L’accès aux soins dentaires pour les personnes en situation de handicap

0 Partages
Par 
soins dentaires personnes handicap
L’accès aux soins dentaires pour les personnes en situation de handicap est un véritable enjeux de santé publique.

Si l’accès aux soins dentaires est déjà compliqué pour les personnes sans handicap, on peut parler d’un véritable parcours du combattant lorsqu’il s’agit de patients handicapés. Selon l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), 37% des enfants et adolescents en établissements spécialisés souffrent de caries sur dents permanentes et 27,5% sur dents temporaires. De leur côté, les adultes en situation de handicap sont, eux aussi, fortement touchés par les pathologies infectieuses, carieuses et/ou parodontales.

On sait pourtant qu’une mauvaise santé bucco-dentaire a des répercussions sur la santé globale et qu’elle impacte à la fois le système immunitaire, le système respiratoire et les comportements alimentaires. Au-delà des problèmes bucco-dentaires à proprement parler, le vrai risque d’un accès limité aux soins dentaires est la diminution de la qualité de vie du patient et sa difficulté d’intégration sociale : perte de goût, dénutrition, douleurs, baisse de l’estime de soi, repli social… 

Aujourd’hui, Dentaly.org vous propose de dresser un état des lieux de l’accès aux soins dentaires pour les personnes souffrant de handicap, mais surtout de réfléchir à des pistes pour améliorer la situation sur le long terme.

Les obstacles à la prise en charge de la santé bucco-dentaire des personnes handicapées

L’accessibilité des lieux de soins

fauteuil roulant
Accèder à un cabinet dentaire en fauteuil roulant relève parfois du parcours du combattant !

Toutes les études sur le sujet sont unanimes, l’obstacle principal à la prise en charge bucco-dentaire des personnes handicapées concerne l’accessibilité des lieux de soins, aussi bien en termes d’accessibilité physique (problème d’accessibilité du fauteuil roulant notamment), que d’accessibilité relationnelle et émotionnelle, en particulier pour les personnes autistes ou présentant une déficience intelectuelle.

Concernant le premier problème, la Loi du 11 février 2005 faisant obligation aux professionnels de santé de rendre leur cabinet ou établissement accessible à toute personne présentant un handicap devrait faire disparaître les cabinets dentaires non accessibles dans les années qui viennent.

Mais au-delà de l’accès au cabinet, l’installation sur le fauteuil ainsi que la réalisation de certains gestes techniques peuvent être contraints par les incapacités motrices et fonctionnelles du patient (impossibilité de maintenir la bouche ouverte ou de respirer par le nez, mouvements involontaires, etc).

En termes d’accessibilité relationnelle, il faut savoir que la réalisation de soins dentaires plongent souvent les patients en situation de handicap mental dans un état de stress profond, pouvant parfois entraîner des réactions agressives. Sans formation spécifique, les dentistes ne pensent en effet pas toujours à verbaliser leurs gestes et à rassurer le patient, ce qui peut rendre la réalisation des soins impossible.

L’indisponibilité des professionnels de santé

Le second obstacle majeur à l’accès aux soins dentaires auquel sont confrontées les personnes atteintes d’un handicap est le refus de certains praticiens de recevoir des patients handicapés, en particulier ceux souffrant de déficiences mentales, intellectuelles ou psychologiques. Toutes les familles de personnes handicapées s’accordent en effet pour dire que les délais pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste sont plus longs lorsqu’il s’agit de leur proche handicapé.

En général, le refus des dentistes de recevoir des patients en situation de handicap s’explique par un manque de rentabilité de ces consultations : elles sont en effet plus longues et plus techniques que des consultations classiques, pour une tarification identique. Dans le cas des patients autistes, plusieurs consultations peuvent même être nécessaires pour la réalisation d’un soin, le temps d’instaurer un climat de confiance entre le dentiste et son patient.

La peur du handicap est également présente chez les praticiens qui ne savent pas toujours comment traiter les patients handicapés, en particulier ceux souffrant de troubles mentaux. Sans formation spécifique, ils ne sentent en effet pas armés pour affronter cette situation et préfèrent orienter les patients vers d’autres structures de soin (cliniques ou hôpitaux), voire refusent de les recevoir.

Le manque d’accompagnement en matière d’hygiène bucco-dentaire au quotidien 

homme se brosse les dents
Le brossage des dents n’est pas toujours facile pour les personnes porteuses d’un handicap.

Au-delà de l’accès aux soins dentaires, l’accès à l’hygiène bucco-dentaire pose également problème chez les personnes en situation de handicap. Il faut en effet rappeler que la prévention joue un rôle fondamental en matière d’hygiène bucco-dentaire et que les enfants handicapés n’ont pas ou très peu accès à des programmes de prévention.

Le handicap prend tellement de place dans la vie des familles qu’elles ne sont pas portées à se renseigner sur d’autres types de pathologies et de
protocoles de soins. Elles ne connaissent pas forcément les bonnes pratiques en matière d’hygiène dentaire et ne savent pas adapter les gestes quotidiens. N’oublions pas également que dans certains cas, la personne handicapée n’est pas du tout coopérante et que la réalisation des gestes basiques d’hygiène bucco-dentaire est quasi impossible.

Dans les établissements spécialisés, le constat est le même. L’hygiène buccale n’est pas prioritaire et la question de la santé orale est largement sous estimée.

Formation et prévention : les initiatives prometteuses pour les personnes en situation de handicap

La mobilisation de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire

Depuis de nombreuses années, l’UFSBD s’engage auprès des personnes handicapées et de leurs familles en proposant des programmes de prévention bucco-dentaire et de formation du personnel encadrants.

fiches santé bd
Les fiches Santé BD sont un outil très utile pour expliquer les soins dentaires aux patients atteints d’un handicap.

Ces formations d’une journée se composent d’une partie théorique adaptée au public des stagiaires et d’une partie pratique, qui permet aux stagiaires d’expérimenter de nouvelles techniques d’approche face à des patients en opposition de soins, ainsi que des méthodes d’hygiène efficaces mais non anxiogènes pour les personnes en situation de handicap.

L’UFSBD a également participé à l’élaboration de fiches destinées à faciliter la communication patient /praticien. Disponibles sur le site de l’UFSBD, ces fiches sont composées d’illustrations accompagnées d’un texte en français facile (FFALC) et décrivent précisément le déroulement d’une consultation ou d’un soin.

L’apport de la commission « Handicap mental et santé » de l’Unapei

Représentant près de 550 associations, partout en France, l’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales, et de leurs amis (Unapei) s’engage depuis plusieurs années pour construire une société solidaire et inclusive, respectueuse des différences et du libre arbitre des personnes handicapées intellectuelles, autistes, polyhandicapées et porteuses de handicap psychique.

Grâce à son guide pratique d’hygiène et de soins bucco-dentaires, l’Unapei souhaite améliorer l’accès des personnes handicapées aux soins dentaires en s’adressant aux familles et aux personnes atteintes d’un handicap ainsi qu’aux professionnels de santé. L’idée derrière cette publication étant de donner des conseils aux familles et aux personnes handicapées pour améliorer leur hygiène bucco-dentaire mais aussi d’informer les chirurgiens dentistes sur les possibilités actuelles pour soigner ces patients particuliers.

L’exemple des réseaux Rhapsod’if et Handident

Le réseau Rhapsod’if en Île-de-France

réseau rhapsodif

Créée en 2008 dans le but d’améliorer la prise en charge de la santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap l’association Rhapsod’If rassemble aujourd’hui plus de 90 chirurgiens-dentistes répartis sur toute l’Île-de-France. Ces chirurgiens-dentistes proposent un accès privilégié aux patients porteurs de handicap et une offre de soin adaptée.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous avec l’un d’entre eux, vous pouvez contacter la cellule de coordination de l’association au 09 63 62 52 72 (du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30) ou adhérer gratuitement au réseau en remplissant le formulaire disponible sur le site Internet de Rhapsod’If.

Le réseau Handident en régions

Composé d’associations régionales, le réseau Handident favorise l’accessibilité de toutes les personnes handicapées mentales, motrices et sensorielles sur l’ensemble du territoire français, en proposant des formations aux chirurgiens-dentistes et en créant un réseau de cabinets dentaires offrant une prise en charge buccodentaire de qualité, spécifique à la personne handicapée.

Pour trouver les chirurgiens-dentistes adhérents, vous pouvez consulter les différents sites régionaux du réseau :

Découvrez également ce reportage présentant le travail du réseau Handident à la clinique Saint-François d’Haguenau :

Les autres organismes régionaux

D’autres associations régionales sont également dédiées à l’amélioration des conditions de prise en charge bucco-dentaire des personnes handicapées. Si vous souhaitez en savoir plus ou consulter l’un des dentistes proposant une offre adaptée, vous pouvez également consulter les organismes suivants :

Si vous ne trouvez pas de praticien près de chez vous, n’hésitez pas à prendre contact avec l’ordre régional des chirurgiens-dentistes d’où vous vivez. 

Conclusion

Aujourd’hui en France, la situation bucco-dentaire des personnes handicapées est mauvaise, en raison à la fois d’un manque d’hygiène bucco-dentaire mais aussi d’un mauvais accès aux soins dentaires. Heureusement, de plus en plus d’organismes s’engagent pour améliorer l’accès des patients et de leurs familles à des outils de prévention, mais surtout à des soins dentaires de qualité, adaptés à leurs besoins. Encore faut-il que les personnes concernées soient au courant de toutes ces initiatives…

L’accès aux soins dentaires pour les personnes en situation de handicap
5 (100%) 7 participant[s]

Auteur(s) de l'article
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert
Anaïs Gibert on LinkedinAnaïs Gibert on Website
Rédactrice spécialisée dans les secteurs du dentaire et du bien être, Anaïs est également une experte en communication digitale.
Sa Mission pour Dentaly.org ? Aider à améliorer la santé bucco-dentaire de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources
Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales, et de leurs amis (UNAPEI). Les dents prévention et soins. [en ligne] https://www.unapei.org/wp-content/uploads/2018/11/Sante_Bucco_dentaire.pdf  Consulté le 1/10/2020 Secrétariat d’Etat chargé de la Famille et de la Solidarité. Rapport de la mission « handicap et santé bucco-dentaire ». Dr Patrick HESCOT Dr Alain MOUTARDE. 2010 [en ligne] https://www.reseau-lucioles.org/wp-content/uploads/IMG/pdf/morano_rapport.pdf Consulté le 1/10/2020 Santé publique. Handicap et santé bucco-dentaire : les réseaux de soins, une solution temporaire qui perdure ! 2018 [en ligne] https://www.cairn.info/revue-sante-publique-2018-4-page-533.htm# Consulté le 1/10/2020  
0 Partages