La cellulite dentaire : une infection grave d’origine dentaire

172 Partages
Par 
Consulter immédiatement en cas de doute
Êtes-vous atteint de cellulite dentaire ? Infection ORL grave, elle nécessite une prise en charge immédiate.

Si vous êtes visiblement enflé au niveau du visage et que la douleur est de moins en moins supportable, il se peut que vous soyez atteint de cellulite dentaire, une infection grave qui demande une consultation immédiate.

Comment cela peut-il arriver, comment reconnaître la maladie et surtout comment se soigner, sont les thèmes que nous traiterons dans ce dossier spécial cellulite dentaire sur Dentaly.org.

La cellulite dentaire en quelques mots

Rien à voir avec la fameuse cellulite dont bon nombre de personnes essaient de se débarrasser sur les cuisses ou le ventre.

Celle-ci n’a aucune conséquence sur la santé, seulement sur l’esthétique, contrairement à la cellulite dont nous parlons dans cet article, qui peut être dangereuse si elle n’est pas traitée rapidement.

La cellulite dentaire, qu’on appelle aussi cellulite cervico-faciale, est en effet une des infection ORL les plus graves. Elle affecte les tissus profonds, muscles ou graisse, plus précisément dans la zone de la gencive, visage, cou, et est le plus souvent la conséquence d’une infection dentaire, mal ou non soignée, qui a dégénéré.

L’infection peut être très localisée tout autour de la dent problématique. C’est le cas le plus fréquent, qu’on appelle la cellulite circonscrite.

Mais si la maladie s’aggrave, elle prend alors une forme diffuse, et peut aussi s’étendre plus largement à la graisse du visage et de la gorge, allant même jusqu’à pouvoir engager le pronostic vital de la personne si celle-ci se retrouve avec les voies respiratoires encombrées à cause du gonflement des tissus.

Certaines personnes souffrent d’une forme chronique, caractérisée par des récidives fréquentes.

Comment est-on touché par cette infection dentaire ?

Cette infection touche souvent les enfants, mais elle peut aussi concerner des adolescents ou des adultes.

Mauvaise hygiène dentaire = carie = risque de cellulite
Les enfants sont souvent victimes de cette infection, conséquence d’une carie mal soignée.

Elle survient dans la majorité des cas à la suite d’une infection dentaire mal ou pas soignée. Elle peut également apparaître dans le cadre d’une angine ou d’un phlegmon au niveau des amygdales.

Cette infection se développe en plusieurs étapes :

  • D’abord, la phase séreuse : pendant cette phase, la peau est gonflée, chaude, la zone de tuméfaction est rouge et douloureuse. Généralement, elle est la suite d’une rage de dents survenue les jours précédents.
  • Puis, au bout de deux ou trois jours si le malade n’est pas soigné, c’est la phase de suppuration pendant laquelle une poche de pus se forme au niveau de l’infection; la tuméfaction est extrêmement douloureuse et la peau luisante et très rouge.
  • Enfin, la phase de fistulisation, impressionnante visuellement, durant laquelle la peau se fissure pour pouvoir évacuer le pus.

Quels symptômes pour la cellulite dentaire

Gonflements

L’infection est visible à l’œil nu mais, les premiers jours, il reste difficile d’y attacher une importance notable.

Au début, vous ne constaterez qu’un léger gonflement au niveau du cou, ou de la joue, accompagné de difficulté à avaler et de fièvre.

C’est le danger de cette infection, car on met parfois plusieurs jours avant de la diagnostiquer.

Au bout de quelques jours, l’infection est alors devenue très visible, puisque vous pourrez constater des gonflements importants :

  • De la joue
  • Du plancher buccal, la zone située sous la langue
  • Du cou
  • Mais aussi du palais et de l’œil si la dent infectée est située sur la partie supérieure de l’arcade dentaire

Sous la pression des doigts, ces gonflements peuvent émettre un bruit de crépitement, un peu comme des pas dans la neige (c’est à cause de gaz présents dans la zone infectée), et vous pouvez sentir sous la peau de la matière qui fuit d’un côté à l’autre.

cellulite dentaire : des symptômes visibles
Douleur, fièvre, rougeur, gonflement sont les 4 signes qui vous indiquent que vous êtes peut-être victime d’une cellulite dentaire

Douleurs

Les premiers jours, la douleur ressentie est forte, voire très forte, surtout la nuit, mais lancinante, et localisée vers la dent infectée. Avec des effets sur toute la zone, allant jusqu’au mal de tête.

Elle s’accompagne souvent de rougeurs, et d’une chaleur localisée sur la joue.

L’apparition de ces symptômes demande une réaction immédiate de votre part et une consultation en urgence. Car cette infection peut être très grave et se répandre à l’œil ou empêcher la personne de respirer correctement en bouchant les voies respiratoires.

Facteurs aggravants

Certains facteurs peuvent favoriser le terrain de ce type d’infections :

  • Le diabète
  • La toxicomanie
  • Le tabagisme
  • L’immunodépression
  • Mais surtout le manque d’hygiène dentaire

Quels traitements sont nécessaires pour soigner une cellulite cervico-faciale ?

Le diagnostic est confirmé par un professionnel à l’aide d’un scanner qui permet d’apprécier l’étendue de l’infection.

Dans la majorité des cas rencontrés, un traitement médicamenteux est suffisant pour enrayer l’infection :

  • Une prise efficace d’antibiotique, par voie orale le plus souvent, ou en intra-veineuse pour les cas plus graves, bloque l’évolution rapidement
  • Des anti-douleurs, antalgiques comme le paracétamol
  • Des anti-inflammatoires, comme l’Ibuprofène, pour conjurer l’inflammation

La dent incriminée doit bien entendu être soignée immédiatement.

Parfois, votre praticien pourra décider d’une intervention chirurgicale pour :

  • Oter complètement la partie infectée, c’est à dire la dent malade
  • Drainer la zone pour supprimer les liquides purulents

Dans les cas les plus graves, une hospitalisation peut s’avérer nécessaire dans un service d’urgence ou de médecine interne.

La prévention comme arme ultime

Pour éviter les complications sur la santé liées aux caries, la prévention reste l’outille plus efficace.

L’hygiène buccale et dentaire

Elle doit être totale et extrêmement régulière. Aucun laisser-aller n’est autorisé sur ce sujet.

Nous n’aurons de cesse, chez Dentaly.org, de vous rappeler ces règles d’hygiène élémentaires :

Le suivi dentaire régulier

Associé à la prévention, un suivi régulier permettant d’intervenir plus rapidement en cas d’incidents, multiplie vos chances de garder une dentition, et donc vous, en bonne santé.

Consultez votre dentiste au moins une fois par an pour un détartrage et check-up complet.

Conclusion

Il ne s’agit pas de courir aux urgences à la moindre douleur dentaire ou suspicion d’angine, si vous observez un gonflement sur la joue ou dans le cou. Cette infection reste rare. Mais, nous vous conseillons fortement de consulter rapidement. La clé d’une bonne prise en charge est qu’elle soit la plus précoce possible.

Et, pour une bonne synthèse sur le sujet, découvrons en images ce qu’est la cellulite dentaire, expliqué par le docteur Michel Cymes du Magazine de la Santé : 

 

La cellulite dentaire : une infection grave d’origine dentaire

4.4 (88.33%) 12 participant[s]



Auteur(s) de l'article

Anaïs Gibert
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert on LinkedinAnaïs Gibert on Website
Rédactrice spécialisée dans les secteurs du dentaire et du bien être, Anaïs est également une experte en communication digitale.
Sa Mission pour Dentaly.org ? Aider à améliorer la santé bucco-dentaire de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources
Université de Lorraine. David Brunato. Les cellulites d’origine dentaire : classification, étiologie, bactériologie et traitement. Illustrations cliniques. Thèse : chirurgie dentaire. 2005. [en ligne] <http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDPHA_TD_2005_BRUNATO_DAVID.pdf> Consulté le 13 mars 2019

CHRU Hôpitaux de Tours. Dents et urgences dentaires. [en ligne] <https://www.chu-tours.fr/dents-et-urgences-dentaires.html> Consulté le 13 mars 2019

Université Médicale Virtuelle Francophone. Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. Item 256 : Lésions dentaires et gingivales. [en ligne] <http://campus.cerimes.fr/chirurgie-maxillo-faciale-et-stomatologie/enseignement/stomatologie9/site/html/4_2.html> Consulté le 13 mars 2019

 

172 Partages