Agénésie dentaire – dents manquantes : le guide complet

Agénésie

Tout savoir sur l’agénésie dentaire

L’agénésie dentaire n’est pas une maladie mais une anomalie du nombre de dents. Elle est méconnue et concerne pourtant de nombreuses personnes. Avoir de belles dents et surtout une dentition complète est important pour notre bien-être, pour avoir le plus beau des sourires sans êtes complexé.

L’agénésie dentaire peut toucher les dents de lait comme les dents définitives. Il vous manque une ou plusieurs dents et vous ne savez pas quelle en est la cause ? Rassurez-vous, ce n’est pas une malformation grave car des solutions existent auprès de votre dentiste. Lesquelles ?

C’est ce que nous allons vous expliquer dans ce guide consacré à l’agénésie. Toute l’équipe de Dentaly.org s’est mobilisée pour répondre aux questions que vous vous posez, et vous expliquer pourquoi certaines personnes ont des dents manquantes, quels sont les remboursements en fonction du nombre de dents absentes, quels sont les causes et les traitements.

Agénésie définition

L’agénésie se caractérise par le manque d’une ou de plusieurs dents. On peut la confondre avec une inclusion, si ce n’est que dans ce cas, la dent n’existe pas. L’agénésie dentaire peut toucher les enfants comme les adultes, les incisives comme les dents de sagesse ou encore les prémolaires.

Anomalie du nombre de dents, l’agénésie est un problème qui reste rare. Elle n’est pas douloureuse mais il faut tout de même la traiter. En effet, selon le nombre de dents manquantes, il peut y avoir des conséquences sur la croissance alvéolaire, sans parler du désagrément esthétique.

Les différents types d’agénésie dentaire

Il y a 3 formes d’agénésie dentaire :

  • L’hypodontie

L’hypodontie, aussi appelée agénésie ponctuelle, touche environ 6 % de la population. Dans ce cas précis, le nombre de dents manquantes est compris entre 1 et 6. Le plus souvent, sont concernées la 2ème prémolaire du bas et l’incisive latérale du haut.

  • L’oligodontie

Votre dentiste vous parlera d’oligodontie s’il vous manque plus de 6 dents et lorsque d’autres anomalies sont constatées. Il s’agit généralement de dents de couleurs et de formes différentes. L’oligodontie est toutefois très rare avec 1 à 7 cas pour 100 000 naissances.

  • L’anodontie

Ce type d’agénésie est vraiment très rare. Elle se caractérise par l’absence totale de dents. Cette malformation s’accompagne le plus souvent d’autres soucis médicaux sur l’ensemble du corps du patient.

Dents manquantes : les causes

Beaucoup d’agénésies restent encore inexpliquées aujourd’hui mais dans la majorité des cas, elles peuvent être liées :

  • A des facteurs génétiques

C’est souvent la cause mise en avant. Il est effectivement fréquent que l’agénésie de la même dent soit transmise de génération en génération. Si vous savez que ce risque existe, il faut en informer votre dentiste lors de la première consultation.

Sachez qu’il peut arriver qu’un descendant soit porteur du gène sans que celui-ci ne s’exprime un jour.

  • A des traitements

Les traitements lourds peuvent être responsables de cette anomalie. La chimiothérapie notamment. Si celle-ci est mise en place pendant le développement de la dentition, il est alors possible que le patient développe une oligodontie.

  • A des perturbations affectant le fœtus

Des perturbations locales comme une carence en vitamine D ou encore un choc émotionnel peuvent également être une cause d’absence de formation du germe dentaire.

Quelles solutions pour traiter une agénésie ?

Votre dentiste va d’abord réaliser une radio panoramique pour vous proposer ensuite le traitement qu’il envisage en fonction du type d’agénésie dont vous souffrez, mais surtout de votre âge :

  • Jusqu’à 17 ans

Pour les enfants, tant que la croissance n’est pas terminée, un implant ne peut être posé. Si la dent qui manque est une prémolaire, la dent de lait sera gardée le plus longtemps possible. Pourquoi ? Parce que cela va permettre de maintenir l’espace mais également de conserver l’os. Ainsi, on pourra poser un implant après les 17 ans de l’enfant.

Si la dent manquante est une incisive, la marche à suivre est différente. En effet, la dent de lait ne pouvant pas faire illusion parce qu’elle n’est pas de la même taille ni de la même couleur, il faudra poser une prothèse.

Un bridge est alors mis en place afin de garder l’espace qui plus tard, lorsque la croissance de l’enfant sera terminée, permettra de fixer un implant dentaire.

  • Chez l’adulte
    Implant dnetaire

    L’implant dentaire est le traitement de l’agénésie dentaire adulte

Il peut arriver, lorsque la dentition se met en place, que les dents comblent l’intervalle laissé par la dent manquante. Dans ce cas, il est inutile d’intervenir.

Dans le cas contraire, votre dentiste vous proposera la pose d’un implant dentaire et non pas d’un bridge qui demande un entretien assez fastidieux. L’implant est plus durable et plus solide mais attention, il s’agit d’une prothèse dentaire qui est mal remboursée par la Sécurité Sociale. Il faut donc choisir une mutuelle santé qui prend en charge au maximum ce type de soin dentaire.

  • Dents de sagesse

25 % des français présentent une agénésie de la dent de sagesse. Il faut savoir que cela n’est vraiment pas grave. Si vous êtes dans ce cas, votre dentiste fera une radio panoramique afin d’être certain qu’il n’y ait pas de dent de sagesse dans votre mâchoire.

Un remboursement possible en fonction du nombre de dents absentes

Radio panoramique

Une radio panoramique de votre dentition doit être jointe à votre dossier de prise en charge !

Depuis le 28 juin 2007, l’Assurance Maladie prend en charge la pose d’implants prothétiques dans les cas d’agénésies multiples chez les enfants de plus de 6 ans et jusqu’à la fin de leur croissance. Depuis 2012, les adultes peuvent également bénéficier de cette prise en charge.

La démarche étant un peu complexe, voici ses différentes étapes :

  • Le dentiste ou le stomatologue doit remplir un document. Celui-ci doit comporter tous les éléments qui se rapportent au diagnostic mais également au projet thérapeutique qui est envisagé. Une radio panoramique sera jointe. Afin de vérifier l’âge du patient, une radio de la main ou de poignet doit être faite chez les adolescents d’au moins 17 ans et les adolescentes d’au moins 14 ans.
  • L’avis du service médical : le dentiste ou le stomatologue qui rédige le protocole de soins doit adresser au service médical de votre CPAM le dossier de demande de prise en charge. Celui-ci doit être complet. Il doit comprendre le protocole de soin, une radio panoramique, l’aide au remplissage et une radio de la main ou du poignet selon l’âge du patient. Le patient recevra l’avis de la CPAM.

Si l’avis de la Sécurité Sociale est favorable, vous pourrez consulter votre dentiste pour la pose de l’implant.

Si l’avis est négatif, il vous est possible de déposer un recours. Tous les renseignements vous sont précisés sur la notification de décision.

Quelles sont les conséquences de cette anomalie dentaire ?

Avoir des dents manquantes n’est pas sans conséquences, que ce soit pour l’adulte ou pour l’enfant. Celui-ci peut ainsi être complexé selon le nombre de dents manquantes, risque d’avoir une mauvaise image de lui et sa relation avec les autres peut en être affecté. Des problèmes de phonation sont également souvent présents.

L’absence de dents est également très complexant pour les adultes et peut provoquer des problèmes fonctionnels. La mastication peut être altérée, ce qui entraînera alors des troubles du système digestif.

Quand est-elle décelée ?

Dents manquantes chez les enfants

Surveillez les dents de lait de votre enfant !

C’est lorsque l’on est enfant que l’agénésie est souvent décelée et plus précisément entre 6 et 10 ans. C’est en effet durant cette période que les dents de lait sont censées tomber. Il arrive que celles-ci ne tombent pas car en l’absence de dents définitives, il n’y a pas de pression sur la dent de lait.

Elle va donc rester implantée dans la mâchoire. Il est donc très fréquent que si vous n’amenez pas votre enfant chez le dentiste pendant cette période, l’agénésie dentaire passe inaperçue pendant des années.

Il peut également arriver que la dent de lait tombe mais qu’elle ne soit pas remplacée.

Conclusion

Dentiste pour agénésie dentaire

Agir au plus tôt vous permet d’éviter des conséquences esthétique et fonctionnelles !

Bien que mal connue, l’agénésie touche de nombreuses personnes, surtout lorsque ce sont les dents de sagesse qui sont concernées. Si c’est le cas, ce n’est pas grave car vous pouvez bien sûr rester sans dents de sagesse.

Pour les autres dents concernées, il faut par contre agir car les conséquences esthétiques et fonctionnelles sont importantes. Si vous vous apercevez que la dent de lait de votre enfant ne tombe pas ou si elle n’est pas remplacée, consultez votre dentiste. Après une radiographie, la mise en place d’un traitement orthodontique ou la pose d’un bridge sera envisagée.

Pour l’adulte, après vérification à l’aide d’une radio panoramique, la pose d’un implant dentaire sera proposée au patient.

Voici une vidéo qui vous montre clairement la différence d’apparence de la dentition « avant » « après » la pose d’un implant lorsqu’il manque une ou plusieurs dents :

 

 

2 Partages
Partagez2
Tweetez
+1
WhatsApp