Archive

Category Archives for "Blog"
1

Extractions dentaires : ce qu’il faut savoir

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Pourquoi extraire une dent?
  • Comment se passe une extraction de dents

Lorsque l’on doit débuter un traitement, il est parfois nécessaire d’extraire une ou plusieurs dents. Cela peut être pour les remplacer par des implants dentaires, pour faire de la place aux autres ou pour enlever des dents de sagesse douloureuses.

Beaucoup de patients redoutent un tel acte. Pour différentes raisons mais la peur de la douleur pendant et après l’extraction est souvent évoquée. C’est pourquoi nous allons tout vous expliquer aujourd’hui.

Comment se passe une extraction dentaire, que faire après, nous vous disons tout et vous verrez qu’une extraction de dents est beaucoup moins terrible qu’on ne le pense.

Pourquoi extraire une dent ?

Votre dentiste a bien sûr pour rôle de vous aider à conserver toutes vos dents le plus longtemps possible. Mais il est parfois nécessaire d’avoir recours à l’extraction. Voici les situations qui justifient une extraction :

- Une dent trop endommagée par une carie et donc impossible à restaurer

- Une dent avec un déchaussement important dû à une maladie des gencives

- Une dent fracturé à cause d’un traumatise (accident, chute)

- Une dent de sagesse douloureuse

- Une dent primaire qui ne tombe pas assez vite pour laisser la place aux dents permanentes

- Dans un contexte de traitement orthodontique

- Une dent surnuméraire

L’extraction dentaire en détails

Il y a deux types d’extractions : l’extraction simple et l’extraction complexe.

L’extraction simple est effectuée lorsque la dent est accessible et visible. Une anesthésie locale est suffisante.

Une extraction complexe nécessite une incision de la gencive et des points de suture. On la réalise lorsque la dent est difficilement accessible, qu’elle est prise sous la gencive ou lorsque les racines sont très solides. Certains patients préfèrent être endormis pour ce type d’extraction.

Il peut arriver que votre chirurgien-dentiste ait besoin d’extraire plusieurs dents. Pour plus de confort pour le patient, une anesthésie générale est le plus souvent proposée.

Extraction de dents : l’après

Une fois que votre dent est extraite, l’important est d’éviter une infection en maintenant la zone propre. Dans la majorité des cas, votre chirurgien-dentiste vous fera mordre dans un tissu sec stérilisé durant une trentaine de minutes.

Durant les 24 heures qui suivent l’extraction, il est conseillé de ne pas fumer, de rincez sa bouche et de nettoyer les dents autour de la zone d’extraction. Il peut arriver de sentir une gêne ou une douleur et votre chirurgien-dentiste vous prescrira des antalgiques. Vous pouvez appliquer une poche de glace pour vous soulager mais pas directement sur la peau. Utilisez par exemple un gant de toilette dans lequel vous mettez des glaçons. Cela soulage et empêche votre joue de gonfler.

Si vous vous faites enlever plusieurs dents sous anesthésie générale, vous passerez une demi-journée en ambulatoire dans une clinique. On vous fournira une poche de glace à la sortie et vous aurez bien sûr une ordonnance avec des antalgiques et des antibiotiques. Il vous sera également prodigué des conseils pour les jours qui suivent. Pour info, les points de suture partent tous seuls.

Si les douleurs sont trop fortes au bout de quelques jours, si vous avez des saignements ou de la fièvre, n’hésitez pas à consulter votre chirurgien-dentiste.

En conclusion

Une extraction de dents fait toujours peur et c’est normal. Mais sachez que cela occasionne plus de gêne que de douleurs. Et si votre dentiste vous la fait, c’est pour une raison bien précise et surtout justifiée.

Fracture, perte de dent, langue blessée : que faire ?

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Ce qu'il faut faire lors d'une blessure à la lèvre ou la joue
  • Quels gestes à avoir lors d'une fracture de dent

Au même titre que l’on peut se blesser à la main, au pied ou à la tête, il est également fréquent d’avoir des petits soucis au niveau des dents, des joues et de la bouche en général.

Si vous tombez et que vous vous cassez une dent, si vous vous ouvrez la langue ou la lèvre, si vous perdez une dent définitive ou autres accidents du genre, sachez qu’il faut avoir les bons gestes sans tarder.

C’est ce que nous allons vous expliquer aujourd’hui.

Joues, lèvres ou langue blessées : que faire ?

Si vous vous êtes blessé au niveau de la langue, des lèvres ou des joues ou que c’est le cas de quelqu’un de votre entourage vous devez lui nettoyer la bouche avec une solution chlorhexidine sans alcool. Si vous n’en avez pas sous la main, rincez la bouche à l’eau froide. Si vous avez mal, vous pouvez prendre un médicament contre la douleur (évitez toutefois l’aspirine).

Si vous constatez un hématome, nous vous conseillons d’appliquer du froid. Cela évitera le gonflement mais attention, évitez de mettre le froid de type glace directement sur la peau.

Si vous saignez, avec une compresse, appliquez et comprimez. Dans le cas de saignements persistants, vous devez vous rendre aux urgences.

Que faire si l’on se fracture une dent ?

Si vous vous êtes fracturé une dent, le seul conseil que l’on peut vous donner est de récupérer si possible le morceau de dent et de le mettre dans du sérum physiologique et de ne pas traîner pour vous rende chez un chirurgien-dentiste. Plus la fracture est proche du nerf et plus il y a urgence.

Bagues ou fils cassés : ce qu’il faut faire

Si votre enfant a un fil cassé, si vous le pouvez, enlevez-le. Dans le cas contraire, protégez ses joues, ses lèvres et sa langue avec de la cire orthodontique. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser un chewing-gum.

Si une bague s’est accrochée dans la lèvre ou la joue, dégagez-la tout doucement et prenez en urgence un rendez-vous chez votre orthodontiste.

Une dent qui tombe : la conduite à tenir

Si une de vos dents définitives est tombée, récupérez-la si vous le pouvez. Prenez-la par la couronne et passez-la à l’eau. Evitez de toucher ou de gratter la racine. Si vous pouvez la remettre en place, faites-le sinon conservez-la dans du sérum physiologique. Allez en suivant chez votre chirurgien-dentiste pour qu’il la réimplante.

Nos conseils

Que ce soit pour une dent qui saigne, une dent fracturée ou une dent qui tombe, vous devez absolument consulter votre dentiste au plus vite afin qu’il intervienne le plus rapidement possible.

Bars à sourire : faut-il se méfier ?

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Comment se passe une séance dans un bar à sourire
  • Ce dont il faut se méfier

Après les bars à ongles et les bars à sourcils, les bars à sourire ont fait leur apparition depuis quelques temps maintenant. Se faire blanchir les dents en 20 mn comme on irait chez le coiffeur séduit de plus en plus c’est certain.

Avoir les dents jaunies ou ternes est très complexant et peut nous faire perdre notre sourire et notre confiance en soi. C’est donc tout naturellement que de nombreuses personnes sont séduites par ce concept. Son prix finit par convaincre les plus réticents.

Mais cette nouvelle mode est-elle sans risque pour nos dents ? Est-elle sans dans danger pour notre santé bucco-dentaire ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce nouveau concept ? Nous nous sommes intéressés à ces bars à sourire et faisons le point avec vous de tout ce qu’il a à savoir sur les bars à sourire !

Comment se passe une séance dans un bar à sourire ?

Le principe est très simple. Vous rentrez dans le bar à sourire, on vous demande si vous êtes enceinte et si vous êtes majeur, si vous êtes en traitement dentaire (la question n’est pas toujours posée) et on vous installe dans un fauteuil généralement super design.

Vous commencez par passer une compresse imbibée d’un activateur de blanchiment. On vous place ensuite une gouttière en silicone remplie d’un gel blanchissant qui pour info ne doit pas contenir plus de 0,1 % de peroxyde d’hydrogène comme la loi l’oblige.

Une fois la gouttière installée, vos dents sont exposées à une lumière pulsée bleue et froide pendant plusieurs minutes. Le coût d’une séance est compris entre 80 et 100 euros.

Ce qu’en pensent les chirurgiens –dentistes

Les chirurgiens-dentistes accusent ces établissements de tromper sciemment leurs clients. N’ayant pas le droit d’utiliser des produits dont la teneur en peroxyde d’hydrogène est supérieure à 0,1%, les bars à sourire jouent sur les mots.

Ils affichent qu’ils n’utilisent pas de peroxyde d’hydrogène mais du perborate de sodium. Sauf que c’est la même chose car ce dernier libère du peroxyde d’hydrogène au contact de la salive. Il s’agit donc de pratiques commerciales trompeuses.

Quel est le danger ?

L’ordre national des chirurgiens-dentistes a saisi plusieurs fois la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Des huissiers ont constaté que certains bars à sourire utilisés des gels provenant des Etats-Unis et de Chine non conformes aux normes européennes. Certains étaient tellement dosés en perborate de sodium que des bars à sourire ont été fermés.

Le danger est que l’utilisation mal maîtrisée d’un gel avec une concentration importante de peroxyde d’hydrogène peut entraîner des lésions irréversibles. Et notamment une hypersensibilité dentaire, une altération de l’émail, une irritation des muqueuses. Il y a également un risque de dégradation des amalgames et des composites.

Des avis partagés sur les résultats

Au niveau des résultats esthétiques, les avis divergent. Il y a ceux qui ne jurent que par les bars à sourire et qui ressortiraient avec des dents « ultra brights », d’autres qui ne remarquent aucune différence et enfin ceux pour qui la séance s’est vraiment mal passée avec des inflammations diverses.

Nous vous conseillons donc d’être très prudents avec ce type d’établissement et de bien vous renseigner sur tel ou tel bar à sourire si vous comptez vraiment pousser sa porte.

Nous vous conseillons également de voir avec votre dentiste en fonction de votre santé buccale avant d’envisager quoi que ce soit.

Pour finir, nous vous conseillons de tester plutôt les kits de blanchiment des dents de type bandelettes, stylos ou gouttières. Cela coûte moins cher, c’est efficace et vous pouvez faire les séances chez vous.

Les soins dentaires et la chimiothérapie

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Les gestes à avoir lors d'une chimiothérapie
  • Les effets secondaires d'une chimiothérapie au niveau dentaire

Les patients malades du cancer peuvent être traités par chimiothérapie. Ce traitement qui peut être très efficace contre la maladie a de nombreux effets secondaires comme on le sait tous.

C’est notamment le cas au niveau de la cavité buccale. En effet, les dents, les muqueuses buccales, les glandes salivaires, les parodontes peuvent être affectés à cause de la chimiothérapie.

Comme pour tous les effets secondaires de ce traitement il est important de savoir les gérer, les comprendre, de les réduire mais également de les prévenir. Le dentiste doit être à vos côtés durant toute la durée de la chimiothérapie.

Nous vous expliquons tout ce que vous devez faire pendant votre traitement.

Quels sont les effets secondaires du traitement au niveau de la cavité buccale ?

La chimiothérapie tout comme la radiothérapie a pour rôle de tuer les cellules cancéreuses mais elle peut aussi avoir un effet sur les cellules normales du corps. La bouche en fait partie et les effets secondaires se manifestent ainsi :

  • Des lésions buccales
  • Une bouche sèche ou xérostomie
  • Des infections buccales
  • Des douleurs au niveau des gencives et dans la bouche
  • Des sensations de brûlure
  • Des gonflements de la langue
  • Des changements dans la sensation du goûter
  • Des saignements
  • Des caries et des raideurs à la mâchoire dans le cas d’une radiothérapie
  • Des mucites

Comme pour tous les effets secondaires de la chimiothérapie, certaines personnes auront l’un de ces problèmes alors que d’autres les auront tous. Chaque personne réagissant différemment face au traitement.

Avoir une bonne hygiène dentaire pendant le traitement

Il y a des mesures que vous devez prendre pendant votre traitement et qui sont très importantes.

Prenez rendez-vous avec votre dentiste dès que vous saurez que vous serez soigné par chimiothérapie ou radiothérapie. Ce n’est bien sûr pas évident d’y penser à ce moment-là mais cela peut vous faire prendre un peu d’avance concernant les soins buccodentaires et cela peut surtout vous aider à prévenir certaines problèmes buccaux.

Le brossage des dents est bien sûr à ne pas négliger. Même si vous êtes fatigué par vous traitement, il est important de vous brosser les dents au moins deux fois par jour avec une brosse à dents à poils souples. Vous devez également vous occuper des gencives. Demandez à votre dentiste si vous pouvez utiliser un jet dentaire pour « masser » vos gencives.

Votre dentiste vous prescrira un bain de bouche bicarbonaté à 1,4 % que vous devez faire durant 1 minute pendant plusieurs fois par jour. Si vous avez d’ailleurs la bouche sèche, ce qui est un effet secondaire fréquent de la chimiothérapie, votre dentiste peut vous conseiller de prendre un substitut de salive. Vous pouvez également boire de l’eau le plus possible pour humecter votre bouche ou sucer des glaçons par exemple.

Evitez bien sûr tous les aliments trop sucrés. Ils augmenteraient le risque d’avoir des caries.

Au moindre problème, à la moindre douleur, consultez votre dentiste.

Conclusion

Votre chirurgien-dentiste a toute sa place au sein de l’équipe médicale lors d’un traitement par chimiothérapie ou par radiothérapie. La communication des informations médicales et thérapeutiques doit dont être facilitée et régulière pour le bien-être du patient durant toute la durée de la maladie et de ses traitements.

Caries : bientôt des plombages en verre bioactif ?

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Ce qu'est le verre bioactif
  • Tout les détails sur cette étude américaine

Selon une étude américaine, le verre bioactif pourrait remplacer dans quelques années certains composants des plombages et autres qui sont destinés à reconstituer les dents cariés.

Ces recherches pourraient révolutionner l’univers dentaire et font parler d’elles depuis la fin de l’année 2015. Après le laser pour régénérer une dent cariée, le verre bioactif fait son apparition. Même si le chemin est encore loin et que de nombreuses recherches cliniques devront être réalisées, nous avons décidé de vous expliquer cette étude en détails et ce qu’est le verre bioactif.

Qu’est-ce que le verre bioactif ?

Le verre bioactif, développé in vitro, est un matériau qui favorise le développement cellulaire. Ses composants sont notamment l’oxyde de silicone, l’oxyde de calcium et l’oxyde de phosphore. Ce n’est pas un matériau nouveau loin de là. Il est même utilisé depuis des dizaines d’années en chirurgie osseuse. Mais il est nouveau dans le secteur des soins dentaires c’est certain.

Etant donné ses propriétés antimicrobiennes et sa capacité à interagir avec le corps comme un des composants naturels, il pourrait prolonger la vie des amalgames dentaires.

L’étude américaine en détails

Des ingénieurs de l’Oregon State University aux Etats-Unis, pour mener à bien leurs recherches ont extrait des molaires humaines afin d’avoir des échantillons pour simuler une bouche humaine. Ils ont recouru à des amalgames en composite contenant 15 % de verre bioactif sur certaines dents et d’autres bien sûr sans composite bioactif. Ils ont ensuite ajouté des bactéries dentaires afin de voir et de noter les différentes réactions.

Les résultats de cette étude ont démontré que les échantillons avec du verre bioactif enregistraient une réduction de près de 60 % de la pénétration bactérienne sur les dents. Sur les échantillons sans verre bioactif, cette pénétration bactérienne fut de 100 %.

Le professeur Kruzinc qui a mené cette étude a déclaré que les bactéries de la bouche qui contribuent à la formation de caries ne semblent pas aimer le verre bioactif et sont donc moins susceptibles de coloniser les amalgames qui l’intègrent. Il a conclu en affirmant que cela pourrait avoir un impact important sur l’avenir des soins dentaires.

Le verre bioactif permettrait non seulement de ralentir l’apparition des caries mais pourrait également fournir des minéraux qui seraient capables d’aider à remplacer ceux perdus par la dent. Ces amalgames seraient alors beaucoup plus durables selon le professeur Kruzic.

Si cette découverte du professeur Kruzin et de son équipe étaient confirmées par des recherches cliniques, le verre bioactif pourrait bien un jour être incorporé à la composition actuelle des amalgames dentaires.

En résumé

Il faudra attendre encore quelques années et de nombreux essais cliniques avant que le verre bioactif ne soit utilisé par les dentistes mais le professeur Krusic et son équipe sont confiants.

Cette étude est une mini révolution dans l’univers des soins dentaires et a été relayée par la revue Dental Materials et a été approuvée par le National Institutes of Health des Etats-Unis.

Nous vous tiendrons au courant si d’autres recherches cliniques sont réalisées et si bien sûr un jour le verre bioactif est utilisée comme soin dentaire.

Brosse à dents électrique pour enfant : à quel âge ?

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • A quel âge que votre enfant peut utiliser une brosse à dents électrique
  • Quelle brosse à dents utilisée en fonction de son âge

Les brosses à dents électrique sont de plus en plus utilisées par les adultes tout comme les jets dentaires. Une question nous est souvent posée : un enfant peut-il utiliser ce type de brosse et si oui à partir de quel âge ?

Pas avant 5 ans

La réponse de tous les dentistes est unanime : un enfant ne doit pas utiliser une brosse à dents électrique avant l’âge de 5 ans voire 6 ans. Elle n’est pas adaptée à ses dents. Ni au niveau du brossage ni au niveau du manche qui ne convient pas à leurs petites mains.

Par contre à partir de 5 ou 6 ans, vous pouvez initier votre enfant à l’utilisation d’une brosse à dent électrique. Elle fait l’objet d’un apprentissage bien précis. Vous allez devoir assister votre enfant et prendre certaines précautions :

- Apprenez-lui à bien tenir la brosse à dent électriqueen lui expliquant qu’il doit la tenir fermement

- Il faut qu’il apprenne à ne pas donner trop de pression sur les dents avec les brossettes afin de ne pas abîmer l’émail

- La technique de brossage doit être enseignée. Passage de 5 secondes sur chaque dent et durée totale du brossage : 2 minutes

Les enfants aiment beaucoup les brosses à dents électrique car ils trouvent ça ludique. C’est une bonne manière pour que le brossage des dents soit un moment agréable pour tout le monde. Apprendre quand cela est amusant pour eux et que cela leur plait c’est toujours plus facile.

Comment choisir une brosse à dents électrique pour enfant

Ce type de modèle ne se choisit de la même façon que pour un adulte. Une brosse à dents pour enfant doit d’abord avoir une brossette de petite taille pour faciliter le dosage du dentifrice.

Il faut que le manche soit adapté à ses petites mains et soit donc ergonomique. Normalement, elles possèdent un revêtement spécial et adapté pour une meilleure prise en main.

Certains fabricants proposent des modèles avec un minuteur musical pour que l’enfant soit motivé à respecter le temps de brossage. C’est un peu plus cher mais les enfants adorent !

Quelle brosse utilisée avant 5 ans ?

Quand votre enfant commence à faire ses premières dents donc avant ses 1 ans environ, n’utilisez pas une brosse à dents mais une compresse pour nettoyer la surface de la dent.

Au-delà d’un mois, vous pouvez commencer à utiliser une brosse à dents adaptées aux enfants. Elle doit avoir une petite tête et des poils souples. A cet âge-là, brossez ses petites dents une fois par jour et sans dentifrice.

Quand il a deux ans, il va vouloir le faire lui-même. Laissez-le faire deux fois par jour mais bien sûr supervisez le brossage.

En résumé

Même si la brosse électrique est très utile lorsque l’on est adulte, il ne faut surtout pas l’utiliser avant que votre enfant ait 5 ans. Avant cela, une brosse à dents pour enfants fera l’affaire. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander des conseils à votre dentiste !

Comment prendre soin des dents des enfants

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Quel soin dentaire à quel âge
  • A quel âge emmener son enfant chez le dentiste

Dès son plus jeune âge, il est très important de prendre de la santé bucco-dentaire de votre enfant. Il faut également lui apprendre les bons gestes et les bons réflexes dès qu’il est en âge de le faire. Brossage des dents, rendez-vous chez le dentiste, alimentation saine, nous vous donnons tous les conseils pour que votre enfant garde son plus beau sourire et pour très longtemps.

Le brossage des dents de bébé

Dès les premières dents de votre bébé, il faut s’en occuper. Même les petites dents de lait de votre nourrisson méritent une attention de tous les jours. Sa première dent vient de pousser ? Vous devez réaliser un brossage avec une compresse imbibée de sérum physiologique. Une fois que plusieurs dents ont fait leur apparition, il est temps de passer à la brosse à dent. Il en existe en pharmacie qui sont spécialement adaptées aux dents de bébé.

A partir de deux ans

Il est temps de lui céder la place pour le brossage des dents. Montrez-lui comment faire, expliquez-lui bien et surtout accompagnez-le à chaque brossage (matin et soir). Là aussi, il existe des brosses à dent adaptées à ses dents et qui sont également ergonomiques pour les petites mains de votre enfant.

A partir de 4 ans et jusqu’à 8 ans

A partir de cet âge-là, vous devez choisir une brosse à dent avec des poils bien serrés et souples. Surveillez bien qu’il se brosse les dents deux fois par jour.

A partir de 9 ans

C’est l’âge où ils rechignent un peu pour se laver les dents donc la surveillance est de mise. C’est l’âge aussi où vous pouvez enfin lui acheter une brosse pour adultes, pas trop grande et souple pour faire comme papa et maman.

Nos conseils

Nous vous conseillons de ne pas mettre de dentifrice tant qu’il ne sait pas encore cracher. Vous pouvez opter pour un dentifrice « spécial enfant » ou enrichi au fluor.

A partir de 7 ans, il est conseillé d’acheter un dentifrice qui contient environ 100 à 150 g de fluor par tube.

Au début, le brossage des dents est un jeu pour les enfants et cela est un vrai plaisir pour eux. Mais en grandissant cela se complique. Nous vous conseillons d’acheter un modèle de brosse à dent coloré, à l’effigie de son héros préféré par exemple. Le moment du brossage des dents redeviendra alors un moment agréable pour lui comme pour vous.

Et les rendez-vous chez le dentiste ?

Le premier rendez-vous chez le dentiste se situe aux environs de ses 3 ans et à une fréquence de deux fois par an. Si avant cet âge vous constatez une carie, s’il a mal ou s’il se casse une dent, il est évident qu’il ne faut pas hésiter à l’amener chez le dentiste avant ses 3 ans. Le premier rendez-vous peut-être effrayant pour  lui, rassurez-le.

Sachez que le programme M’T dents mis en place par l’assurance maladie permet à votre enfant dès l’âge de 6 ans et jusqu’à ses 18 ans de bénéficier d’un examen bucco-dentaire remboursé à 100 %.

A l’école primaire et quelques fois au collège, la visite d’un dentiste est organisée afin de sensibiliser les enfants à l’hygiène bucco-dentaire.

Attention à l’alimentation et aux boissons sucrées

C’est bien connu mais il est important de le rappeler : limitez la consommation de sucres de vos enfants. Et notamment entre les repas. Les boissons sucrées et notamment les sodas sont à proscrire dès son plus jeune âge car riches en sucre et acides, ils attaquent l’émail de leurs dents.

Grossesse : prenez soin de vos dents !

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Les soins à faire lors d'une grossesse
  • Ce qu'il faut faire en cas de douleurs dentaires

Vous êtes enceinte ? C’est une bonne nouvelle. Vous vous posez des questions sur les soins dentaires pendant votre grossesse ? Nous allons essayer d’y répondre. Autrefois on avait l’habitude de dire « une dent, un bébé ». Cela terrifiait les futures mamans qui craignaient de perdre une dent. Rassurez-vous, en faisant tout ce qu’il faut, vous n’en perdrez pas même si une grossesse rend les dents plus fragiles et plus sensibles aux petites inflammations. Suivez nos conseils pour avoir des dents en bonne santé jusqu’au jour de l’arrivée de bébé.

Attention à la gingivite

Si la grossesse n’affecte pas forcément les dents, ce n’est pas le cas pour les gencives. En effet, être enceinte va engendrer un déséquilibre hormonal et augmenter les flux salivaires. Les défenses de la future maman vont alors être affaiblies face aux bactéries buccales.

Dans 25 % des cas, on voit l’apparition de gingivites persistantes appelées gingivites gravidiques. Elles proviennent de la fragilité des vaisseaux sanguins et peut s’accentuer lorsque l’on est enceinte avec notamment l’apparition de plaques dentaires et de tartre. Les symptômes sont des gencives gonflées, rouges et qui peuvent saigner.

Nous vous conseillons de vous brosser les dents deux fois par jour et d’utiliser un jet dentaire. Il est également préférable de consulter un dentiste si vous pensez souffrir d’une gingivite.

Les caries font leur apparition

Il est très fréquent d’avoir des caries lors d’une grossesse. La cause ? Les petites fringales, les grignotages sucrés, les nausées et un changement des habitudes alimentaires.

Les caries ne sont pas à prendre à la légère lors d’une grossesse car elles peuvent provoquer des infectons et libérer des bactéries dans la circulation sanguine et donc atteindre le fœtus. Même si cela reste rare, il est conseillé de prévenir les caries et leurs conséquences en se rendant chez son dentiste régulièrement à partir du 3ème mois de grossesse.

La prévention avant tout

La meilleure façon d’être tranquille pendant sa grossesse et encore la prévention et ce, bien avant d’être enceinte d’ailleurs. Et cela ne se résume pas à se brosser les dents deux fois par jour.

Il ne faut pas oublier de faire des détartrages réguliers afin d’épargner les gencives, de consulter son dentiste une à deux fois par an et de renforcer l’hygiène dentaire avant la grossesse.

Mais ne vous inquiétez pas si vous avez un souci pendant la grossesse. Sachez que les soins dentaires ne sont pas contre-indiqués pendant la grossesse et contrairement à ce que l’on croit, les radios et l’anesthésie locale sont sans danger pour votre bébé. Les dentistes ont l’habitude et vont se limiter aux petits urgentes comme les caries, les abcès ou encore les infections. Si quelque chose de plus important doit être fait, il le fera après l’accouchement.

Attention toutefois aux médicaments

Si vous êtes enceinte et que vous avez une douleur à une dent, vous ne pouvez pas forcément prendre les mêmes médicaments que vous avez l’habitude de prendre. La plupart sont généralement déconseillés lors d’une grossesse. Évitez les anti-inflammatoires tels que l’Ibuprofène, l’Aspirine, le Piroxicam. Préférez du Doliprane qui est sans danger lors d’une grossesse.

Au niveau des antibiotiques, n’en prenez pas s’ils vous en restent d’un précédent problème et consultez votre dentiste. Il peut vous prescrire dans le cas d’une infection de l’Amoxicilline par exemple.

En résumé

Une grossesse ne signifie pas que vous allez automatiquement avoir mal aux dents ou souffrir d’une gingivite. Si vous prenez soin de votre hygiène dentaire, cela devrait bien se passer. Et si ce n’est pas le cas, il vous suffit de ne pas vous auto médicamenté et de consulter votre dentiste.

Ne vous inquiétez pas, vous aurez un sourire de star pour accueillir votre bébé !

Prenez soin de vos gencives

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • L'importance d'une bonne hygiène dentaire pour des gencives en pleine santé
  • Les différentes causes des maladies des gencives

On parle toujours des dents et des soins dentaires mais il ne faut pas oublier de prendre soin également de ses gencives. Il faut savoir que des gencives en mauvaise santé sont le premier motif de chute des dents chez l’adulte. Les maladies des gencives proviennent principalement d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, d’un déséquilibre alimentaire ou de problèmes hormonaux. Il est essentiel de bien soigner ses gencives tout autant que ses dents.

Parodontite et gingivite

Dans le cas d’une gingivite ou d’une parodontite, saigner des dents doit vous faire consulter votre dentiste. Dans le cas d’une gingivite, sachez que l’inflammation de la gencive est locale. Elle est moins douloureuse que la parodontite et est réversible.

Si vous souffrez de parodontite, sachez que là c’est toute la structure de soutien de la dent qui être atteinte. L’inflammation se propage en profondeur provoquant de fortes douleurs. La parodontite est irréversible.

Que ce soit pour une parodontite ou une gingivite, les bactéries de la plaque dentaire sont toujours les responsables.

Les causes des maladies des gencives

Les causes d’une gingivite ou d’une parodontite sont nombreuses :

- Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Si vous ne vous rendez pas régulièrement chez votre dentiste pour faire un détartrage, la plaque dentaire n’est pas éliminée. Les bactéries qui la composent sont alors au niveau de la racine de la dent et elles produisent des enzymes qui vont endommager l’attache épithéliale et donc provoquer une inflammation.

- Une alimentation déséquilibrée, l’alcool, le tabac

De mauvaises habitudes alimentaires et la consommation de tabac et d’alcool vont favoriser l’accumulation de la plaque dentaire. Cela augmente le risque d’inflammation gingival.

- Les changements hormonaux

Lors d’une grossesse, les nombreuses modifications hormonales augmentent et amplifient la réaction des gencives aux enzymes libérées par les bactéries de la plaque dentaire.

Les autres causes sont liées à l’âge, la prise de certains traitements comme les antidépresseurs, les diurétiques, les antihistaminiques, les maladies qui ont une action sur les glandes salivaires peuvent provoquer une sècheresse buccale qui va compliquer l’élimination de la plaque dentaire.

Comment prévenir les problèmes parodontaux

Malgré ces différentes causes que l’on vient de voir, il est possible de garder des gencives en bonne santé. Il suffit d’éliminer régulièrement les risques de troubles parodontaux.

La plaque dentaire est saine durant 6 heures. Au-delà, elle devient pathogène. Se brosser les dents deux fois par jour permet de diminuer le risque d’avoir une inflammation des gencives. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est préférable d’utiliser au quotidien une brosse à dent électrique ainsi qu’un jet dentaire. Cela éliminera tous les débris alimentaires et l’apparition de plaque dentaire.

Jusqu’à nos 30 ans, nos gencives nous causent rarement des problèmes. Elles sont capables de résister mais avec l’âge, elles ont tendances à vieillir, comme nous et sont donc plus sensibles aux agressions quotidiennes. Il faut donc rester vigilant et consulter son dentiste régulièrement à partir de la trentaine.

Les traitements

Prendre des antibiotiques est souvent inutile. Le dentiste peut pour certaines formes compléter sa prescription avec des antibiotiques systémiques. Ceux-ci sont directement placés dans les poches parodontales afin de supprimer les bactéries pathogènes.

Lorsque les poches parodontales persistent ou que la gencive est trop volumineuse, il est alors possible de passer par la phase chirurgicale. Elle est réalisée sous anesthésie locale et consiste à :

- Procurer un accès et une visibilité pour éliminer les bactéries et le tartre qui persistent au fond des poches parodontales et le long des racines dentaires. Un remodelage osseux peut être associé.

- Diminuer la profondeur des poches parodontales et redonner à l’os alvéolaire un contour favorable à la santé parodontale.

- Réparer ou régénérer l’os perdu au cours de la maladie.

En résumé

Prendre soin de ses gencives et aussi important que prendre soin de ses dents. Les conséquences d’une infection peuvent être graves et les douleurs provoquées peuvent être difficilement supportables.

Il est donc essentiel de consulter son dentiste régulièrement (1 à 2 fois par an) pour un détartrage et de prendre un rendez-vous dès les premières douleurs.

Faut-il se rendre à l’étranger pour se faire soigner les dents ?

Ce que vous allez apprendre aujourd'hui

  • Pourquoi aller se faire soigner à l'étranger
  • Comment se faire rembourser les soins

C’est un sujet encore tabou en France et qui fait grincer tous les dentistes. Pourtant, il est dans toutes les conversations depuis quelques années maintenant. Se faire soigner les dents à l’étranger est une solution pas chère adoptée par plus de 19 000 français en 2011 et 21 000 en 2013.

Alors pourquoi sont-ils de plus en plus nombreux à traverser la frontière pour se faire soigner les dents ? Pour quels soins toutes ces personnes conjuguent tourisme et santé ? Nous vous disons tout !

Pourquoi partir à l’étranger ?

Si des milliers de personnes partent se faire soigner les dents à l'étranger chaque année c’est pour une simple et unique : les soins sont moins chers….beaucoup moins chers. Dans certaines cliniques, ils sont jusqu’à 66 % moins chers. L’économie réalisée sur des soins importants est donc énorme.

Pourquoi cette différence de prix ? Rassurez-vous les soins sont d’aussi bonne qualité et les dentistes étrangers utilisent les mêmes technologies et le même matériel qu’en France. Ce qui permet aux pays étrangers d’offrir des soins dentaires à des prix si bas c’est tout simplement que la main d’œuvre est beaucoup moins chère que chez nous. Ceci explique cela.

Dans quel pays ?

La Hongrie arrive largement en tête de liste. Mais il y a aussi l’Espagne ou encore le Portugal. Le CNSE (Centre nation des soins à l’étranger), organisme de la Sécurité Sociale qui s’occupe du remboursement des soins à l’étranger donnent les premiers chiffres : 10,5 millions d’euros dépensés à l’étranger, 430 euros en moyenne par dossier et il y a eu en 2011 24424 dossiers de soins et de prothèses dentaires. Ces chiffres prouvent que se faire soigner à l’étranger est devenue une solution à part entière pour avoir des dents en pleine santé sans se ruiner.

Pour quels soins dentaires ?

Alors c’est vrai qu’aller à l’étranger pour se faire soigner une carie, ce n’est pas rentable mais pour des soins beaucoup plus importants, c’est vrai que ça l’est. Les soins les plus concernés par le tourisme médical dentaire concernent surtout les implants dentaires qui sont à moitié prix dans certains pays.

Comment sont remboursés les soins ?

Sachez que seuls les soins dentaires réalisés dans un pays de l’Union Européenne sont remboursés. Vos soins seront remboursés par la CPAM mais également par les mutuelles au même titre que les soins dentaires qui sont réalisés en France. Il n’y a pas non plus besoin d’autorisation préalable de la part de la CPAM.

Vous allez devoir bien sûr garder pour fournir à la CPAM toutes les radios, les factures, les reçus de paiement et remplir un formulaire S3125.

Les soins dentaires à l’étranger : pour qui ?

Les soins dentaires à l’étranger sont pour tous ceux (et ils sont de plus en plus nombreux) qui n’ont pas les moyens financiers pour se faire soigner en France.

Ils peuvent être un choix judicieux pour tous ceux qui avaient l’intention de se rendre par exemple en Hongrie pour des vacances. Ils peuvent ainsi joindre l’utile à l’agréable.

C’est une solution également économique pour tous les frontaliers qui veulent réaliser des économies et qui veulent se faire soigner à petits prix juste en passant la frontière.

En résumé

Se faire soigner les dents est une réelle opportunité et il est intéressant de se pencher sur cette nouvelle façon de se soigner. Beaucoup trop de personnes ne peuvent pas soigner leurs dents faute de moyens financiers. Les soins en France et surtout au niveau des implants sont très chers et mal ou pas du tout remboursés.

1 2 3