La gingivite : traitement et symptômes

La gingivite est une maladie des gencives qui évolue lentement mais facilement : dans les cas les plus avancés elle entraîne une maladie plus grave, la paradontite qui conduit à la perte des dents et à la destruction de l’os sur lequel elles reposent. Fait encore plus alarmant, la gingivite concerne plus de 3/4 des personnes entre 35 et 45 ans et plus de la moitié des adolescents de plus de 15 ans, d’après une récente étude de l’OMS.
Pourtant celle ci peut être évitée avec de simples règles d’hygiène comme un brossage régulier et l’utilisation quotidienne d’un jet dentaire, pour éviter la formation du tartre.

Cette maladie est principalement causée par le dépôt de bactéries de la plaque dentaire, qui se forme de manière quotidienne et continue sur les dents. Eviter et soigner une gingivite est une affaire d’hygiène et de méthode lorsqu’on en connaît clairement les causes et les symptômes.

On commence ce guide avec cette courte vidéo descriptive:

Les 3 stades de la gingivite

Sous le terme de gingivite on peut rassembler des affections similaires mais qui présentent des étapes d’évolution différentes et nécessiteront des traitements adaptés et précis. On recense principalement 3 stades :

  • Gingivite : elle se remarque par un léger saignement pendant le brossage des dents et le passage du fil dentaire. Les gencives sont alors souvent rouges et enflées. A ce stade, on parle de gingivite. Le problème est traitable, car l’os et le tissu conjonctif qui maintiennent les dents en place ne sont pas encore affectés.
  • Parodontite : à ce degré d’évolution, l’os et les tissus qui soutiennent les dents sont irréversiblement endommagés. Les gencives forment parfois des poches où aliments et plaque vont se loger. Afin d’endiguer la maladie, il faut alors adopter un traitement spécifique, qui peut passer par la chirurgie paradontale et il faudra ensuite améliorer durablement son hygiène buccale.
  • Parodontite avancée : à ce stade de la gingivite, les fibres, tissus et les os qui supportent les dents sont détruits, ce qui peut conduire ces mêmes dents à bouger , voire même tomber. L’occlusion de la dent peut alors être modifiée et, sans un traitement très efficace, les dents peuvent être perdues.
    (Pour plus d’infos détaillées sur la parodontite, lisez ici notre article consacré à ce sujet)

 

gingivite

illustration de la gingivite chronique

Les causes de la gingivite

La plaque dentaire, responsable de la gingivite se compose de bactéries et de petites particules d’aliments dont elles se nourrissent. Chaque jour, de nouvelles bactéries et résidus viennent s’ajouter et donc former ce dépôt blanchâtre appelé plaque dentaire (image ci-dessus).

Si  ce dépôt n’est pas éliminé par un brossage efficace et l’utilisation d’un jet dentaire,  il durcit et se transforme alors en tartre, une couche calcaire très dure, sous laquelle continuent de proliférer les bactéries qui attaquent alors les tissus paradontaux. Le brossage des dents n’est pas efficace contre le tartre et uniquement votre dentiste pourra alors l’éliminer grâce à un détartrage.
Malheureusement, certains sujets sont plus exposés que d’autres aux affections chroniques de la gencive. La gingivite atteint en effet plus particulièrement les malades du diabète, du sida ou de la leucémie. Les autres causes que nous pouvons associer à une probabilité élevée de gingivite sont les suivants :

  • la puberté
  • la grossesse
  • la ménopause
  • le tabagisme
  • des obturations et des couronnes dentaires mal ajustées
  • quelques facteurs héréditaires
  • des allergies à certains aliments
  • un déficit en vitamine C (scorbut)
  • un déficit en niacine (vitamine B3) (pellagre)
  • des médicaments (la pilule contraceptive)
  • l’alignement défaillant des dents ou des appareils dentaires peu ajustés (couronnes par exemple )

Il est à souligner que les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables à la gingivite. Les bouleversements hormonaux et le tartre entraînent parfois la production d’une importante quantité de tissu gingival. Les inflammations des gencives sont alors régulières tout au long de la grossesse. Toute femme enceinte devra, par précaution, multiplier les visites de contrôle chez son dentiste, pendant la grossesse et quelques mois après l’accouchement.

Les femmes post-ménopausées sont également sujettes parfois à une affection douloureuse appelée gingivite desquamative. La couche externe de la gencive se détache des dents, qui alors ne sont plus du tout solides et correctement arrimées. Les terminaisons nerveuses sont alors le plus souvent exposées et à nu et entraînent chez la patiente de vives douleurs.

Quels sont les symptômes de la gingivite ?

La gingivite simple se manifeste le plus souvent par les symptômes suivants :

  • Gencives rouge vif et enflées
  • Saignement (en particulier lors du brossage des dents, ou au contact de certains aliments)
  • Mauvaise haleine importante de manière constante ou fréquente

Une des grandes particularités de la gingivite est qu’habituellement et jusqu’à un stade assez avancé celle-ci est complètement indolore. Ce qui peut particulièrement compliquer le diagnostic. Une surveillance visuelle et quasi quotidienne de ses gencives est donc fortement recommandée. Et globalement, le soin et la prise en compte des maladies des gencives doit être pris en compte autant que celui des dents.

Enfin, dans les cas de gingivo-stomatite herpétique, les gencives deviennent également rouge très vif. Cette maladie est, elle, par ailleurs facilement identifiable, car elle est particulièrement douloureuse. Et, de plus, des dizaines de petits ulcères blancs et jaunes apparaissent sur les gencives et à l’intérieur des joues.

Traitement de la gingivite : Comment éviter et soigner une gingivite ?

Le traitement est basé essentiellement sur un détartrage régulier (tous les 3 à 6 mois dans les cas chroniques) et la mise en place de règles d’hygiène strictes.

Pour éviter la gingivite et sa réapparition:

  • Un bon brossage permet l’élimination de la plus grande partie de la plaque dans le cas des affections peu avancées. Une hygiène bucco-dentaire quotidienne aide parfaitement à prévenir l’accumulation de plaque.
  • L’utilisation d’un jet dentaire, appelé aussi hydropulseur, après le brossage permet d’éliminer la plaque dentaire et même le tartre en formation dans les endroits inaccessibles avec la brosse. Pour les personnes sujettes aux problèmes de gingivites, c’est un appareil incontournable (voir ici notre guide complet). Il est plus efficace que le fil dentaire et permet aussi d’éliminer les bactéries sur les gencives sans les faire saigner.

Ainsi, l’hygiène dentaire est le seul moyen de prévenir la gingivite et sa réapparition.

Soigner la gingivite: 

  • L’unique manière d’enlever la plaque qui s’est accumulée et transformée en tartre est de recourir aux services d’un dentiste . Il effectuera un détartrage approfondi des dents pour éliminer le tartre au-dessus et en dessous de la gencive.
  • L’utilisation de certaines pâtes dentaires spéciales pour gencives pourra être prescrite en complément afin de réduire l’inflammation .
  • Dans les cas les plus critiques et avancés il est souvent nécessaire de recourir à un surfaçage radiculaire (chirurgie dentaire) pour aplanir les irrégularités existant sur les racines et éviter au maximum l’apparition future de plaque dentaire sur celles-ci.
  • Il faudra ensuite veiller à adopter une hygiène dentaire irréprochable (brossage et jet dentaire quotidien) pour éviter de nouvelles gingivites.
brosse à dents

La meilleure prévention : un brossage régulier et l’utilisation d’un jet dentaire

Il existe aussi certains types de rince-bouche antibactériens dont l’usage sera fort utile et même parfois nécessaire. Les plus adaptés sont à base de Chlorhexidine qui va sévèrement empêcher la prolifération bactérienne.

dentiste

séance de détartrage

Quand la maladie évolue en une parodontite, le nettoyage parodontal profond ou la chirurgie parodontale seront inévitables. Cette opération nécessite l’ouverture des gencives pour pouvoir atteindre les zones infectées. Le tissu et les fibres en question sont alors retirés : la base de la dent peut alors être détartrée. Dans certains cas rares et critiques de la maladie, on doit parfois faire des greffes osseuses pour remplacer les parties de l’os abîmées.

Mieux vaut ainsi éviter si possible d’en arriver là, en adoptant une bonne hygiène dentaire et en traitant la gingivite dès son apparition

parodontite

un cas de parodontite

Autres types de gingivite

D’autres types de gingivite peuvent apparaître dans des cas bien précis :

Gingivite hypertrophique

La gingivite hypertrophique : elle est souvent due à la prise de certains médicaments (certains antiépileptiques) et se manifeste par l’augmentation du volume de la gencive conduisant allant même jusqu’à former des protubérances.

Gingivite hypertrophique localisée (gravidique)

La gingivite hypertrophique localisée (gingivite gravidique) est souvent due aux variations hormonales chez la femme enceinte. Ce type de gingivite se concrétise par une pseudotumeur (bénigne) rouge vif à la base d’une ou plusieurs dents. Celle ci peut saigner abondamment.

Gingivite ulcéro-nécrotique

La gingivite ulcéro-nécrotique est souvent la conséquence d’une autre maladie grave, ou d’un stress important .Elle est identifiable par une gencive qui saigne de manière importante et des douleurs vives. Elle survient souvent de manière subite et consécutivement à un fort stress ou un événement important ou traumatisant.

De plus, il est clairement démontré aujourd’hui que l’infiltration de nombreuses bactéries via les gencives est une source de dissémination de celles-ci dans l’ensemble du corps humain pouvant causer d’autres affections graves à d’autres organes : cœur, diabète, maladies digestives et voire, certaines formes de cancer.

Ces conséquences, parfois longues dans le temps, mettent en évidence combien un suivi régulier chez son dentiste peut être salutaire pour sa santé générale.

Le traitement de la gingivite est-il remboursé ?

La gingivite étant une maladie, son traitement, le détartrage est remboursé par la sécurité sociale sur la base d’une prise en charge à 70% pour un tarif conventionnel à 28,92€, soit 20,24€ de remboursé.

Cela étant, de nombreux praticiens appliquent des dépassements d’honoraires et certains stades avancés de la maladie nécessitent des soins complémentaires. Il est ainsi important d’être couvert par une mutuelle remboursant bien les frais dentaires, surtout si vous êtes sujet à des gingivites régulières ou si votre gingivite est à un stade avancé.

Si vous le souhaitez, nous avons mis en place l’outil ci-dessous qui vous permettra de comparer les mutuelles qui remboursent au mieux les frais de détartrage et autres frais dentaires. Cet outil vous montrera gratuitement les mutuelles les plus adaptées en fonction de votre cas et bien évidemment les moins chères :

Si vous êtes sur téléphone mobile, mettez svp votre appareil en position horizontale (paysage)