L’orthodontie précoce : notre interview de Dr Zarrinpour

Votre enfant a les mâchoires ou les dents mal positionnées et vous vous demandez s’il est possible de commencer un traitement d’orthodontie sans attendre la sortie de toutes ses dents définitives ?

Dr zarrinpour

Il s’agit de ce que l’on appelle l’orthodontie précoce et elle peut en effet être mise en place dès l’âge de 5 ou 6 ans en fonction des cas.

Pour répondre à vos questions au sujet de l’orthodontie pour enfants, l’équipe de Dentaly a donné la parole au Dr Zarrinpour, chirurgien dentiste à Paris et spécialiste de l’orthopédie dento-faciale précoce.

A partir de quel âge peut-on avoir recours à l’orthodontie ?

L’idéal est de consulter dès les 3 ans car déjà beaucoup de choses peuvent être corrigées juste en modifiant des habitudes alimentaires et cognitives chez le petit enfant, parfois avec l’aide du chiropracteur ou ostéopathe, ou encore de l’orthophoniste (alimentation trop molle, respiration buccale, compétence des lèvres et de la langue, posture et torsions crâniennes, etc…).

En cas de besoin les premiers appareils peuvent être posés dès 4 ans.

Quels sont les problèmes les plus fréquents traités par l’orthodontie précoce ? Quels sont les signes qui doivent alerter les parents ?

L’orthodontie précoce a pour but d’intercepter en douceur les causes des futures malpositions dentaires et maxillaires.

Les premiers signes qui doivent alerter les parents sont :

enfant dentiste

Il est important d’identifier les premiers signes pour pouvoir intervenir suffisamment tôt

  • Les enfants qui respirent par la bouche (bouche ouverte),
  • Les enfants qui ne mastiquent pas assez,
  • Les enfants n’ont pas d’espace entre les dents de lait,
  • Ceux qui grincent fortement des dents,
  • Ceux qui ont les oreilles décollées et la mâchoire de travers ou trop en avant,
  • Ou encore tout type de problème postural ou crânien.

Bien évidemment tous les éléments perturbateurs tels que la tétine ou le pouce entraineront presque invariablement des problèmes plus tard.

Existe-t-il des contre-indications ?

Non, les seules contre indications sont les problèmes cognitifs de certains enfants qui ne peuvent gérer correctement leurs appareillages ou leur hygiène, ou une absence d’intérêt ou de suivi familial qui est primordial à ces âges.

Comment se déroule un traitement « classique » ?

Suite à la premiere consultation il faudra un rendez-vous de prise d’empreintes, de radios et photos qui nous permettent d’analyser et diagnostiquer très précisément le type de dysharmonie de l’enfant et mettre au point le plan de traitement adapté.

Ensuite, une fois l’appareil posé en bouche, les enfants s’adaptent très bien et rapidement et les consultations ont lieu toutes les 5 à 6 semaines.

Les appareils sont à porter 24/24h pendant environ 12 à 18 mois et ensuite on terminera souvent avec des appareillages orthopédiques légers à porter la nuit pendant quelques mois voire années pour stabiliser le travail effectué et continuer la rééducation.

Quels sont les types d’appareils utilisés en orthodontie précoce ? Est-il possible de faire appel à l’orthodontie invisible (Invisalign ou appareil lingual) ?

appareil dentaire enfant

Les appareils dentaires pour enfants sont spécifiques

Les appareils utilisée sont très particuliers, posés au palais en général et fait sur mesure par des laboratoires spécialisés. Ils ont été adaptés à la petite enfance et les petits patients participent à leur élaboration en choisissant les couleurs et dessins à insérer.

Il y a souvent des petits vérins avec des vis à tourner de façon hebdomadaire et qui sont la mission des parents, d’où l’importance de leur implication.

Il n’est pas possible d’utiliser de l’orthodontie invisible type aligneurs ou bagues chez les petits enfants.

Les traitements d’orthodontie précoce permettent-ils d’éviter la mise en place d’appareils dentaires à l’adolescence ou à l’âge adulte ? Les risques de récidive sont-ils importants ?

Bien sûr ! Eviter les appareils dentaires fixes tels que les bagues et les traitement traumatisants (extractions, casques, chirurgie etc…) est le principal but de l’orthodontie précoce. L’orthodontie précoce s’occupe de soigner les causes alors que l’orthodontie de l’adolescent ou de l’adulte corrige les effets.

C’est toujours le même débat en médecine : prévenir ou guérir ? Je pense qu’il faut évidemment prévenir.

Les enfants ont des traitements beaucoup plus doux et harmonieux au respect de leur intégrité physique. Ils acceptent très bien leurs traitements qui n’est pas du tout traumatisant à l’inverse des traitements tardifs (sans compter les autres soucis liés à l’adolescence tels que le manque de communication, d’hygiène etc…).

Du coup le risque de récidive est beaucoup plus faible (même s’il n’est pas inexistant) avec ces traitements intelligents, puisque la source du problème a été pris en compte. Même dans les rares cas où une récidive apparaît après la croissance ce sera très léger et facilement récupérable.

Avez-vous des conseils à donner aux parents de jeunes enfants ?

alimentation équilibrée

L’alimentation joue un rôle primordial dans la santé bucco-dentaire des enfants

Principalement de modifier les habitudes alimentaires de leurs enfants qui doivent apprendre à mâcher dès l’apparition des premières dents et passer dès les 3 ans à une alimentation dure.

Il faut également faire attention à toutes les intolérances alimentaires courantes, aux produits laitiers et gluten notamment qui créent des petites réactions du corps telles que des allergies diverses et des végétations chez les enfants. Sans oublier le sucre rapide à proscrire.

Pour le reste ne pas hésiter à consulter pour déceler les signes dont nous avons parlé plus haut le plus précocement possible. Un traitement précoce se fait en un temps plus court généralement et donc sera moins couteux à terme pour les parents et pour la sécurité sociale. Ce n’est pas négligeable.

Est ce que ce type de traitement est pris en charge par la Sécurité Sociale ? Quels sont les tarifs en moyenne ?

Oui, les traitements orthodontiques sont pris en charge en partie par la sécurité sociale jusqu’à l’age de 16 ans dans une limite de 6 semestres (3 ans de traitement).

En general en orthodontie précoce on ne dépasse pas 2 à 3 semestres. Les tarifs varient mais se situent dans une fourchette de 800 à 1000€ le semestre.

La sécurité sociale rembourse un peu moins de 200€ le semestre et le reste est à la charge de la mutuelle et de la famille.

Encore une fois merci au Dr Zarrinpour pour avoir accepté de répondre à nos questions ! 

Si vous cherchez un orthodontiste pour votre enfant, n’hésitez pas à utiliser notre outil gratuit :

Cliquez ici pour trouver un orthodontiste près de chez vous !
Add Custom CSS to your Thrive Theme