FR
de_DEen_GBen_USes_ESfr_FR

Dentaly.org est financé par ses lecteurs. En cliquant sur les liens d'achat du site, nous gagnons parfois des commissions d’affiliation, exemptes de frais pour vous. Lire la suite.

Arthrite dentaire : les symptômes, le diagnostic et les traitements

Contributeurs:  Armelle Cassanas
Révision médicale par:  Frédérique Boussion

Dans ce dossier, Dentaly.org fait le point sur une pathologie courante, l'arthrite dentaire.

Si la douleur ressentie est très intense, nous vous recommandons de consulter au plus vite un.e dentiste. Un diagnostic précoce et un traitement approprié sont en effet indispensables pour prévenir les complications potentielles.

Arthrite dentaire : qu'est-ce que c'est ?

arthrite dentaire est souvent déclenchée par les soins
Les patient.e.s souffrant d'arthrite dentaire en viennent à craindre toute intervention chez le dentiste

L'arthrite dentaire correspond à l'inflammation du desmodonte. Le desmodonte désigne le ligament alvéolo-dentaire

Ce tissu conjonctif fibreux est situé entre la racine d’une dent et l’os alvéolaire. Il joue un rôle essentiel en maintenant la dent en place.

Cette pathologie est aussi nommée desmodontite, en référence au nom du ligament touché.

La réaction inflammatoire peut s'avérer extrêmement douloureuse. Dès lors, il est recommandé d'établir rapidement un diagnostic afin de mettre en place un traitement adéquat.

Combien de temps dure une arthrite dentaire ?

La durée d'une arthrite dentaire varie selon les cas. La longueur des douleurs éprouvées dépend de la cause qui a provoqué l'inflammation du desmondonte

De manière générale, cette affection dure quelques jours. Par conséquent, il est recommandé de consulter rapidement un.e spécialiste en santé bucco-dentaire pour éviter une crise prolongée d'arthrite.

Avant de poursuivre la lecture, retrouvez quelques uns des éléments que nous allons évoquer un peu plus loin dans le texte, sous forme de tableau :

Arthrite dentaire

Détails

Symptômes

Douleur aiguë ; sensation de "dent trop longue" ; mobilité douloureuse de la dent, rougeur et œdème de la gencive.

Causes infectieuses

Pulpe dentaire infectée ; corps étrangers ; parodontite ; sinusite aiguë.

Causes traumatiques

Malocclusion ; couronne/prothèse mal positionnée ; choc.

Traitements médicaux

Élimination de la cause ; anti-inflammatoires ; antibiotiques ; soins dentaires spécifiques.

Remèdes naturels et homéopathie

Huile essentielle de clou de girofle ; homéopathie (granules et injections).

Arthrose dentaire : quels sont les symptômes ?

Les symptômes de l'arthrite dentaire sont typiques. Ils facilitent donc le diagnostic :

  • Douleur aigüe, potentiellement chronique et lancinante si la cause persiste, qui résiste aux antalgiques seuls. Elle est exacerbée au contact et renforcée en position allongée. Cette douleur constitue généralement le symptôme le plus évident de la desmodontite ; 
  • Sensation de “dent trop longue” ou “dent élastique” à la mastication ou au passage de la langue, qui est due à une modification des sensations nerveuses du ligament enflammé ;
  • Mobilité de la dent très douloureuse : à la mastication, à l'occlusion, et même “en souriant” disent les patients ;
  • Rougeur et œdème au niveau de la gencive ;
  • Aggravation à la chaleur et amélioration au froid.

Le dentiste orientera très vite son diagnostic vers une arthrite, après un examen clinique, des tests de sensibilité, et grâce à des questions orientées.

La radio confirmera la première évaluation en montrant une réaction inflammatoire congestive du desmodonte.

Quelles causes provoquent une arthrite dentaire ?

douleur dentaire
Crise d'arthrite dentaire rime avec un rendez-vous dentiste

Les causes de la desmodontite sont multiples. C'est donc l'origine de l'inflammation qui déterminera le traitement de l'arthrite dentaire.

Nous distinguons deux grands types de causes :

  • Infectieuse
  • Traumatique

Nous les détaillons dans le tableau suivant :

Origine

Diagnostic

Explications

Infectieuse

Pulpe dentaire infectée

La pulpe désigne la cavité centrale de la dent qui abrite les vaisseaux sanguins et les nerfs.

En cas de carie mal traitée, les bactéries peuvent atteindre la pulpe dentaire et se propager jusqu’au ligament parodontal. L’inflammation du desmodonte vient en réponse aux toxines microbiennes.

Infectieuse

Présence de corps étrangers

Débris alimentaires (croûte de pain, arête de poisson) ou tout autre corps étranger (poil de brosse à dent) qui viennent se loger dans le desmodonte. Ils exercent alors une pression et provoquent une inflammation du desmodonte

Infectieuse

Parodontite ou infection bactérienne des tissus de soutien de la dent

Pour cause d'accumulation de tartre, les bactéries atteignent le ligament de la racine de la dent.

Infectieuse

Sinusite aigüe

Si les sinus sont infectés, c'est le desmodonte des dents maxillaires qui subit l'agression

Traumatique

Malocclusion

Un mauvais alignement ou engrènement des dents peut exercer des forces anormales sur les tissus de soutien et provoquer des traumatismes répétés irritant le desmodonte

Traumatique

Couronne mal positionnée ou prothèse mal ajustée

Une prothèse inadaptée crée des pressions inégales qui entraînent une réaction des tissus conjonctifs entourant la dent

Traumatique

Choc

Un choc unique ou des traumatismes répétés peuvent provoquer des pressions sur les dents et irriter le ligament parodontal

Les origines infectieuse et traumatique constituent les causes les plus courantes.

De fait, une mauvaise réaction à un produit anesthésiant peut entraîner l'inflammation du desmodonte. En d'autres termes, une dent dévitalisée peut aussi être la cause sous jacente d'une possible arthrite dentaire.

Mais l’arthrite dentaire peut également résulter d’une réaction à des substances chimiques, telles que les matériaux d’obturation canalaire utilisés lors d’une pulpectomie ou encore les anesthésiants.

Cette réaction peut se manifester au niveau du desmodonte et est souvent qualifiée d’arthrite médicamenteuse.

Arthrite dentaire et stress

Le stress peut être à l'origine de névralgies dentaires, mais aussi d'arthrite.

Le bruxisme, grincement ou serrement involontaire des dents, nocturne ou diurne, exerce en effet des forces considérables et peut endommager les tissus de soutien des dents.

Arthrite dentaire : que faire ?

Si rien n'est fait, il existe un risque de destruction progressive du ligament parodontal, puis des tissus environnants, notamment l’os alvéolaire qui soutient la dent. Cela peut entraîner une perte osseuse et un déchaussement, voire la perte de la dent.

Arthrite dentaire : traitements

brossettes interdentaires pour l'arthrite dentaire
Votre dentiste vous conseille sur des compléments de nettoyage des dents comme les brossettes inter-dentaires, parfaitement respectueuses de la dent.

Le traitement de l’arthrite dentaire implique bien sûr l’élimination de la cause sous-jacente. En attendant, il est possible que le praticien souhaite mettre la dent au repos en la meulant légèrement pour éviter tout contact avec la dent antagoniste.

Des anti-inflammatoires peuvent également être prescrits pour soulager la douleur, associés à des antibiotiques en présence d’une infection.

Une fois l’épisode aigu passé, le traitement de la cause peut être entrepris. Il peut alors s'agir de :

  • Soigner une carie, voire dévitaliser la dent en procédant à l’exérèse des tissus infectés dans la cavité pulpaire et les canaux ;
  • Régler et ajuster l'appareil dentaire ou la prothèse fixe, parfois la refaire  ;
  • Informer sur les méthodes d'hygiène bucco-dentaire et sur l'élimination des débris alimentaires qui risquent d'exercer une pression sur le desmodonte, utilisation de brossettes douces, de fil dentaire et d'hydropulseur, en écartant les techniques invasives type “cure-dents” ;
  • Immobiliser la dent : si la dent est mobile, il est possible d’utiliser un dispositif pour tenter de maintenir sa stabilité et sa position. L’attelle de contention peut ainsi prendre la forme d’un fil métallique ou de matériau type kevlar, collé sur la face linguale ou palatine des dents, le temps nécessaire ;
  • Régler un problème de bruxisme (grincements ou serrements involontaires des dents) ou d'occlusion. Cela peut comprendre le port de gouttières ou de plans de libération occlusale, l’application de techniques de gestion du stress ou un traitement orthodontique.

Chirurgie et traitement orthodontique

Les causes s'avèrent quelques fois plus graves. Si votre dentiste diagnostique une malocclusion sévère, il faudra peut-être vous tourner vers un traitement orthodontique.

Si une parodontite est à l'origine de votre arthrite dentaire, un surfaçage radiculaire ou une opération chirurgicale peuvent aussi être nécessaires.

Nous vous invitons à consulter notre dossier sur la parodontite pour en savoir plus sur les traitements envisageables.

Soigner une arthrite dentaire : combien ça coûte ?

Le prix des soins dépend de l'origine de l'affection dentaire inflammatoire. Entre un simple détartrage et un traitement orthodontique, les prix évoluent fortement. Il en va de même pour la prise en charge.

Nous faisons le point à travers ce tableau qui répertorie quelques exemples de traitements et d'interventions de spécialistes dans le cadre de soins incombant à l'arthrite dentaire.

Traitement/consultation

Prix

Modalités de remboursement

Détartrage

28,92 €

À 70% du tarif conventionnel de la Sécurité Sociale : 20,24 € au total

Traitement d'une carie 2 faces

28,92 €

À 70% du tarif conventionnel de la Sécurité Sociale : 20,24 € au total

Consultation avec un chirurgien dentiste

23 €

À 70% du tarif conventionnel de la Sécurité Sociale : 16,10 € au total

Surfaçage radiculaire

Entre 600 et 1000 €(toute la bouche)

Non remboursé par l'Assurance Maladie

Traitement orthodontique

Entre 1500 et 6000 €

Non remboursé par l'Assurance Maladie, sauf dans quelques cas très précis et pour les personnes de moins de 16 ans.

Comment prendre en charge les soins d'une arthrite dentaire ?

Les soins les plus courants comme les détartrage sont pris en charge par l'Assurance Maladie à hauteur de 70%. Cependant, les traitements plus lourds, tels que la chirurgie ou la pose d'un appareil dentaire, sont très peu remboursés par la Sécurité Sociale.

Dans une telle situation, il convient de trouver un appui financier auprès des mutuelles dentaires. Afin de trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins, nous vous conseillons de comparer les organismes mutualistes présents sur le territoire.

Pour ce faire, notre comparateur gratuit de mutuelles consitue un outil pratique et très efficace. En quelques clics, vous comparez plus de 400 offres, sélectionnées en fonction de votre profil.

En deux minutes, vous êtes certain.e de réaliser des économies, car vous dénicherez les mutuelles qui s'adaptent le mieux à votre profil. Mieux : nous vous garantissons de trouver les meilleurs prix disponibles sur le marché.

N'hésitez pas à remplir les information requises ci-dessous. La démarche est sans engagement.

Quels remèdes maison soulagent l'arthrite dentaire ?

Avant de consulter un.e professionnel.le de santé, vous pouvez vous tourner vers des traitements naturels très efficaces. La nature regorge de substances anti-inflammatoires efficaces !

huile de clou de girofle anesthésiant
Le clou de girofle est réputé pour calmer le mal de dents, car il contient notamment un puissant anti-inflammatoire, l'eugénol.

En voici quelques exemples

Arthrite dentaire : huile essentielle

Huile essentielle de clou de girofle

L’huile essentielle de clou de girofle est connue pour ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, ce qui en fait un remède naturel possible pour soulager temporairement la douleur associée à l’arthrite dentaire.

L'eugénol et le β-caryophyllène, principes actifs présents dans le clou de girofle, anesthésient très efficacement la douleur dentaire.

Nos grand-mères mâchaient directement un clou de girofle pendant quelques minutes, mais les patients maintenant ne jurent plus que par l'huile essentielle qui en est extraite. Certains services d'urgence l'administrent ainsi aux patients amenés à consulter pour une rage de dents.

De plus, l'HE (huile essentielle) de clou de girofle inhibe le Streptococcus mutans, la bactérie responsable des caries présente dans la plaque dentaire.

Le giroflier est donc un allié de choix pour tout problème dentaire, mais il agit également en prévention.

Le plus de la spécialiste : Comment utiliser l'huile essentielle de giroflier ?

Attention : l’huile essentielle de clou de girofle est très concentrée et peut être irritante pour la peau et les muqueuses. Elle doit d’abord être diluée dans une huile porteuse type huile d’olive ou huile de coco. La dilution typique est d’une à deux gouttes d’huile essentielle de clou de girofle dans une cuillère à soupe d’huile porteuse.
Vous pouvez ensuite appliquer cette solution directement sur la zone douloureuse de la gencive ou de la dent en utilisant un coton-tige propre, deux à trois fois par jour. Le goût n'est pas des plus agréables et « ça chauffe » un peu, mais les patients parlent de “‘miracle”!” !
Les huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte ou allaitante, et chez les jeunes enfants

Frédérique Boussion, assistante dentaire

Arthrite dentaire et homéopathie

L’homéopathie, approche alternative de la médecine, utilise des remèdes à base de substances naturelles hautement diluées pour traiter diverses affections, y compris la douleur et l’inflammation.

Cependant, elle ne peut pas remplacer les soins dentaires.

En granules

Il s'agit d'alterner toutes les deux heures, dès le début des douleurs ou en prévention :

  • Ammonium Carbonicum 5 CH: 2 granules
  • Arnica Montana 5 CH: 2 granules

Le résultat est rapidement perceptible : les symptômes disparaissent rapidement ou sont très diminués.

En injections

Votre dentiste peut injecter un complexe homéopathique vraiment efficace en fin de séance (ou quand la douleur apparaît). Il s'agit de la dilution Complexe C 374 de chez Weleda, disponible sur ordonnance en pharmacie. La dilution est composée d'Argentum Nitricum, de Belladona et de Silicea.

Le C 374 peut être couplé avec la formule Complexe C 366 qui est antibactérienne et aide à la cicatrisation et à la prise en charge post-opératoire.

Ces injections sont administrées en para-apical (au regard de l'apex, à l'extrémité de la racine — pour atteindre le ligament à l'intérieur de l’alvéole).

Retrouvez ci-dessous une vidéo explicative des injections homéopathiques, proposée par le Dr Rossi :

Conclusion

Peu connue et pourtant assez fréquente, la desmodontite ou arthrite dentaire est une affection dentaire inflammatoire qui concerne le desmodonte, tissu de soutien des dents. Ses origines sont diverses et peuvent être infectieuses, chimiques ou traumatiques

Les dentistes traitent la cause et peuvent parallèlement prescrire un traitement à base d’antalgiques et d'anti-inflammatoires.

En cas d'intolérance à ces traitements, ou en cas d'arthrite chronique, il existe de nombreuses solutions naturelles capables d'enrayer l'inflammation : huile essentielle de girofle, granules ou injections de solutions d'homéopathie avec des résultats très satisfaisants même miraculeux selon certain.e.s patient.e.s

FAQ : les questions les plus fréquentes sur l'arthrite dentaire

Comment soulager les douleurs liées à l'arthrite dentaire ?

Les médicaments antalgiques et anti-inflammatoires sont généralement efficaces afin de soulager la douleur. L’application de glace, enveloppée d’un linge propre durant 15 à 20 minutes, peut également vous aider. En présence d'une infection, votre médecin peut vous prescrire des antibiotiques.

Quel anti-inflammatoire choisir pour calmer une arthrite dentaire ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont couramment utilisés pour réduire l’inflammation et soulager la douleur dentaire. L'ibuprofène est le plus connu. Il soulage les maux dentaires.

Comment soigner l'arthrite de mâchoire ?

Afin de combattre l'arthrite de mâchoire, ou arthrite temporo-mandibulaire, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont généralement administrés pour soulager la douleur et l’inflammation. Le traitement passe souvent par une modification des habitudes nocives telles que le bruxisme et/ou par l’utilisation de dispositifs destinés à soulager la pression de l’articulation temporo-mandibulaire. Une chirurgie est parfois nécessaire.

Arthrite dentaire : les symptômes, le diagnostic et les traitements
3.9 (78.64%) 44 participant[s]


Auteur(s) de l'article
Armelle est spécialisée dans la linguistique médicale, via l'analyse des concepts attachés aux maladies et aux médicaments. Pour Dentaly, elle condense ses recherches autour de l'expérience des patients et des soignants, ainsi que son étude des recommandations santé et bien-être.
Révision médicale par:
Frédérique est assistante dentaire et rédactrice web spécialisée dans le domaine de la santé. Passionnée par les sciences médicales et le bien-être, elle rédige des contenus informatifs sur divers sujets de santé. À l'affût des dernières avancées, elle partage ses connaissances pour informer et sensibiliser le public sur des questions essentielles pour la santé et le bien-être.
Sources

Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie. Cours. Pulpopathies/Desmodontite [en ligne]. <http://campus.cerimes.fr/chirurgie-maxillo-faciale-et-stomatologie/enseignement/stomatologie9/site/html/1_13_131_1.html> Consulté le 8 juillet 2019

Faculté de pharmacie de Lorraine. Sophie Barbelet. Thèse. Le giroflier : Historique, description et utilisations de la plante et de son huile essentielle [en ligne]. <http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_T_2015_BARBELET_SOPHIE.pdf> Consulté le 8 juillet 2019