Les anomalies de l’éruption dentaire

Si vous avez des enfants, vous vous êtes forcément déjà demandé si ses dents poussaient correctement. Les anomalies de l’éruption dentaire ont en effet tendance à inquiéter les parents alors qu’elles sont dans la plupart du temps temporaires, et presque toujours bénignes.

Il est en effet normal de se poser des questions lorsque l’on constate une divergence par rapport à la norme. Toutefois, nous aimerions vous rappeler que les normes que nous indiquons en matière d’éruption dentaire sont basées sur des statistiques et ne couvrent donc pas l’ensemble des situations individuelles.

Pour vous aider à y voir plus clair, l’équipe de Dentaly vous propose de découvrir les principales anomalies de l’éruption dentaire, et en particulier les anomalies chronologiques et topographiques des dents de lait mais aussi des dents définitives.

L’éruption dentaire normale

L’éruption dentaire est le processus par lequel une dent traverse la gencive et devient visible dans la bouche. Elle concerne à la fois les 20 dents temporaires ou « dents de lait » et les 32 dents définitives.

Du côté des premières, on considère que la poussée dentaire commence en moyenne autour de 6 mois et se termine autour du troisième anniversaire de l’enfant. L’ordre des dents est par ailleurs souvent le même, comme en témoigne le tableau indicatif suivant :

Dents supérieuresDents inférieures
Incisives centrales Entre 7 et 12 mois Entre 6 et 10 mois
Incisives latérales Entre 9 et 13 mois Entre 7 et 16 mois
Canines Entre 16 et 22 mois Entre 16 et 23 mois
Premières molaires Entre 13 et 19 mois Entre 12 et 18 mois
Deuxièmes molaires Entre 25 et 33 mois Entre 20 et 31 mois
Pour les dents définitives il faut savoir qu’elles tendent à faire leur éruption en groupe et qu’elles suivent également une séquence d’éruption :
Dents supérieuresDents inférieures
Incisives centrales Entre 7 et 8 ans Entre 6 et 7 ans
Incisives latérales Entre 8 et 9 ans Entre 7 et 8 ans
Canines Entre 11 et 12 ans Entre 9 et 10 ans
Premières prémolaires Entre 10 et 12 ans Entre 10 et 12 ans
Deuxièmes prémolaires Entre 10 et 12 ans Entre 11 et 12 ans
Premières molaires Entre 6 et 7 ans Entre 6 et 7 ans
Deuxièmes molaires Entre 10 et 13 ans Entre 11 et 13 ans
Dents de sagesse Entre 17 et 21 ans Entre 17 et 21 ans
Pour mieux visualiser la chronologue de l’éruption dentaire « normale », visionnez la vidéo ci-dessous :

Les anomalies chronologiques de l’éruption dentaire

La poussée dentaire précoce

La présence de dents de lait à la naissance est retrouvée dans une naissance sur 6 000, c’est donc très rare. Ces dents sont appelées « dents natales » et concernent généralement les incisives centrales. Les dents néo-natales, quant à elles, font leur apparition durant le premier mois de vie.

Si ces dents ne sont la plupart que des dents de lait en avance, elles peuvent néanmoins entraîner des conséquences négatives et le dentiste choisit parfois de les extraire.

Parmi les risques liés à la présence d’une dent natale ou néo-natale on retrouve :

bébé

Les premières dents apparaissent généralement autour de 6 mois et les cas de dents natales sont extrêmement rares

  • L’inhalation en cas de perte de la dent
  • Une ulcération de la langue
  •  La blessure de la gencive du bébé
  • La blessure du mamelon de la maman lors de l’allaitement
  • Un inconfort de l’enfant
  • Un risque de carie

Par ailleurs il peut arriver que les dents présentes dès la naissance soient surnuméraires, c’est à dire qu’elles s’ajoutent aux dents de lait qui pousseront un peu plus tard.

Au niveau des dents permanentes, il arrive parfois que des dents définitives poussent alors que les dents de lait ne sont pas encore tombées. Ce phénomène est assez fréquent et peut créer une situation de double dentition mais elle n’est que temporaire puisque tout redeviendra normal au moment de la chut de la dent de lait.

L’éruption précoce de toute la dentition définitive est en revanche très rare et est souvent liée à une puberté précoce ou à un hyperthyroïdisme.

Les retards de l’éruption dentaire

dents de lait qui tombent

Pour les dents définitives on considère que l’éruption est retardée à partir d’un après de retard sur l’âge moyen d’éruption

On considère que la poussée dentaire est tardive lorsqu’elle a lieu plus de 6 mois au-delà de l’âge limite moyen d’éruption pour les dents temporaires et plus d’un an pour les dents permanentes.

Concernant les dents de lait, l’éruption tardive concerne généralement plutôt les bébés prématurés.

Qu’elle concerne les dents de lait ou définitives, cette situation n’a toutefois pas de conséquence clinique particulière, à moins que le retard d’éruption soit causé par une dent incluse ou enclavée.

Les autres anomalies d’éruption dentaire

Dents incluses

On parle de dents incluses lorsque les dents ne sortent pas, soit parce qu’elles sont bloquées, soit parce qu’elles se dirigent dans une mauvaise direction. Il s’agit souvent des dents de sagesse de la mâchoire inférieure et des canines de la mâchoire supérieure et ne concernent que très rarement les dents temporaires.

Les causes d’une dent incluse peuvent être variées :

dent incluse

Une dent incluse est une dent développée mais qui ne peut pas sortir de la gencive en raison d’un blocage

  • Malposition du germe de la dent
  • Manque de place sur l’arcade dentaire
  • Obstacle présent sur le chemin de l’éruption (dent surnuméraire, kyste ou encore odontome)
  • Extraction prématurée de la dent temporaire
  • Malformation de l’os alvéolaire

Les dents incluses sont généralement traitées par un protocole mêlant chirurgie et orthodontie afin de faire sortir la dent en question et de la repositionner correctement.

Dans de très rares cas il faut néanmoins procéder à l’extraction de la dent puis envisager un remplacement à l’aide d’un implant ou d’une prothèse dentaire.

Dents éctopiques et autres anomalies topographiques

Les dents éctopiques ne concernent que les dents définitives. Il s’agit de dents qui poussent dans une position anormale, souvent en raison d’un encombrement dentaire.

Ce n’est toutefois pas la seule anomalie topographique qui peut survenir durant l’éruption dentaire :

  • Rotation : la dent est bien placée sur l’arc dentaire mais elle a subi une rotation de 45° à 180° autour de son axe longitudinal
  • Transposition : une dent prend la place d’une autre, c’est plus souvent le cas entre les canines et les premières prémolaires
  • Anastrophie : un pivotement d’une dent à 180° de sorte que la racine dentaire sorte du côté de la langue
  • Hétérotopie : c’est très rare et concerne des dents qui poussent ailleurs que dans la bouche

Conclusion

Si l’apparition des dents, qu’elles soient temporaires ou définitives, se passe généralement sans encombre, il arrive parfois qu’elle ne suive pas toujours la séquence ou la chronologie « normale ».

Si vous constatez une anomalie d’éruption dentaire chez votre enfant, ne vous alarmez pas tout de suite et consultez plutôt votre dentiste. Lui seul pourra en effet vous conseiller sur la conduite à tenir face à la situation particulière de votre enfant.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
WhatsApp