La contention dentaire, l’étape obligatoire après un traitement d’orthodontie

0 Partages
contention dentaire
Pour fixer les résultats d’un traitement orthodontique la contention est un passage obligé !

Plusieurs mois, voire plusieurs années d’appareil dentaire, c’est tout ce qu’il faut pour arborer un sourire impeccable ? Malheureusement ce n’est pas tout à fait vrai ! Après la dépose de l’appareil dentaire actif, la période de contention conditionne le succès ou l’échec du traitement d’orthodonie en permettant de lutter contre le mouvement dentaire et la récidive des pathologies. 

Heureusement, les appareils de contention sont beaucoup moins contraignants à porter que les appareils dentaires classiques et la plupart ne se portent que la nuit tandis que ceux qui se portent de manière permanente sont totalement invisibles.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différents types de contention dentaire, la durée de la période de contention mais aussi les tarifs pratiqués ? Découvrez dès maintenant cet article préparé par l’équipe de Dentaly.org !

Contention dentaire : à quoi ça sert ?

Après tout traitement d’orthodontie, il est nécessaire de fixer les résultats obtenus pour éviter que les dents ne se déplacent à nouveau. En effet, après le port d’un appareil dentaire, qu’il s’agisse de bagues classiques, d’un appareil lingual ou même d’aligneurs transparents, le risque de récidive est important en raison de plusieurs facteurs comme :

  • La présence de tics comme un mauvais placement de la langue ou une habitude de se ronger les ongles
  • Le vieillissement qui peut entraîner une certaine mobilité dentaire
  • Certaines maladies parodontales entraînant un affaiblissement du parodonte
  • La perte de dents qui engendre des déplacements dentaires
  • L’apparition des dents de sagesse
  • La croissance des mâchoires chez les enfants et adolescents
  • Les accidents et traumatismes dentaires

La contention est donc une période incontournable qui va permettre de maintenir les corrections obtenues lors du traitement orthodontique actif.

Les différents appareils de contention

A la différences des appareils dentaires utilisés lors du traitement d’orthodontie actif, les appareils de contention sont des appareils passifs. Ils ne peuvent donc pas déplacer les dents mais visent à maintenir les corrections obtenues pendant la phase de traitement actif.

Il existe par ailleurs différents types d’appareils de contention que l’on peut classer dans deux catégories : les contentions fixes et les appareils amovibles.

Les contentions fixes

Les fils de contention

contention dentaire
La contention fixe consiste la plupart du temps en un fil collé à l’arrière des dents de devant

Les fils de contention sont des appareils de contention fixes, collés sur la face interne des dents.

Plus précisément, il s’agit d’un fil en alliage métallique assez fin, placé du côté de la langue et qui va généralement d’une canine à une autre (mais ce n’est pas toujours le cas). Il est donc invisible et ne gêne en rien la mastication, la déglutition ou la phonation.

Les fils de contention sont très fréquemment utilisés pour maintenir les dents inférieures en place et ont l’avantage de pouvoir être portés indéfiniment si l’hygiène dentaire est irréprochable.

Les Smilers® Fix

Unique en son genre, le système Smilers® Fix se pose grâce à un collage indirect avec gouttière, offrant une contention fixe totalement invisible. Il est proposé aux patients ayant porté des gouttières Smilers® mais également aux autres porteurs d’appareil dentaire.

Le gros avantage des Smilers® Fix par rapport aux fils de contention classiques est la possibilité de se brosser entre les dents (mais pas d’utiliser du fil dentaire) permettant ainsi de maintenir une hygiène bucco-dentaire optimal.

Pour mieux comprendre le principe des Smilers® Fix, nous vous proposons de regarder la vidéo ci-dessous :

Les contentions amovibles

La gouttière de contention

gouttière de contention
Les gouttières de contention sont très appréciées car elles sont discrètes et ne se portent que la nuit

De plus en plus populaire, la gouttière de contention est une gouttière transparente qui doit être portée à plein temps, sauf pour les repas et le brossage des dents, pendant une période initiale de plusieurs semaines, puis seulement la nuit pour une période d’au moins un an.

Cette gouttière est moulée sur l’arcade idéale du patient obtenue en fin de traitement et est généralement utilisée pour l’arcade supérieure.

Si vous suivez un traitement Invisalign, sachez par exemple que la marque propose ses propres gouttières de contention sous le nom de Vivera. Solides, elles sont plus durables que la plupart des autres gouttières de contention et conviennent aussi bien aux patients ayant porté des gouttières transparentes Invisalign qu’aux porteurs de bagues.

Le faux-palais de contention

faux palais
Le faux palais de contention est un système amovible utilisé pour l’arcade dentaire supérieur

Comme son nom l’indique le faux-palais ou plaque palatine est une contention qui vient épouser la forme du palais tandis qu’un fil passe sur le devant des dents.

Ce type d’appareil de contention est surtout utilisé après des traitements sous forme de bagues dentaires et notamment lorsque les incisives étaient mal placées avant le début du traitement.

Pour plus de discrétion le fil de l’arc antérieure peut également être de couleur « dent ».

Combien de temps faut-il porter un appareil dentaire de contention ?

La durée de la phase de contention dépend avant tout de l’âge du patient :

  • Chez les enfants et les jeunes patients, la contention dure généralement un an, après la dépose de l’appareil dentaire mais certains cas peuvent nécessiter une contention plus longue (jusqu’à 2 ans).
  • Chez l’adulte, la croissance osseuse étant terminée, il est conseillé de porter un appareil de contention de manière permanente.

Dans tous les cas, c’est l’orthodontiste qui est le mieux placé pour conseiller le patient sur la durée de la période de contention.

Combien coûte un appareil de contention orthodontique ?

Le tarif des appareils de contention est fixé librement par les chirurgiens-dentistes et dépend évidemment du type d’appareil employé mais l’on peut estimer que la première année de contention coûte en moyenne 400€, la seconde année étant généralement un peu moins chère.

Il faut par ailleurs savoir que la Sécurité Sociale rembourse une partie de ces frais de contention, sous réserve d’obtenir un accord préalable et si le traitement d’orthodontie est commencé avant le 16ème anniversaire du patient. Dans ce cadre, la contention est ainsi remboursée à hauteur de 161,25 € la première année (soit 100% du tarif de convention), puis 75,25 € (soit 70% du tarif de convention).

De nombreuses mutuelles proposent en outre une prise en charge des frais dentaires et plus précisément des appareils de contention. Nous vous conseillons dons de bien vous renseigner auprès de votre assureur avant de commencer le traitement.

Nos conseils d’hygiène et de maintenance des contentions

Comme durant le traitement orthodontique à proprement parler, il est important de conserver une bonne hygiène bucco-dentaire pendant toute la durée de la période de contention afin d’éviter l’accumulation de plaque dentaire et l’apparition de caries, notamment entre la contention et la dent.

Le brossage bi-quotidient des dents est donc évidemment indiqué, de même qu’un nettoyage quotidien des appareils de contention amovibles.

Contention dentaire
Quel que soit le type d’appareil de contention utilisé, il est important de maintenir une hygiène dentaire irréprochable

Dans le cas des contentions fixes (sauf Smilers® Fix) , il faut cependant éviter l’utilisation de :

  • Brossettes inter-dentaires
  • Fil dentaire
  • Cure-dents

Dans le cas des contentions amovibles, le problème ne se pose pas et vous pouvez sans aucun problème utiliser ce genre d’instruments d’hygiène.

Enfin, n’oubliez pas de rendre visite régulièrement à votre dentiste pour qu’il vérifie la présence éventuelle de caries mais également le bon état de votre dispositif de contention. Si votre appareil est cassé ou qu’il vous gêne, parlez-en également à votre spécialiste pour prévoir un remplacement, faute de quoi les dents pourraient à nouveau bouger.

Conclusion

L’étape de la contention fait parte intégrante du traitement d’orthodontie en permettant de stabiliser les résultats obtenus par le traitement actif. En fonction des situations, plusieurs appareils de contention pourront être proposés, sur des périodes plus ou moins longues, en sachant que la contention est bien souvent permanente pour les patients adultes.

Gardez toutefois bien en tête que la stabilité totale et définitive est utopique et que le port d’une contention orthodontique ne garantie en aucun cas l’absence de tout mouvement ou d’une éventuelle récidive.

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
La contention dentaire, l’étape obligatoire après un traitement d’orthodontie
5 (100%) 1 participant

0 Partages