Dentaly.org est financé par ses lecteurs. Lorsque vous achetez en cliquant sur les liens de notre site, nous gagnons parfois des commissions d’affiliation qui n’entraînent aucun frais pour vous. Lire la suite.

Dents qui se chevauchent : définition, traitements et solutions

Par 

dents qui se chevauchent
Avoir des dents qui se chevauchent est une anomalie orthodontique très courante

Vous n’osez pas sourire, car vous sentez que vos dents du haut sont mieux alignées que celles du bas ? Observer des dents qui se chevauchent est une situation très courante. Elle serait même la première cause de consultation orthodontique.

Pourquoi les dents se chevauchent-elles ? Quels sont les risques ? Quelles solutions apporter à des dents qui se chevauchent ? Quels sont les traitements orthodontiques permettant de contrer cette malposition de dents ? Dentaly.org passe au crible toutes les informations concernant l’encombrement dentaire dans ce dossier spécial.

Pour savoir si vous pourriez avoir recours aux gouttières transparentes pour aligner vos dents, n'hésitez pas à vérifier votre éligibilité au traitement DrSmile :

Le chevauchement dentaire : c’est quoi ?

Dents qui se chevauchent, chevauchement dentaire ou encombrement dentaire, les terminaisons varient, mais la définition reste la même : il s’agit tout simplement d’un phénomène décrivant des dents mal positionnées dans la bouche.

Les dents du bas ne sont pas alignées sur celles du haut. Cette malposition dentaire est causée par un manque d’espace.

Extrêmement courant, ce problème touche aussi bien les enfants que les adultes. Si aucune solution n’est apportée à ces dents qui se chevauchent, cela peut entraîner, à terme des risques pour votre santé bucco-dentaire. Néanmoins, le chevauchement dentaire provoque dans la majorité des cas une gêne d’ordre purement esthétique.

Dents qui se chevauchent : les causes principales

perte dents de lait
Perdre trop tôt ses dents de lait peut entraîner un chevauchement dentaire

Comme évoqué précédemment le manque de place dans la bouche est à l’origine du phénomène des dents qui se chevauchent. En voici les raisons :

  • Une petite mâchoire composée de dents trop grandes ;
  • Un palais étroit ;
  • Un trou laissé par une perte de dent dans lequel les autres dents viennent se positionner. Cette situation provoque un déséquilibre général au niveau de la dentition ;
  • Un nombre trop élevé de dents ;
  • Perte prématurée de dents de lait.

Si des antécédents génétiques peuvent expliquer une mâchoire trop petite, de mauvaises habitudes prises durant l’enfance sont aussi à l’origine de l’encombrement dentaire (langue qui force sur les dents lors de la déglutition, enfants ayant sucé trop longtemps leur pouce ou une tétine).

À quoi voit-on un encombrement dentaire ?

Dents qui se déplacent, dents tordues ou dents du bas mal alignées sur celles du haut sont autant de signes visibles de l’encombrement dentaire.

Au moindre doute, les équipes de Dentaly.org vous recommandent de consulter un orthodontiste afin d’évaluer le degré de votre encombrement dentaire et d’analyser les solutions qui sont mises à votre disposition.

Par ailleurs, sachez que des traitements existent même pour les enfants. C’est d’ailleurs souvent durant l’enfance, lorsque les dents de lait commencent à tomber, que les premiers signes de chevauchement dentaire apparaissent.

Dents qui se chevauchent, comment les anticiper ?

Cette question revient souvent dans les conversations des parents avec les dentistes de leurs enfants. Elle est somme toute logique lorsqu’on applique le fameux dicton « Mieux vaut prévenir que guérir ». Cependant, sachez qu’il n’est pas toujours possible d’anticiper des dents qui se chevauchent.

Lorsque l’encombrement dentaire est héréditaire, la malposition des dents est souvent irréversible.

dents de sagesse
Le contrôle des dents de sagesse est important afin d'anticiper un possible encombrement dentaire

Si aucune explication génétique n’est à déplorer, il est tout simplement recommandé de consulter un orthodontiste dès l’âge de 6 ans afin de contrôler la croissance de la mâchoire et l’évolution de la dentition.

Outre cette première visite chez l’orthodontiste, veillez aussi à ce que votre enfant arrête de sucer son pouce ou la tétine le plus tôt possible.

À un âge plus avancé, il est recommandé de contrôler l’apparition des dents de sagesse en rendant visite à un dentiste deux fois par an. Lorsque ces fameuses dents de sagesse sont sorties, pensez à effectuer une radiographie auprès d’un orthodontiste afin d’évaluer les besoins d’extraction.

Enfin, un traitement orthodontique doit être correctement suivi par l’utilisation d’appareils de contention. Ce système est essentiel afin de stabiliser les dents dans la position laissée par ledit appareil. Dans le cas contraire, de nouveaux risques de mauvais alignement dentaire pourraient vous surprendre.

Dents qui se chevauchent : trois scénarios possibles

Dans le secteur orthodontique, les professionnels de santé distinguent trois types de chevauchement dentaire. Chaque cas est défini par des causes spécifiques.

Encombrement dentaire primaire

Encombrement dentaire
Trois types d'encombrement dentaire existent

Nous parlons d’un encombrement dentaire primaire lorsque les dents qui se chevauchent sont causées par une origine héréditaire. Si votre mâchoire a été diagnostiquée comme trop petite, vos enfants pourraient souffrir des mêmes maux.

Encombrement dentaire secondaire

Ce deuxième type de chevauchement dentaire est expliqué par deux motifs :

  • Mauvaises habitudes prises durant l’enfance comme la succion du pouce ;
  • Dents de lait qui tombent avant que les dents définitives ne soient prêtes à prendre place. Cette anomalie laisse le temps aux dents adjacentes de se déplacer dans les trous laissés par les dents de lait.

Encombrement dentaire tertiaire

Dans la famille des dents qui se chevauchent, l’encombrement est qualifié de tertiaire lorsque les dents de sagesse apparaissent sans avoir suffisamment de place. Cette singularité engendre le déplacement de nombreuses dents, tout en provoquant un chevauchement au niveau de la dentition globale.

Quel degré de chevauchement dentaire ?

Les dents qui se chevauchent provoquent soit un encombrement léger (espace de moins de 3 mm), modéré (entre 3 et 5 mm) ou sévère (plus de 6 mm). Le diagnostic est réalisé après une radiographie de la mâchoire.

Cette analyse est essentielle, car l’orthodontiste adapte le traitement à mettre en place en fonction du degré de gravité.

Dents qui se chevauchent : quels sont les risques ?

Ce problème n’est certainement pas le plus grave de toutes les pathologies bucco-dentaires, cependant associer uniquement le chevauchement des dents à une caractéristique esthétique est une erreur.

halitose
La mauvaise haleine : une des conséquences du chevauchement dentaire

L’encombrement dentaire s’aggrave avec le temps s’il n’est pas soumis aux traitements nécessaires. La malposition dentaire favorise l’accumulation de plaque dentaire dans des zones peu accessibles pour la brosse à dents.

Dès lors, les dents qui se chevauchent peuvent occasionner une mauvaise hygiène dentaire (mauvaise haleine, tartre et caries).

Dans des cas plus extrêmes, vous pouvez aussi craindre une inflammation des gencives ou la naissance d’autres maladies parodontales.

Enfin, il est avéré que l’émail des dents s’abîme plus rapidement ou que des problèmes d’occlusion plus graves fassent leur apparition.

Dents qui se chevauchent : quelles solutions ?

Avant de penser appareil dentaire et solutions orthodontiques, il est primordial de bien évaluer la gravité de votre chevauchement dentaire. C’est le degré de chevauchement qui permettra d’établir le traitement à suivre selon le cas échéant.

Les facettes dentaires

La pose de facettes dentaires est idéale lorsque le degré d’encombrement dentaire s’avère léger. En d’autres termes, lorsque l’espacement au niveau de l’arcade dentaire observe moins de 3 mm.

Moins invasive qu’une couronne, la facette dentaire est un artifice prothétique permettant de résorber un problème de teinte, de morphologie ou de position de la dent. Fabriqué en composite ou en céramique, cet ajout se colle sur une ou plusieurs dents.

Une seule séance chez le dentiste suffit afin de coller cette simulation. Le résultat a déjà impressionné de nombreux patients, tant les dents qui se chevauchent sont traitées en un temps record.

Les traitements orthodontiques

Si l’encombrement dentaire est plus important ou que vous avez des dents qui se chevauchent depuis de nombreuses années, les traitements orthodontiques vous offrent plusieurs solutions.

Gros plan sur des bagues dentaires
La pose de bagues dentaires fait partie des traitements orthodontiques les plus courants.

Les bagues métalliques

Il s’agit de la solution orthodontique la plus utilisée afin de résorber le problème de dents qui se chevauchent. Cet appareil est composé de bagues métalliques unies les unes aux autres par un arc en métal et soutenues grâce aux élastiques qui les entourent. Chaque bague exerce une pression sur les dents permettant, à terme, de retrouver un alignement parfait.

Plus esthétiques, les bagues en composite ou en résine observent la même fonction.

L’esthétisme, justement, parlons-en.

Sachez, qu’aujourd’hui, l’orthodontie peut aussi rimer avec un joli sourire grâce aux aligneurs invisibles. Vous souhaitez savoir si ce type d’appareil est la solution qui s’adapte à votre cas de chevauchement dentaire ? Alors, n’attendez plus et réalisez tout de suite le Test du sourire.

Rapide et efficace, cet outil s’avère extrêmement pratique pour savoir si vous pourriez bénéficier d'aligneurs transparents. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous avec un orthodontiste DrSmile près de chez vous pour une évalutation plus précise :

Les bagues autoligaturantes

Dans la famille des bagues orthodontiques, les bagues autoligaturantes sont moins connues du grand public.

Considérez cet appareil comme des bagues métalliques traditionnelles sans élastique. Ce détail est celui qui fait la différence, car les bagues deviennent plus flexibles, s’adaptent mieux à la dentition de chacun et chacune, tout en dévoilant un traitement moins douloureux.

Attaches linguales

Cette solution est très appréciée par les adultes et les adolescents pour son esthétisme. Et pour cause ! Les attaches linguales sont posées sur la face interne de la dentition et se révèlent donc beaucoup plus discrètes. Reliées par un arc métallique, leur fonctionnement est similaire à celui des bagues traditionnelles.

Dents qui se chevauchent : la solution des aligneurs invisibles

Si vous n’êtes pas convaincu par les méthodes traditionnelles, Dentaly.org vous recommande les gouttières invisibles. Révolutionnaire, cet appareil est prisé par de plus en plus de patients. Il s’agit d’une solution idéale afin de corriger vos dents qui se chevauchent !

Les aligneurs dentaires ne se composent pas de bagues, mais s’apparente à une gouttière amovible et complètement invisible.

Pour tout savoir sur ces appareils invisibles, consultez notre article réalisé à ce sujet !

Si ce type de traitement vous intéresse, vous pouvez aussi prendre rendez-vous avec un orthodontiste DrSmile près de chez vous :

Dents qui se chevauchent : quelles solutions pour les enfants ?

Au risque d’insister, nous conseillons une visite chez l’orthodontiste dès les 6 ans de votre enfant. Loin de nous l’idée d’embêter votre progéniture. Voyez-y plutôt la volonté de détecter un problème dès le plus jeune âge pour éviter les conséquences évoquées précédemment à l’âge adulte.

L’orthodontie interceptive

Dents enfants
Les traitements orthodontiques existent aussi pour les enfants

Si le dentiste détecte un problème d’encombrement dentaire dû à une mâchoire trop petite ou à un palais trop étroit, il est possible de recourir à l’orthodontie interceptive. Cette technique est aussi définie comme une orthodontie de prévention afin de corriger les problèmes de malocclusion dentaire avant que les dents définitives ne soient sorties.

L’orthodontiste utilise des instruments spécifiques afin d’agir directement sur les os de la mâchoire encore en développement et d’effacer le manque d’espace diagnostiqué précédemment.

À quel âge porter un appareil dentaire ?

Les traitements orthodontiques débutent entre 9 et 12 ans, lorsque l’enfant possède toutes ses dents définitives. De manière générale, il est très courant d’observer des problèmes de dentition chez l’enfant. Les traiter le plus tôt possible permet aussi d’être pris en charge par la Sécurité sociale qui rembourse les bagues dentaires jusqu’à l’âge de 16 ans.

Dents qui se chevauchent : combien de temps dure le traitement ?

Les patients doivent porter leur appareil dentaire pendant 18 mois en moyenne. Une fois que l’orthodontiste vous donne son feu vert pour retirer vos bagues ou votre aligneur, vous devez les remplacer par un appareil de contention.

Ce nouvel outil orthodontique est indispensable afin de préserver l’alignement des dents obtenu durant la première partie du traitement. Fixe ou amovible, l’appareil de contention doit se porter 24 h/24, pendant quelques heures ou seulement pendant la nuit, selon les indications du professionnel de santé.

Les dents qui se chevauchent après le port d’un appareil sont malheureusement une réalité que les patients doivent prendre en compte. Les petits organes durs de la bouche se déplacent et ont naturellement tendance à reprendre leur position initiale.

Par ailleurs, le vieillissement, l’usure occlusale et autres dysfonctionnements sont autant de facteurs affectant l’alignement des dents et provoquant, à terme, la réapparition de la malocclusion initiale.

Conclusion

Les problèmes de dents qui se chevauchent font partie des malocclusions dentaires les plus courantes. Des motifs variés expliquent ce phénomène qui touche aussi bien les enfants que les adultes. Si cette anomalie n’est pas grave, il convient de la corriger le plus tôt possible, dès l’enfance, afin de prévenir des dommages plus importants à l’âge adulte.

Pour cela, de nombreux traitements orthodontiques efficaces existent. Ces solutions de chevauchement dentaire sont symbolisées par la pose d’un appareil dentaire. Bagues, aligneurs, gouttières… moult appareils existent sur le marché. Les plus modernes tentent de satisfaire un besoin esthétique de plus en plus recherché par les patients.

Cependant, ces solutions orthodontiques observent un coût assez élevé pour la majorité des portemonnaies (entre 3000 et 4000 euros en moyenne) et ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale à l’âge adulte, obligeant les patients à se tourner vers les mutuelles dentaires.

FAQ

Pourquoi les dents se chevauchent ?

Les dents se chevauchent pour plusieurs raisons. Parmi les causes principales, nous notons la présence d’un palais trop étroit ou d’une mâchoire trop petite ; des habitudes linguales défavorables durant l’enfance comme le fait de sucer son pouce ; une perte de dent.

Un appareil dentaire suffit-il afin de corriger le chevauchement dentaire ?

Certains cas d’encombrement dentaire obligent l’orthodontiste à libérer de l’espace entre les dents afin de préparer au mieux le traitement qui suit (pose d’un appareil dentaire). Pour ce faire, le professionnel recourt au stripping dentaire (limage de certaines dents dans le but de réduire leur largeur) ou à l’extraction de dents. Par ailleurs, un appareil de contention doit être porté après le retrait de l’appareil dentaire afin de stabiliser l’alignement des dents.

Comment aligner ses dents de manière naturelle ?

L’orthodontie à distance ou aussi appelée orthodontie maison se développe depuis quelques années. Elle consiste au fait de placer des élastiques de part et d’autre des dents afin d’y exercer une pression. Ces méthodes sont considérées comme dangereuses pour la santé bucco-dentaire et dénoncées par les collectifs d’orthodontie.

Dents qui se chevauchent : définition, traitements et solutions
5 (100%) 1 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Rédacteur web et expert en contenu digital, Vincent se met au service de l'information bucco-dentaire afin de répondre aux interrogations des lecteurs de Dentaly !
Sources

Site de l’Assurance Maladie : Ameli.fr. Le traitement des malpositions dentaires et leur prise en charge. <https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/malpositions-dentaires/traitement>

Site de la Fédération Française d'Orthodontie. Orthodontie-et-vous.fr. L'orthodontie pourquoi et comment ? <https://www.orthodontie-et-vous.fr/lorthodontie-pourquoi-quand-comment/>

Site de la Société Française d'Orthopédie Dento-Faciale. sfodf.org. La contention après le traitement orthodontique actif  <La contention. Après le traitement orthodontique actif – SFODF>