L’ostéoporose et la santé dentaire

0 Partages

Si vous êtes une femme de plus de 50 ans, vous avez forcément déjà entendu parler de l’ostéoporose, cette maladie très fréquente qui se caractérise par une fragilisation de la structure osseuse et un risque accru de fractures. Mais vous ne savez peut-être pas que cette pathologie a également des conséquences au niveau des mâchoires et des dents, allant même parfois jusqu’à entraîner une chute des dents…

Si vous souhaitez en savoir plus sur la perte osseuse et ses liens avec la santé dentaire, découvrez dès maintenant l’article préparé par l’équipe de Dentaly.

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

Osteoporose
L’ostéoporose correspond à une diminution et à un changement de structure de la masse osseuse

L’ostéoporose est une maladie associée au vieillissement et notamment aux changements hormonaux liés à la ménopause. Elle est donc particulièrement répandue chez les femmes ménopausées, bien qu’elle puisse également toucher les hommes adultes, et dans certains cas exceptionnels, les enfants.

On estime d’ailleurs que 30 % des femmes ménopausées en Europe et aux États-Unis présentent de l’ostéoporose.

Les facteurs de risque de l’ostéoporose

Si l’ostéoporose est avant tout une maladie liée à l’âge et aux changements hormonaux, ses facteurs de risque sont multiples :

  • L’hérédité
  • Le vieillissement
  • La consommation excessive de certains produits comme le sel, l’alcool et le café
  • Le tabagisme
  • Des carences en calcium et en vitamine D
  • Un déficit d’hormones sexuelles
  • La sédentarité
  • Certaines maladies (hyperthyroïdie, spondylarthrite ankylosante, insuffisance rénale chronique, etc)

Cette pathologie se traduit par une diminution de la masse osseuse et à l’altération de son architecture : les os deviennent plus poreux donc plus cassant, et le risque de fracture est accru. Les chutes qui ne devraient normalement entraîner aucune conséquence deviennent alors plus graves.

Ostéoporose : les symptômes

Il n’y a malheureusement pas de symptômes particuliers associés à la maladie, si ce n’est un risque accru de fractures, notamment des vertèbres et du col du fémur. Il arrive parfois que les patients constatent une réduction assez importante de leur taille en raison d’un affaissement des vertèbres.

Le diagnostic se fait donc essentiellement à partir d’une mesure de la masse osseuse et d’une étude des facteurs de risque.

L’avancement de la perte osseuse

On considère généralement que l’ostéoporose évolue en 3 stades :

  • L’ostéopénie : elle correspond à un abaissement anormal de la masse osseuse
  • L’ostéoporose sans fracture : elle correspond à l’augmentation de la fragilité osseuse
  • L’ostéoporose sévère : présence d’une ou plusieurs fractures liées à la fragilité osseuse

Cette maladie est donc à la fois douloureuse et invalidante pour les patients qui en souffrent. Heureusement, des traitements médicamenteux sont aujourd’hui disponibles pour les malades.

Les principaux traitements

Dans un premier temps, le médecin traitera une éventuelle carence en vitamine D et/ou en calcium et invitera le patient à adopter de bonnes habitudes alimentaires et comportementales pour prévenir l’ostéoporose ou son évolution (régime riche en calcium et vitamine D, arrêt du tabac, prévention des chutes, activité physique, etc).

Si la maladie est avérée, le médecin pourra prescrire différents médicaments en fonction de la situation du patient :

  • Les biphosphonates
  • Le raloxifène
  • Le ranélate de strontium
  • Le tériparatide
  • Le denosumab

Ces médicaments permettent de diminuer le risque de fracture en limitant la perte osseuse.

Les effets de la déminéralisation osseuse sur les dents

Au-delà de son effet sur le squelette en général, l’ostéoporose a également des conséquences non négligeables au niveau de la santé bucco-dentaire :

échaussement des dents
Le déchaussement des dents est fréquent chez les personnes souffrant d’ostéoporose

De même, les maladies parodontales ont tendance à progresser plus rapidement chez les patients atteints d’ostéoporose en raison de la faible densité minérale osseuse.

Les bisphosphonates et la nécrose de la mâchoire

Par ailleurs, il faut savoir que certains traitements de l’ostéoporose, dont les biphosphonates, ont été associés à des cas d’ostéonécroses de la mâchoire, entraînant parfois des fractures spontanées, notamment autour des implants.

On considère que les facteurs aggravant de la prise de bisphosphonates sur l’ostéonécrose de la mâchoire sont :

  • Une prise par voie veineuse
  • Un traitement prolongé dans le temps
  • Une infection
  • Une association à un traitement à base de corticoïdes ou à une chimiothérapie
  • Des extractions dentaires traumatisantes
  • Des prothèses amovibles inadaptées
  • Une maladie parodontale
  • Le diabète
  • La consommation d’alcool et le tabagisme
  • Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Quoi qu’il en soit, si vous prenez ce genre de traitement, ne manquez pas d’en informer votre dentiste qui pourra prendre les précautions nécessaires, notamment en cas d’extraction dentaire, et vous indiquer les traitements les mieux adaptés à votre situation.

En outre, il est conseillé de réaliser les soins dentaires nécessaires avant la mise en route du traitement par biphosphonates, sauf lorsque le risque de fracture est tel qu’il n’est pas possible de retarder le début du traitement.

Comment prévenir l’ostéoporose et la perte des dents ?

Bien qu’elle soit très fréquente, cette pathologie peut être évitée en prenant des mesures de prévention dès l’âge de 45-50 ans.

Ainsi, nous vous recommandons tout particulièrement de :

Activité physique
L’activité physique fait partie des mesures de prévention de l’ostéoporose
  • Avoir une activité physique régulière
  • Privilégier une alimentation équilibrée et riche en calcium et vitamine D
  • Réduire sa consommation de sel
  • Eviter l’alcool, le tabac et réduire sa consommation de café

Par ailleurs, il est important de faire surveiller sa dentition au moins une fois par an et d’adopter une bonne hygiène buccale pour prévenir les troubles dentaires liés à la déminéralisation osseuse.

Si vous souhaitez obtenir de meilleurs remboursements sur vos soins dentaires, vous pouvez également opter pour une mutuelle adaptée. Remplissez le formulaire ci-dessous pour obtenir votre devis gratuit et sans obligation d’achat :

Conclusion

En fragilisant la structure osseuse et en diminuant sa masse, l’ostéoporose peut entraîner des déchaussements dentaires et rendre plus compliqué la pose d’implants et prothèses. De même, elle a tendance a aggraver les maladies parodontales et a accroître le risque de chute de dents.

Pour vous prémunir face à cette maladie et à ses fâcheuses conséquences sur les dents, une seule solution : la prévention ! 

N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste si vous avez des doutes au sujet de cette pathologie ou de vos implants et prothèses.

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
L’ostéoporose et la santé dentaire
4.4 (88%) 5 participants

0 Partages