Confinement : les Français se tournent vers des solutions maison pour prendre soin de leurs dents

0 Partages
Par 
tendances santé dentaire durant le confinement

Forcés de rester chez eux, beaucoup de Français ont profité de ces 55 jours de confinement pour faire des choses qu’ils n’avaient jamais le temps de faire avant : faire du tri dans les placards, organiser leurs photos de vacances, s’initier au yoga, appeler leurs amis à l’autre bout de la France, mais aussi prendre soin de leur apparence.

Et avec la fermeture des cabinets dentaires pour tous les soins non urgents, la demande en matière de kits de blanchiment dentaire, de recettes de dentifrice maison et même de gouttières orthodontiques à utiliser chez soi a littéralement explosé ces dernières semaines.

Pour en savoir plus sur les effets du confinement en matière de soins dentaires à domicile, nous avons échangé avec plusieurs grandes marques du secteur ainsi que des chirurgiens-dentistes de la région parisienne.

Les kits de blanchiment dentaire

Les kits de blanchiment dentaire à domicile sont loin d’être une nouveauté mais il semblerait qu’ils aient suscité beaucoup d’intérêt auprès des Français au cours des deux derniers mois. Pour preuve, voici la courbe de trafic entre le 1er mars et le 10 mai 2020 sur notre page dédiée aux kits de blanchiment à domicile. La hausse du trafic est visible dès la fin du mois de mars :

Gauthier, un représentant de la marque de kits de blanchiment Smile Avenue, pense que c’est simplement dû au fait que les gens passent plus de temps à surfer sur Internet.

Chez Smile Avenue, les ventes de kits de blanchiment ont ainsi progressé fortement au moins d’avril, et ce malgré la précarité de la situation économique actuelle qui aurait pu conduire les Français à faire preuve de plus de retenue.

Citation Smile Avenue

La demande en recharges de gel blanchissants, elle aussi, a connu une forte hausse pendant le confinement, jusqu’à épuiser les stocks de la marque pendant quelques temps.

On peut également imaginer que la volonté de sauver les apparences lors des apéros virtuels explique cette hausse de l’intérêt pour les kits de blanchiment à domicile. C’est en tout cas ce que pense Rich, un représentant de la marque américaine Snow Teeth Whitening, qui rencontre un certain succès auprès des consommateurs français.

Il nous explique par ailleurs que les chiffres de la marque ont d’abord baissé entre la mi-janvier et le début du mois de février, mais qu’une fois les mesures de confinement annoncées, les ventes ont commencé à augmenter de manière exponentielle.

citation rich snow teeth whitening

Mais cette tendance est probablement surtout une conséquence de la fermeture des cabinets dentaires pour tous les soins non urgents, dont font évidemment partie les blanchiments dentaires.

L’orthodontie à domicile

Le confinement a également révélé un autre phénomène, cette fois-ci plus étonnant : l’orthodontie à domicile !

On connaissait déjà bien la marque Invisalign et ses gouttières transparentes à changer soi-même, mais, contrairement à Invisalign qui propose des traitements personnalisés après un examen clinique et radiographique mené par un orthodontiste compétent, ces nouvelles sociétés envoient directement les aligneurs aux patients, sans passer par la case orthodontiste.

C’est notamment le cas de Your Smile Direct, basée à Dublin, et de Candid, une société américaine.

Cathrin Bowtell, CRO de Candid, nous a d’ailleurs expliqué que le confinement avait eu un effet très positif sur les résultats de l’entreprise, et en particulier sur les traitements à distance. Selon elle, il s’agit d’un moment tout à fait unique et les gens s’efforcent de prendre davantage soin d’eux-mêmes, même s’ils ne peuvent pas sortir.

citation cathrin candid

Pour elle, cet intérêt accru pour les gouttières dentaires à porter chez soi est lié au fait que les patients peuvent réaliser leur traitement tranquillement chez eux, sans avoir à se soucier du regard de leur collègues de bureau.

Et si l’on comprend tout à fait la motivation des patients, soucieux de redresser leurs dents sans attendre la réouverture des cabinets dentaires, il est tout de même important de rappeler que ce genre de produits n’est adapté qu’aux cas légers à modérés. Les personnes souffrant de malpositions sévères devront en effet attendre de pouvoir prendre rendez-vous avec un orthodontiste.

Le dentifrice maison

Durant cette période, nous avons également remarqué une augmentation de l’intérêt pour les alternatives maison aux produits de soins dentaires quotidiens comme le dentifrice et le bain de bouche.

Pour preuve, voici la courbe de trafic entre le 1er mars et le 10 mai 2020 sur notre page dédiée au dentifrice maison. La hausse du trafic est visible tout au long du mois d’avril et les premiers jours du mois de mai :

Ces chiffres à la hausse s’expliquent peut-être par une nécessité, liée aux rayons vides des supermarchés en début du confinement, lorsque les Français se sont massivement jetés sur les denrées par peur de manquer. Mais c’est sans doute aussi, plus simplement, que les gens ont eu davantage de temps libre pour s’adonner au DIY.

Les gagnants et les perdants d’Amazon

Alors que de nombreuses personnes ont profité du confinement pour se mettre à fabriquer leur propre dentifrice et bain de bouche maison, d’autres se sont ruées sur Amazon pour faire leurs achats de produits d’hygiène et de désinfection.

L’analyste spécialiste d’Amazon et dirigeant de la société AmazeOwl, Oleg Zaidiner, a, à ce propos, constaté plusieurs tendances intéressantes. Les recherches pour les bains de bouche antiseptiques ont par exemple doublé entre février et mars.

De leur côté, les appareils de désinfection pour les brosses à dents ont également suscité un intérêt très important, avec une augmentation de près de 400% dans les recherches sur Amazon durant le confinement.

En revanche, ce n’est pas vraiment une surprise mais les brosses à dents de voyage figurent parmi les grands perdants de la situation avec une chute des recherches de près de 450%.

Les soins dentaires à distance

Malheureusement, tout le monde n’a pas pu profiter du confinement pour améliorer l’esthétique de leur sourire.

Pendant ces 55 jours, de nombreux Français ont en effet eu besoin de soins dentaires basiques et ont eu d’importantes difficultés à y accéder, malgré la mise en place d’un numéro d’urgence par l’Ordre national des chirurgiens-dentistes.

La courbe des recherches pour « urgence dentaire » sur Google France sur les 12 derniers mois montre en effet un recours massif à Internet en cas de problème bucco-dentaire pour les mois de mars et avril 2020 :


Chez Dentaly, nous avons également reçu près d’une quarantaine de messages au cours du mois d’avril de la part de patients qui ne savaient pas comment gérer les problèmes dentaires. Les problèmes les plus fréquemment mentionnés concernaient des douleurs dentaires importantes, des caries, la perte d’amalgames dentaires, ainsi que des prothèses dentaires descellées ou cassées.

Ci-dessous quelques exemples de messages envoyés par nos lecteurs :

De leur côté, les chirurgiens-dentistes étaient tenus d’assurer un accueil téléphonique malgré la fermeture de leur cabinet.

Le Dr Martine Zisserman, chirurgien-dentiste à Neuilly-sur-Seine a ainsi reçu de nombreux appels de patients dont les praticiens ne répondaient pas, et qu’il fallait rassurer ou orienter. Les contacts se déroulaient, la plupart du temps, par téléphone, en posant aux patients des questions bien précises afin de les diriger ou non vers un centre d’urgence.

citation martine zisserman

Le Dr Arash Zarrinpour, chirurgien-dentiste à Paris, a également du s’adapter à la situation, en particulier en matière de continuité des soins :

citation arash zarrinpour

Concernant l’hygiène dentaire des patients, le Dr David Gutman, chirurgien-dentiste à Paris, a constaté que les habitudes de ses patients n’avaient pas profondément changées, mais qu’une tendance se dessinait néanmoins.

citation david gutman

Le futur des soins dentaires à la maison

Dans le cadre de la levée du confinement le 11 mai dernier, de nombreux cabinets dentaires ont pu rouvrir leurs portes à leurs patients. Mais les nouvelles habitudes des Français en matière de soins dentaires durant le confinement vont-elles perdurer dans le temps ?

On peut raisonnablement penser que le confinement a permis aux Français de se rendre compte que :

  1. L’hygiène dentaire était essentielle pour préserver sa santé bucco-dentaire et éviter les situations d’urgence
  2. Certains soins, notamment esthétiques, pouvaient être réalisés à domicile
  3. La télémédecine était une réelle opportunité pour les patients et pour les dentistes

La courbe de l’intérêt pour le mot « teleconsultation » sur Google France pour les 12 derniers mois est d’ailleurs on ne peut plus parlante :


Concernant les chirurgiens-dentistes, Philippe Denoyelle président de L’union Dentaire expliquait sur le portail officiel d’EDP Dentaire que les dentistes n’étaient pourtant pas en mesure de coter ou de facturer la téléconsultation. C’est clairement dommage car l’intérêt est incontestable, aussi bien pour les patients que pour les chirurgiens-dentistes.

citation philippe denoyelle

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire !

Confinement : les Français se tournent vers des solutions maison pour prendre soin de leurs dents
5 (100%) 15 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert on LinkedinAnaïs Gibert on Website
Rédactrice spécialisée dans les secteurs du dentaire et du bien être, Anaïs est également une experte en communication digitale.
Sa Mission pour Dentaly.org ? Aider à améliorer la santé bucco-dentaire de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
0 Partages

1 réflexion au sujet de “Confinement : les Français se tournent vers des solutions maison pour prendre soin de leurs dents

  1. Bonjour,
    Je fais des consultations à distance via skype depuis des annèes.
    Quand nous avons des anciennes radiographies de nos patients ,nous sommes en mesure de faire un bon diagnostic à distance ,il est plus difficile en revanche pour de nouveaux patients sans radio mais nous pouvons créer la notion de prèdiagnostic qui permet de soulager la douleur à distance ,donner des conseils buccodentaires en attendant le rendez-vous ,cela permet aussi de rassurer le patient et de travailler dans de meilleurs conditions lors de la première visite ;et pour les phobiques des cabinets dentaires ,leur bouche ne sera plus laissée à l’abandon car ils n’hésiteront pas nous contacter .Nous pourrons agir à distance afin d’éviter les catastrophes « ;Mieux vaut prévenir que guérir » n’est ce pas??

    dc chretien franceschini

    Répondre

Laisser un commentaire