Tout savoir sur l’agueusie ou la perte de goût pathologique

Les fans de Louis de Funès connaissent forcément ce terme : « agueusie », un drôle de trouble qui touche le grand chef Charles Duchemin dans l’Aile ou la Cuisse et qui l’empêche de percevoir les saveurs.

Si cette affection semble amusante dans le film, les personnes qui en souffrent pourront vous affirmer que c’est loin d’être une partie de plaisir : perte du goût, perte des sensations alimentaires, perte du plaisir de manger, frustration, qui débouchent parfois en troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, etc).

La plupart du temps, l’agueusie est temporaire et les sensations reviennent d’elles-mêmes, mais parfois le retour à la normale se fait attendre et il faut alors consulter rapidement un médecin pour identifier la cause de la perte de goût et la traiter le plus rapidement possible.

C’est pour démystifier ce trouble des sensations gustatives que nous vous avons préparé un dossier spécial sur Dentaly.org.

Agueusie : définition

Disposées un peu partout sur la langue, les papilles gustatives possèdent des chimiorécepteurs qui analysent les molécules des aliments après dissolution dans la salive, puis transmettent cette information au cerveau via les nerfs. C’est là qu’elles sont associées à un goût.

papilles

La langue est couverte de papilles gustatives, qui assurent la perception des goûts.

Chaque partie de la langue réagit de manière différente aux goûts :

  • Le bout de la langue est plus sensible au sucré
  • Le fond de la langue est plus sensible au goût amer
  • Les côtés de la langue sont plus sensibles à l’acidité et au salé

Toutefois, il peut arriver qu’en raison d’une maladie ou de l’ingestion/inhalation de certaines substances, le mécanisme soit entravé et que la sensation du goût disparaisse. On parle alors d’agueusie.

Pour mieux comprendre ce trouble, découvrez la vidéo ci-dessous sur la perte du goût :

Les symptômes de l’agueusie

Les symptômes de l’agueusie sont assez simples : on ne perçoit plus le goût d’un aliment ou d’une substance déposé sur la langue. L’agueusie peut être totale, c’est à dire qu’il est impossible d’identifier un goût, quel qu’il soit, mais elle peut aussi être partielle et ne concerner que certains goûts (sucré, amer, acide, salé, etc).

Par ailleurs, il convient de différencier l’agueusie d’autres troubles du goût, en particulier de :

  • L’hypogueusie : lorsque l’on perçoit moins bien les goûts ou de manière moins précise
  • La dysgueusie : lorsque les perceptions du goûts ne correspondent pas à la réalité

Agueusie : les causes principales

La perte du goût peut avoir plusieurs origines :

Paralysie faciale

La paralysie faciale peut être à l’origine du perte de goût.

  • Une lésion nerveuse suite à un traumatisme ou à une paralysie faciale
  • Un reflux gastro-oesophagien
  • Une brûlure de la langue
  • La xérostomie ou sensation de bouche sèche
  • Certains traitements médicaux comme la radiothérapie
  • Certains médicaments comme les inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou la penicillamine notamment
  • Certaines maladies dégénératives de la cavité buccale, maladies hormonales ou encore le syndrome de Gougerot-Sjögren
  • Certains problèmes dentaires comme les caries, les gingivites ou encore les parodontites
  • Une infection des voies respiratoires supérieures
  • L’inhalation de produits toxiques ou l’ingestion de métaux de lourds
  • Le tabagisme
  • Le vieillissement
  • L’hérédité (absence des bougeons du goût)

Les causes de l’agueusie étant extrêmement variées, il est important de se rendre chez le médecin si une perte de goût se prolonge inhabituellement (par exemple lorsque le goût ne revient pas après un rhume) afin qu’il puisse poser un diagnostic précis. Sans cela, il sera très difficile de soigner l’agueusie car son traitement passe presque toujours par le traitement d’une condition sous-jacente.

Qui consulter en cas de perte du goût des aliments ?

Si vous constatez un diminution ou une perte totale de vos sensations gustatives, n’attendez pas et prenez rapidement rendez-vous chez votre médecin généraliste. Si ce trouble s’accompagne d’une perte de l’odorat, vous pouvez également choisir de consulter un oto-rhino-laryngologiste qui saura poser un diagnostic.

consultation médicale

L’examen médical devra comporter un questionnaire détaillé pour identifier la cause du problème.

La consultation devra comprendre un interrogatoire très approfondi sur l’historique médical, les traitement médicamenteux, mais aussi sur les habitudes telles que le tabagisme. Le médecin devra également évaluer l’hygiène bucco-dentaire et faire un examen neurologique.

Dans certains cas, votre médecin vous demandera de faire des tests plus poussés, notamment :

  • Une gustométrie chimique : cet examen consiste à explorer les quatre saveurs élémentaires par l’utilisation de substances sucrées, salées, amères et acides sur la langue.
  • Une électrogustométrie : ici ce sont des petites décharges électriques sur la surface de la langue qui viennent déclencher une impression gustative.
  • Une biopsie des papilles : il s’agit du prélèvement d’une toute petite partie des bourgeons du goût.
  • Une olfactométrie : ici, on présente au patient des produits odorants purs dilués selon plusieurs degrés afin de tester sa sensibilité olfactive.

Ces différents tests permettront tout d’abord de discerner un trouble du goût d’un trouble de l’odorat mais également de définir s’il s’agit d’un problème lié à la transmission gustative (trouble de la cavité buccale) ou de la perception gustative (lésion nerveuse).

L’agueusie et l’anosmie sont-elles toujours liées ?

Beaucoup de patients anosmiques, c’est à dire ayant perdu l’odorat, se plaigne d’avoir également perdu le goût. En réalité, on ne peut pas réellement parler ici d’agueusie parce qu’il ne s’agit pas d’une perte de sensations gustatives mais bien olfactives.

Alors pourquoi cette sensation ?

Et bien tout simplement parce que l’odorat joue un rôle très important dans la perception du goût. En effet, lorsque l’on a un aliment en bouche, les molécules odorantes remontent vers les cavités nasales et participent ainsi à la perception du goût de cet aliment. Les anosmiques perdent donc la composante olfactive rétro-nasale du goût mais pas les sensations provenant des papilles gustatives, ni les sensations trigéminales comme le piquant, la chaleur ou la fraîcheur d’un aliment.

Du côté des personnes ayant perdu la sensation du goût, il peut arriver qu’elles perdent également l’odorat mais c’est plus rare, et généralement temporaire.

Les conséquences d’un trouble du goût

goût

La perte de sensation gustative peut entraîner une véritable sensation de mal-être.

En dehors des conséquences des maladies ou affections à l’origine de la perte de sensations gustatives, l’agueusie elle-même présent des conséquences peu agréables pour les patients qui en souffrent. En effet, manger sans ressentir aucune saveur peut entraîner une certaine détresse psychologique. Les aliments n’ont plus de goût et ne donne donc plus de plaisir. Manger se résume donc à sa fonction vitale et l’on peut vite perdre sa motivation à mastiquer.

L’alimentation peut s’en trouver malmenée, désordonnée, et au final des troubles du comportement alimentaire peuvent apparaître. La perte du goût peut également entraîner une sensation de mal-être général et un certain repli sur soi, voire même carrément une dépression. Il est donc essentiel de traiter rapidement un problème lié à la perception du goût, avant qu’il n’empiète sur le confort et l’humeur du patient.

Comment traiter la perte de goût ?

Le traitement de l’agueusie dépend de l’origine de l’affection, ils sont donc aussi variés que les causes possibles de ce trouble.

Si la perte de goût est liée à la prise d’un médicament ou à un traitement médical, il peut être possible de remplacer ce traitement par une alternative ne présentant pas les mêmes effets secondaires.

Si c’est le manque de salive qui est en cause, l’utilisation de salive artificielle sous forme de spray peut être recommandée, de même que des pastilles hydratantes pour la cavité buccale ou encore des stimulants salivaires.

En revanche, lorsqu’elle est liée à une lésion nerveuse ou à la vieillesse, la perte de goût peut être irréversible.

Enfin, l’agueusie idiopathique, c’est à dire sans cause identifiée, la prise de sulfate de zinc pourrait améliorer nettement les sensations des patients.

Nos conseils pour retrouver le goût des aliments

En complément d’un traitement de la cause de la perte de goût ou en attendant que la cause puise être traitée, il existe certaines astuces qui pourront vous permettre de retrouver progressivement le goût des aliments. Voici les plus importantes :

des dents saines

Un brossage des dents régulier est la base d’une bonne hygiène dentaire.

Parfois, retrouver le goût des aliments passe par une vraie réhabilitation, à la fois olfactive et gustative. Il faut ré-apprendre à manger, à goûter, à différencier les saveurs. On peut choisir de le faire petit à petit, en goûtant un aliment plusieurs fois, avant de passer à un autre, ou bien de manière intégrée, en mangeant de tout.

Conclusion

Si vous n’arrivez plus à distinguer les saveurs de vos aliments sans pouvoir connecter ce trouble avec une situation spécifique (mycose, rhume, brûlure, etc) ou que cette sensation ne disparaît pas alors que sa cause a disparu, nous vous conseillons de consulter rapidement un médecin afin qu’il puisse émettre un diagnostic précis et vous proposer un traitement adapté.

Bien qu’elle ne soit pas fondamentalement grave, l’agueusie est toutefois très désagréable et peut engendrer des problèmes plus ou moins graves allant jusqu’aux troubles du comportement alimentaire et à la dépression.

 

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
WhatsApp