Dentaly.org est financé par ses lecteurs. Lorsque vous achetez en cliquant sur les liens de notre site, nous gagnons parfois des commissions d’affiliation qui n’entraînent aucun frais pour vous. Lire la suite.

Dent nécrosée : symptômes, causes et traitements

Par 

Avoir une bonne hygiène dentaire est important. Malgré tout, il arrive que des bactéries attaquent les dents, et particulièrement l’émail de la dent (voir schéma plus bas).

Les bactéries peuvent même poursuivre vers la dentine. Si l’infection progresse, les bactéries progressent dans le pulpe et cela peut engendre de graves complications.

Le pulpe est la partie vivante de la dent, innervée et vascularisée. Si les bactéries attaquent le pulpe, la dent peut se nécroser et mourir. On parle de nécrose lors de la mort d’un tissu vivant. La dent est vivante à l’intérieur, au niveau du pulpe, et inerte à l’extérieur.

Comment savoir si vous avez une dent nécrosée ? Quelles sont les causes de cette pathologie ? Comment soigner une nécrose dentaire ? C’est à ces question que nous allons tenter de répondre en apportant le plus d’informations utiles.

Suivez le guide de Dentaly.org !

Qu’est-ce que la nécrose dentaire ?

Illustration d’une dent. La nécrose commence lorsque le pulpe est infecté.

La nécrose dentaire se définit par la destruction prématurée des cellules du tissu dentaire. Et, en particulier, de la pulpe dentaire.

La pulpe est la partie interne de la dent. Cette pulpe regroupe les nerfs et les vaisseaux sanguins, qui assurent la vascularisation des cellules de la dent.

La nécrose peut survenir suite à une atteinte de la dent par la couronne (la partie visible de la dent) ou par la racine. Dans ce cas, les germes pénètrent par l’apex de la dent (le sommet de la racine), là où passent les vaisseaux sanguins irriguant la pulpe.

Lorsque la pulpe est nécrosée, elle est colonisée par de nombreuses bactéries susceptibles de migrer vers la zone osseuse. Si elle n’est pas soignée, elle provoque typiquement un abcès apical. Et des complications apparaîtront.

On parle de nécrose dentaire pour désigner la mort prématurée des cellules de la dent, et plus particulièrement du pulpe. La dent se mortifie alors peu à peu de manière irréversible. Il n’est pas possible de revitaliser la dent, c’est-à-dire de lui rendre la vie.

Comment identifier une dent nécrosée ?

La nécrose dentaire présente peu de signes évidents à première vue. Généralement, elle fait suite à un bref épisode isolé tel qu’une rage de dents, une infection ou un choc. Celle-ci se transforme alors en pathologie chronique qui peut durer plusieurs années.

une dent nécrosée ou infectée peur être très douloureuse

Elle peut donner l’illusion d’être guéri car la douleur n’est plus ressentie, cependant la dent concernée change néanmoins avec le temps : elle s’opacifie et perd de sa sensibilité.

Cette nouvelle teinte, grisâtre, est due à la dégénérescence de l’hémoglobine, contenue dans les globules, qui donne des sous-produits jaunes et verts comme dans le cas d’un hématome.

Il y a des signes qui devraient vous alerter si vous avez des douleurs aux dents, que ce soit après un léger accident ou après la pose d’une couronne.

Le mieux est de toujours prendre rendez-vous avec un dentiste pour qu’il puisse déterminer si c’est un mal de dents chronique, un abcès, une infection de la gencive ou un début de nécrose.

Il ne faut pas confondre une dent nécrosée et une dent qui a subi les effets nocifs du tabac. Dans ce cas de figure, on parle plutôt d’un développement de parodontites. Bien sûr, ce n’est pas la seule cause de cette maladie, mais ce sont les fumeurs qui en sont victimes la plupart du temps, car les bactéries potentiellement pathogènes sont multipliées à cause du tabac.

Quelles sont les causes de l’apparition d’une dent nécrosée ?

Il existe plusieurs possibilités qui sont responsable de la nécrose des dents. Elle peut être causée par un traumatisme physique, chimique ou bien par une infection qui va venir endommager la pulpe dentaire et entraîner sa dégénérescence.

La pulpe est située au milieu de la dent et peut être endommagée de deux façons. La première est de passer par l’apex, et la deuxième est de passer par la couronne.

Une dent morte peut généralement être la conséquence de plusieurs facteurs :

  • Via une carie sévère identifiée proche de la pulpe dentaire : Pour atteindre la pulpe, les bactéries percent l’émail en premier lieu, puis la dentine. Ensuite, elles s’attaquent à la pulpe très innervée : c’est la si douloureuse rage de dent (aussi appelée pulpite aiguë) qui peut, à terme, conduire à une nécrose de la dent.
  • Une pulpite via la racine de la dent : Les germes pénètrent par le sommet de la racine (apex) à l’endroit où circulent les vaisseaux qui irriguent la pulpe. Ensuite, l’infection se propage dans la pulpe.
  • Un traumatisme physique (choc brutal) ou des traumatismes à répétition vont altérer la pulpe dentaire et entraîner sa dégénérescence. Bruxisme, tics impliquant les dents, etc. sont aussi des traumatismes physiques responsables de la nécrose sur le long terme. Un choc peut ainsi sectionner l’apport vasculaire de la dent qui expose la pulpe aux germes extérieurs. Un tic impliquant les dents peuvent, par exemple, aboutir à une nécrose dentaire longtemps après l’évènement. 
  • De la pose d’une couronne dentaire sur une dent vivante, de la pose d’un pivot, de l’obturation en composite, ou encore de soins à proximité de la pulpe dentaire. Toutes ces opérations peuvent engendrer un choc ou léser une dent.

Quels sont les risques associés à la nécrose dentaire ?

Lorsque la pulpe se nécrose, elle est colonisée par des bactéries qui entraînent la dégénérescence de la dent.

En l’absence de soins, l’infection pourra se propager vers la zone osseuse. Un abcès peut se former et l’extraction de la dent peut devenir obligatoire.

Il faudra pratiquer des soins spécifiques pour que l’infection ne se propage pas en direction de la zone osseuse.

Surtout, il ne faut pas prendre la douleur à la légère et ne pas hésiter à consulter un dentiste.

Dévitaliser pour traiter une dent nécrosée

le traitement de la dent nécrosée se fait en plusieurs étapes.

Dans la plupart des cas, il faudra dévitaliser la dent nécrosée. Cela permettra de limiter la propagation de l’infection et de protéger la zone osseuse. Ce genre de pratique permet la mortification de la dent dans une démarche volontaire.

Une dent dévitalisée ne risquera plus de subir une autre attaque, car les canaux seront étanches et les germes infectieux retirés. Mais comme la dent dévitalisée sera morte, elle subira une perte de tissus qui la fragilisera

Il est donc possible qu’elle soit cassante. Pour éviter de la perdre, le mieux est d’opter pour la pose d’une couronne.

Dévitaliser une dent consiste à retirer le nerf de la dent de façon définitive, puis de désinfecter les racines avant de reboucher le tout de manière étanche. L’opération se passe en quelques étapes :

  • La praticien réalisera une anesthésie locale pour endormir la dent nécrosée et son environnement
  • Création d’une voie d’accès au travers de la dent
  • Nettoyage de la dent
  • Désinfection des racines pour éviter toute réinfection
  • Le praticien enlève la pulpe abîmée par les germes infectieux et étanchéifie ensuite les canaux avec une pâte antiseptique.

Cas 1 : dévitalisation complète

Le sang ne rentre plus à l’intérieur de la dent mais il reste au contact des canaux qui sont parfaitement hermétiques.

Dans ce cas, on dit qu’il y a une parfaite étanchéité. Aucun espace dans les canaux n’est disponible aux bactéries. La dévitalisation est complète, il n’y a aucun risque d’infection à envisager.

Cas 2 : dévitalisation incomplète

Si l’intégralité des canaux n’est pas complètement obturée, dans les endroits restés vides il y a encore des bactéries.

Les bactéries enfermées dans la dent sont des bactéries anaérobies, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas besoin d’oxygène pour se développer. Elles sont généralement considérées comme étant les plus toxiques. La dent dévitalisée devient alors un foyer infectieux qui peut avoir des retentissements sur tout l’organisme.

Ainsi, le passage des bactéries provenant du foyer dentaire vers la circulation sanguine peut occasionner une fixation des bactéries sur des organes « cibles » tels que :

  • Le cœur
  • Le cerveau
  • Les articulations
  • Les poumons
  • Les reins

Si elle n’est pas correctement soigner, l’infection peut avoir de lourdes conséquences sur le long terme.

Le fait d’étanchéifier empêche l’infection de se propager au-delà de la dent et évite également une nouvelle attaque bactérienne.

Certains souhaitent parfois blanchir la dent devenue opaque ou verdâtre du fait de la nécrose. Cela ne sert à rien, car vous allez certainement recouvrir la dent : c’est un processus assez inutile dans la mesure où la dent sera recouverte par une couronne.

N’oubliez pas la couronne

Une fois la dent dévitalisée, elle devient généralement grise ou verdâtre. Cela est dû à l’hémoglobine des globules rouges qui dégénère dans les fibrilles de la dentine.

En faisant poser une couronne par un spécialiste dentaire, il est possible de la renforcer ce qui permet de la garder beaucoup plus longtemps. De plus, étant donné qu’elles sont conçues sur-mesure, les couronnes dentaires ont un potentiel esthétique beaucoup plus grand.

Il existe plusieurs type de couronne dentaire.

couronne dentaire
  • Métal (précieux ou non-précieux)
  • Céramique (feldspathique, vitrocéramique, alumineuse, zircone)
  • Céramométallique
  • La zircone

Suivant le type de couronne que vous choisissez d’installer sur la dent nécrosée, les prix ne sont pas les mêmes. Il n’y a pas de dangerosité spécifique à choisir entre la céramique ou le métal ou encore la zircone. Les principales différences sont le prix et l’esthétique.

Prise en charge de la dévitalisation de la dent nécrosée

Le coût des soins pour ce type d’opération peut être différent en fonction du chirurgien-dentiste. N’hésitez pas à consulter votre praticien pour en savoir plus. Concernant le niveau de prix, comme les médecins, les dentistes peuvent appliquer des dépassements d’honoraires (consultation et soins).

Pour ce qui est des tarifs conventionnels, voici ce qu’il faut retenir :

  • Dévitalisation d’une incisive ou canine (dents de devant) : 33,74 €
  • Dévitalisation d’une prémolaire : 48,20 €
  • La dévitalisation d’une molaire (dents du fond) : 81,94 €

Les soins dentaires conservateurs font l’objet d’un remboursement à hauteur de 70% du tarif conventionnel de la Sécurité sociale.

En dehors de ces prix, on devra aussi songer à poser une couronne. La pose d’une couronne en France coûte plus 600 euros, et la sécurité sociale ne rembourse que 75,25 euros. Votre mutuelle dentaire pourra cependant prendre le relais et compléter le remboursement.

Si vous souhaitez découvrir quelles sont les meilleures mutuelles du marché pour ce genre de soins dentaires, n'hésitez pas à utiliser notre comparateur de mutuelles en ligne. C'est rapide, gratuit et sans engagement !

Conclusion

Avant toute chose, il est important de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire. Cela évite souvent des complications qui ne sont pas nécessaires.

Si vous sentez que vous avec des douleurs au niveau des dents, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Même une faible douleur pourrait cacher une infection importante, et se transformer, plus tard, en dent nécrosée.

Plusieurs causes sont possibles, qu’il s’agisse d’une infection provenant de traumatises physiques (tics, bruxismes) ou chimiques (caries), surtout vous ne devez pas prendre à la légère le moindre symptôme.

Le diagnostic réalisé par le praticien pourra engager une opération chirurgicale qui mènera au traitement du canal, de la pulpe et de la dent nécrosée. La dévitalisation permettra alors d’accompagner la dent dans sa mort volontaire, et ainsi éviter que l’infection se propage dans le corps.

À la suite de l’opération, vous pourrez choisir la couronne que votre choix (mais aussi en fonction de votre budget) pour récupérer l’esthétique de vos belles dents.

Gardez le sourire !

Dent nécrosée : symptômes, causes et traitements
5 (100%) 2 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert on Linkedin
Rédactrice spécialisée dans les secteurs du dentaire et du bien être, Anaïs est également une experte en communication digitale.
Sa Mission pour Dentaly.org ? Aider à améliorer la santé bucco-dentaire de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources

Ameli. Consultations et soins dentaires : vos remboursements. https://www.ameli.fr/assure/remboursements/rembourse/soins-protheses-dentaires/consultations-soins-dentaires

Tests de vitalité et traumatismes dentaires, Quentin Reversat, thèse pour le diplôme d’état de docteur en chirurgie dentaire , thèse n° 2015-tou3-3012, 09 février 2015. http://thesesante.ups-tlse.fr/764/1/2015TOU33012.pdf

Cécile Sevestre. Prise en charge de la nécrose de 44 et 45 immatures chez un enfant de dix ans : cas clinique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. dumas-01522645. https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01522645/document