes sont multiples et toutes très esthétiques. Il suffit de bien préparer sa bouche à recevoir des soins et des prothèses, en consultant un chirurgien-dentiste. Pour le prix, c’est vrai, dès qu’on parle de prothèses, on sait que les soins reviendront chers et ne seront que peu ou pas remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles.

Réforme 100% santé
La mise en place de « 100% santé » va se déployer progressivement à partir du 1er
janvier 2019.

Heureusement, cela va bientôt changer ! A partir de 2020, certaines prothèses seront intégralement remboursées pour tous les assurés (avec un plafonnement de prix pour les dentistes, selon la catégorie de prothèses: basique, supérieur ou haut de gamme). C’était une mesure du plan gouvernemental pour financer les soins auxquels beaucoup de patients renonçaient par faute de moyens.

Ainsi, il y aura un « reste à charge zéro » pour une prothèse en céramique sur dent visible. Et pour les molaires, il y aura un « reste à charge zéro » pour une prothèse en métal, ou un « reste à charge maîtrisé » pour une prothèse en céramique. Le critère esthétique et « de confort » sera donc enfin pris en considération pour le remboursement des soins dentaires.

Pour en savoir plus sur la réforme 100% Santé, découvrez notre article de blog dédié en cliquant ici.

Refaire ses dents : comment se décider enfin ?
4.7 (93.85%) 13 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Armelle Cassanas
Armelle Cassanas
Armelle est spécialisée dans la linguistique médicale, via l'analyse des concepts attachés aux maladies et aux médicaments. Pour Dentaly, elle condense ses recherches autour de l'expérience des patients et des soignants, ainsi que son étude des recommandations santé et bien-être.
Sources

Haute Autorité de Santé. Rapport d’information sur les pratiques de reconstitution des dents par matériaux incrustés [en ligne]. <https://www.has-sante.fr//portail/upload/docs/application/pdf/2009-10/rapport_inlay_onlay.pdf> Consulté le 26 mars 2019.

Site de l’assurance maladie. Fiche d’information sur les remboursements des prothèses dentaires [en ligne]. <https://www.ameli.fr/assure/remboursements/rembourse/soins-protheses-dentaires/soins-protheses-dentaires> Consulté le 26 mars 2019.

Site de l’assurance maladie. Fiche d’information sur le futur remboursement des prothèses dentaires dès 2020 [en ligne]. <https://www.ameli.fr/asure/actualites/des-protheses-dentaires-bientot-remboursees-100> Consulté le 26 mars 2019.

190 Partages